Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 11:50
Je suis sûre que ces chers Anges adoreraient me voir "buller" comme Biscotte !

Je suis sûre que ces chers Anges adoreraient me voir "buller" comme Biscotte !

Hello !


Dans le titre de mon billet d'avant-hier, j'ai écrit: "on ne s'en lassa pas de leur humour et de leur Amour".


Je voulais bien sûr écrire au présent: lasse. Mais comme je n'ai vu mon erreur qu'après publication, je n'ai pas corrigé. Il y a souvent une raison quand ne vois pas une faute de frappe.


Et je dois bien avouer qu'hier, j'ai ressenti une petite pointe de lassitude, devant leur humour...et leur Amour ! 


Bon, j'en ai vite ri mais quand même un peu jaune.


Ces jours-ci je suis un peu fatiguée, nous sommes tous un peu grippés dans la maison. Et hier matin, j'avais assez la tête dans le pâté quand je me suis levée. Ca ne m'a pas empêchée de constater que le dessus de ma poubelle n'était pas trop propre. J'ai donc entrepris son nettoyage aussi sec, surtout le couvercle.


Qui n'a jamais senti la bouffée de satisfaction intense devant sa poubelle propre ne peut pas comprendre.

On parle toujours de la ménagère de moins de 50 ans, mais ce n'est pas parce qu'on a passé la tranche depuis plus d'une décennie qu'on est pour autant devenu de marbre... surtout en cas d'hypersensibilité pathologique !


Cette bonne chose de faite, je suis partie vaquer à mes occupations et au retour, ai entrepris de préparer une pizza. Pour ce faire, j'ai pelé et épépiné des tomates. Déchets dans un bol, tomates dans un autre, puis j'ai nettoyé la table de travail.


Au moment de garnir ma pâte, j'ai constaté, après m'en être assurée plusieurs fois...


Que j'avais tout jeté à la poubelle: déchets et chair des tomates !!!!


Ouille ! J'ai bien compris le signe: il allait falloir se reposer, sinon "on" allait s'en agacer en "haut lieu", et ça allait chauffer pour mon matricule. 


Ces chers Anges veillent sur ma santé avec le soin jaloux d'une duègne espagnole. Bon, à juste titre, je le reconnais bien volontiers. Si je les avais écoutés et si j'avais écouté les signes (pourtant bien compris),  je vous les ai racontés à l'époque, je n'aurais pas eu le burn out l'an dernier, dont je traîne encore la fatigue.


Bon, cette constatation faite, j'ai décidé de... 


Continuer à cuisiner et de me reposer plus tard dans la journée !


Il faut dire que comme mon compagnon subit depuis quelques mois une préparation en vue de la pose de plusieurs implants dentaires, je suis souvent obligée de faire 2 menus, car il doit manger mou.

Dans ce but, j'ai mis des épinards à réchauffer dans une poêle, touillés avec une grosse cuillère à long manche, que j'ai reposée précautionneusement dans la poêle, contre la queue de la poêle,  afin déviter qu'elle ne glisse (j'en ai déjà fait l'expérience !). Puis j'ai éteint le feu en attendant l'heure du repas, et me suis éloignée d'un mètre ou 2 pour aller à l'évier préparer le reste (je tournais donc le dos à la poêle).


Et c'est à ce moment là, entendant un bruit caractéristique, que je me suis retournée dans la direction de ma poêle...


Pour constater que la grosse cuillère était par terre, et des épinards coiffaient...


Le couvercle de ma poubelle si propre deux minutes avant !!!


Grrrrr !


J'ai traité la cuillère de noms d'oiseaux... C'est idiot, je sais bien, mais ça soulage... un peu...


Et me suis jetée sur le savon noir, l'éponge et l'essuie-tout pour tout nettoyer, notant machinalement quelques bizarreries qui me simplifiaient le travail quand même: 


* Le tas d'épinards était bien net sur le couvercle, et pratiquement pas de giclée ailleurs, mis à part 2 ou 3 gouttes. Habituellement, quand la cuillère bascule, elle en fait profiter tout le coin.


Le dégât réparé,  j'ai dit à mon compagnon qui était venu voir ce qu'il se passait:


"Voilà ce qui arrive quand on est fatigué !"


C'est en prononçant cette phrase qu' a commencé à me venir un méchant doute. Ce n'est pas joli de soupçonner ses Anges Gardiens, c'est même mesquin, je le reconnais...


Mais comme on connaît ses Saints on les honore, et je sais que me voir manquer de repos a tendance à les rendre hypersensibles aussi ! Hi ! Hi !


Convenons que cette précision d'orfèvre dans le "lancer d'épinards" c'était quand même bizarre, non ?


Voulant en avoir le coeur net, j'ai récapitulé le cours des événements: 


* La poubelle si situe, après enquête (!) à 75 cm exactement du manche de la poêle... mais en diagonale. 


* Le "lancer d'épinards" s'est donc fait en diagonale, et vu la quantité sur le couvercle, la cuillère était pleine, donc la partie bombée bien tournée vers l'intérieur.  C'est quand elle est tournée vers l'extérieur qu'elle pivote, en général, d'après mes expériences ! 


* Et j'étais sûre d'avoir posé la cuillère correctement, c'est devenu un réflexe. Je ne suis pas "maso" non plus.


*J'étais seule, les chats dormaient ailleurs, et de toute façon ils ne sautent jamais sur la cuisinière.


Alors ?


"Ce n'est quand même pas vous qui m'avez fait le coup  ?" ai-je demandé à mes chers Anges.


Leur réponse ?


"Le personnage de Popeye, il avale des épinards pour se donner de la force...
Toi, ta force, tu la mets...
A LA POUBELLE !"


Grrrr !!!


Sur le moment, je l'ai eu en travers, mais bon, j'ai vite retrouvé mon sens de l'humour. Ca aurait pu être pire, je le sais par expérience. C'est probablement un "1er avis" (dans le sens d'avertissement).
Avis (dans le sens de conseil) que j'ai suivi et vais essayer de suivre encore !


Excellent week-end à vous ! 

Partager cet article
Repost0

commentaires