Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2019 2 12 /02 /février /2019 11:17
Le sentiment de culpabilité lié au deuil

Hello !

 
Le sentiment de culpabilité est déjà en lui-même un sentiment potentiellement délétère, mais quand il est lié à un décès et pire encore à un décès par suicide, cela devient potentiellement  une catastrophe pour celui qui le nourrit, du fait de l'impossibilité de demander pardon.
 
Et de surcroît, pour l'être "parti", cela peut représenter un sujet de préoccupation, mais préoccupation envers celui qui le ressent, car "là-haut", nos êtres chers "disparus" savent mieux que quiconque le danger que représente ce sentiment, qui fait partie des étapes du deuil, en règle générale.
 
 
D'où la nécessité de soigner ce sentiment de culpabilité. 
 
 
Et ces chers Anges précisent bien que "SOIGNER, cela ne veut pas dire METTRE LE DENI SUR CE SENTIMENT DE CULPABILITE !"
 
"Parce qu'en mettant le déni, cela peut entraîner une impression de guérison, mais le "poison" n'est pas évacué. Ce "poison" est très agressif, il a besoin de s'en prendre à quelqu'un,  disent-ils. Il peut conduire à retourner cette agressivité contre d'autres personnes, par un besoin de trouver une "victime expiatoire",  Et c'est doublement négatif, car c'est rajouter de l'injustice à une situation déjà délétère."
 
 
Et un sentiment de culpabilité non soigné, même étouffé, peut conduire à la maladie.
 
Ce matin, j'ai reçu un message pour quelqu'un de mes connaissances qui malheureusement a du mal à se libérer de ce sentiment, afin qu'enfin cette personne accepte de ne plus porter en elle ce poison là. Cette personne, loin de se "débarrasser" du problème par le déni, se fait des reproches en permanence, ce qui attriste son être cher de "l'autre côté". Il lui a été demandé, si son désir est de faire quelque chose pour son être cher "décédé"...
 
DE RETROUVER SA JOIE DE VIVRE, SA "LEGERETE", bref, tout ce qui faisait son charme et qui avait attiré l'Amour entre eux !!!
 
Ce d'autant plus que ce sentiment de culpabilité non soigné, j'en ai déjà parlé dans ce blog, selon mes chers Anges, peut même amener la démence (DEMENT CE) et/ou autre maladie relative à la mémoire.
 
Et surprise, justement, en lisant la revue:
 
"PLANTES & BIEN ETRE" de janvier 2019, à laquelle nous sommes abonnés, il y a 2 pages (16 et 17), rubrique "Dans l'air du temps", fort intéressantes, qui semblent donner raison à ces chers Anges:
 
"Dépression et Alzheimer: soigner la psyché pour guérir le cerveau"
 
Il y est rapporté que des spécialistes se sont réunis en congrès à Toulouse:
 
"Il a été question (...) du pouvoir guérisseur de la conscience sur le cerveau."
 
Page 17, il est évoqué les travaux de Bernard Sensfelder: "Guérir Alzheimer par l'hypnose", auteur de "Vaincre peurs et culpabilités par l'hypnose":
 
"Son hypothèse de travail ? La démence sénile serait un trouble d'origine émotionnelle affligeant les personnes proses entre le sentiment d'avoir raté quelque chose du passé et une forte angoisse de mort bloquant toute projection dans l'avenir".
 
Raison de plus de faire l'effort de s'atteler à la tâche, le plus tôt possible, pour soi-même bien sûr, pour son être cher "disparu", mais aussi pour ses êtres chers vivants, afin de les préserver du souci de la prise en charge de cette pathologie.
 
Mardi de la semaine dernière, nous étions chez ma mère pour la vente de sa maison. Nous avons, avec ma belle-soeur, discuté avec une dame qui aimait beaucoup ma mère. Toutes les 3 nous déplorions la fin de vie de ma mère, et émettions le voeu de "partir" dans des conditions plus favorables. 
 
A CE MOMENT, j'ai eu l'impression "qu"on" attirait mon attention sur la chanson qui passait en fond sonore...
 
"Je veux chanter
Je veux TE FAIRE OUBLIER
Ton âme en peine,
Ton manque de veine
Je veux hanter 
Et te baratiner
DEMAIN SERA PARFAIT"
 
En riant, j'ai rassuré ma belle-soeur et la dame amie:
 
"Demain sera parfait !!, essayons de ne pas avoir peur !"
 
Puis m'est venu un doute, sachant que nous n'avons pas forcément les mêmes définitions des mots avec nos chers Anges...
 
Oui, parfait, mais dans quel sens ?
 
"Parfait pour notre évolution m'a-t-il été répondu. Si nous n'avons pas travaillé sur nos blessures, nous courons le risque que les épreuves nous y amènent."
 
Alors au boulot pour que demain soit parfait dans le meilleur des sens possible: le bonheur, la paix et la sérénité !!!
 
Bonne journée ensoleillée j'espère !
Le sentiment de culpabilité lié au deuil
Partager cet article
Repost0

commentaires