Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 17:29
Allez, on se fait un petit plaisir !

Allez, on se fait un petit plaisir !

Hello !


"Hasard" ou suite logique et confirmation de mon billet précédent ? Hier, 1er septembre, sur Internet, je suis tombée sur un article écrit par Tancrède Blondé sur...


Joe Dassin !


Précision: je suis allée sur "Actualités" lire les infos de la tempête sur Montauban et les environs, et ai été attirée par un des titres de la page, qui était:


"Et si Joe Dassin parlait aux entrepreneurs ?"


L'auteur y décortique quelques chansons, à l'appui de ses dires, citant  notamment:


"La vie se chante, la vie se pleure", que j'écoute en ce moment.


Etrange "coïncidence" non ? Voici le lien, j'espère que ça marchera:


http://www.widoobiz.com/a-la-une/et-si-joe-dassin-parlait-aux-entrepreneurs/61722


Mes ches inspiarteurs célestes ont souvent "décortiqué" les paroles des mélodies que chantait Joe, et leur sens caché. J'essaierai de retrouver des billets sur le sujet. Ca tombe bien, je suis en train de revenir sur ceux écrits sur le site de Femme Actuelle entre juin 2007 et la clôture du site, afin de les faire éditer.

Oui, j'ai souvent dit que j'allais le faire, mais bon, cette fois-ci je suis motivée !

 

Je voudrais revenir sur les intempéries dramatiques qui ont frappé le Sud-Ouest lundi soir. J'espère que vous n'avez pas eu à en souffrir. 


Ici, comme nous ne sommes pas très éloignés de Montauban, et en hauteur, ça a beaucoup soufflé. Rien de cassé, malgré les pots de fleurs énormes emportés mais relevés intacts, et ma voiture garée sous un arbre ! Le voisin a eu un gros prunier arraché, mais heureusement tombé sans faire de dommages. A la Poste du village, un arbre impressionnant est tombé sur le parking.


Mais comme à chaque fois, dès qu'un problème climatique menace, j'avais demandé la protection Divine sur nous, nos animaux, notre maison, nos biens, nos voitures.

Cela avait fontionné il y a 2 ans lors d'un orage de grêle violent. Nous avions eu très peu de dégâts, eu égard à la taille des grêlons, pour certains comme des noix ! Pourtant, nos voitures étaient dehors, sous les chênes. Pas une branche tombée dessus !


Et cela a encore marché cette fois-ci. Rajoutons au fait, parce que c'est capital, ce qu'ont expliqué mes "petits" Anges:


"Quand on prend soin de la Nature, qu'on l'aime et qu'on la protège, elle nous le rend bien."


Même chose pour ce qui concerne le jardin et le potager. Dans notre précédente maison, nous n'avions pas de clôture. Ici peu de gens clôturent leur propriété.
Eh bien, malgré les fréquentes visites de chevreuils, sangliers, lapins et autres petits animaux, à partir de notre arrivée, JAMAIS rien n'a été mangé ni abîmé, ni dégradé, que ce soit dans le potager ou le jardin d'agrément (il y avait 5000 m2 de terrain), alors que les précédents propriétaires avaient mis des grillages autour de certains massifs, que nous avions enlevés, mon compagnon trouvant que ça ne faisait pas beau.


Je dois préciser que très rapidement après notre arrivée, j'ai mis de la nourriture à disposition des oiseaux mais aussi, à la pointe arrière, du maïs, des restes de pain, de viande... des fruits aussi à l'intention des petites "bêtes" de passage, quelle que soit la saison, mais bien sûr davantage en hiver. Et j'en ai souvent aperçu, en fin de journée, en allant déposer.


Et bien évidemment, je jardine toujours de façon naturelle et bio, en prenant grand soin de respecter et protéger tout ce qui vit. J'ai vraiment très peu de dégâts commis par les escargots, chenilles et limaces. Quand j'en trouve près des semis, je les déplace et protège les plantules avec du marc de café ou de la cendre. Sinon, quand la plante est grosse, et même si je trouve un des insectes cités se régalant de mes légumes, je laisse faire. Ils ont le droit de manger, on peut partager, nous ne mourrons pas de faim pour autant.


Tous ces constats font que j'ai tendance à penser que ces chers Anges ont raison !

Ce d'autant plus qu'aux alentours du 14 juillet, alors que les grosses chaleurs et la sécheresse avaient commencé, mon compagnon et moi-même nous sommes levés très tôt, un matin. Il faisait encore nuit, le ciel était étoilé. En portant mon regard sur le champ de luzerne face à la maison, j'ai vu un spectacle magnifique: des milliers de petits points lumineux comme des perles de rocaille constellaient le champ, à perte de vue. Je me suis doutée que j'étais la seule à les voir, et qu'il s'agissait de ce que l'on appelle "les petits Esprits de la Nature". J'en ai parlé à mon compagnon mais effectivement lui ne voyait rien ! Je suis restée un moment à observer, avec ravissment, puis suis rentrée vaquer à mes occupations.


Excellente fin de journée à vous !

Partager cet article
Repost0

commentaires