Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 09:51
Ça va mieux en le disant !!!

Hello !

 
Confirmation de mon billet du 22/01 ?
 
 
Le lendemain matin (23), sur Facebook, quelqu'un a partagé cette citation du très regretté Guy Corneau dont j'ai lu plusieurs ouvrages ("Victime des autres, bourreau de soi-même" et "La guérison du coeur", entre autres), qui m'ont beaucoup apporté... Comme à tant d'autres. 
La voici:
 
 
"Lorsque nous mettons des mots sur les maux, lesdits mots deviennent des mots dits et cessent d'être maudits".
 
 
En le lisant, j'ai immédiatement pensé que mes chers Anges ne pouvaient qu'approuver cette affirmation sous forme de jeu de mots qui ressemble tant à leur style...
 
Apparemment c'était le cas, car par retour, ils m'ont inspiré cette suite:
 
"Ne restons donc pas sans mot dire ni maux dire, pour éviter de maudire... soi-même et/ou quelqu'un d'autre" !!!
 
 
Ils précisent toutefois: 
 
"En temps voulu, au fur et à mesure, (c'est une question de respect de soi-même), et non pas quand la coupe est pleine, d'avoir trop retenu, afin que ce soit avec sagesse, respect et discernement, ce qui n'exclue pas la fermeté."
 
 
Note: on peut l'écrire pour soi-même, si on ne veut ou ne peut en parler à un psychothérapeute, afin de s'en libérer, puis brûler le papier, en visualisant que la fumée emporte le traumatisme. 
 
 
Note 2: Je préfère cette option plutôt que de le jeter dans une rivière pour éviter qu'un poisson ou un autre animal n'en avale un morceau. Bon, mais ça n'est que mon avis.
 
 
Autre sujet... Quoi que...
 
Une de mes lectrices qui se reconnaîtra m'a permis de connaître un site de radio: "Radio Médecine douce".
 
J'y ai trouvé une émission (du 20/03/13) sur...
 
LES HYPERSENSIBLES, présentée par Nathalie Lefèvre avec pour intervenante: Sophie Schlogel.
 
 
Emission très instructive qui devrait apporter beaucoup de connaissance et d'encouragements à ceux et celles qui ont cru nécessaire de se couper de leur sensibilité, comme à ceux et celles qui tentent de survivre au gré des "tsunamis émotionnels", et notamment quand les circonstances leur font croiser la route de "brutes épaisses"...
 
 
Même si ces rencontres avec lesdites "brutes épaisses" ont un sens, il n'en reste pas moins qu'il faut surmonter le truc !!!!
 
 
Voici le lien:
 
 
 
 
Revenons au sujet de mon billet du 26. 
 
Il semble que l'intuition que j'ai eue, qui me parlait d'anniversaire soit la bonne, car si je n'ai pas retrouvé ma généalogie, j'ai pu remarquer, à la relecture du livret de famille de ma mère et son premier mari, que ce dernier était né un 18 janvier, dans un village de Corse, et que son fils (qui n'avait que 4 mois et demi à son décès, pas 8)...
 
Est décédé un 18 janvier, un peu plus de 3 ans après le "décès" de son père, (qui aurait eu 29 ans ce jour là)...
 
 
Mais fait étonnant, il est "décédé" dans le même village de Corse !!! (rappel: ma mère l'avait confié quelques jours à sa belle-mère).
 
Étranges destins !
 
 
Et à la relecture de mon agenda, j'ai constaté que c'était ce jour là (samedi 18 passé) que j'ai eu tous ces "clins d’œil" liés à Michel DELPECH (voir billet précédent)...
 
Je ne vois pas le rapport, mais bon !
 
 
Tant que je suis sur ce sujet là, sur cette même radio "Médecine Douce", hier était diffusée une émission:
 
"Et si la mort n'était qu'un passage", avec Valérie Seguin pour intervenante...
 
 
Emission à laquelle participait Geneviève Delpech, entre autres !!!
 
La programmation ce jour là serait un clin d'oeil que ça ne m'étonnerait pas, connaissant le sens de l'humour "ambiant" "là-haut", car c'était...
 
la Saint Thomas d'Aquin !!!!
 
 
Hi ! Hi ! A l'intention de ceux qui ne veulent croire que ce qu'ils voient ??????
 
 
Vous pourrez accéder au podcast sur le site, si le sujet vous intéresse.
 
Voilà, bonne journée !
Ça va mieux en le disant !!!
Partager cet article
Repost0

commentaires