Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2020 4 16 /04 /avril /2020 16:09
 Ne pas omettre de penser à nos pensées

Hello !

 
 
Si mes chers inspirateurs célestes font un parallèle entre les symboliques liées au Covid19 et le brassage Internet qui peut être la meilleure ou la pire des choses, ils tiennent à insister sur le poids de nos pensées, leur influence donc sur nous-même, mais bien sûr aussi sur l'égrégore négatif, car nous semblons ne pas avoir totalement pris conscience de cela.
 
 
 
Il n'y a pas que nos paroles et nos actions qui influencent notre devenir, sans négliger d'ailleurs "l'effet papillon", qui peut entraîner le retour du mal fait non seulement à soi-même, mais aussi à autrui, directement ou indirectement.
 
 
Car dans tout conflit, il y a aussi des "victimes collatérales". On peut faire semblant de les ignorer, voire penser "qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs", mais les lois de l'Univers ne rentrent pas dans de telles considérations et nous recevrons tôt ou tard "la monnaie de notre pièce".
 
Quand il y a eu des manifestations importantes (en 2017/2018 puis en 2019), et malgré leur compassion et empathie pour tout le mal être, les peurs, voire le désespoir, je les sentais très inquiets sur la façon dont ces états légitimes se manifestaient. En remontant dans mes billets, vous pourrez relire leurs mises en garde et leurs appels à la sagesse, au respect et à la compréhension, en tenant compte aussi du fait que se focaliser sur ce qui nous semble ne pas aller, c'est le perpétuer.
 
 
 
Est-ce qu'ils n'avaient pas raison de mettre en garde et d'expliquer que la violence, la brutalité, la haine, le tort fait à autrui, l'irrespect, la force, DE QUELQUE COTE QU'ILS VIENNENT ne peuvent pas être des moyens et solutions de règlement des conflits, quand on voit la situation actuelle, de quelque côté que l'on se place, fort peu enviable et qui place tout le monde en situation d'incertitude pour l'avenir ?????
 
 
Est-ce qu'ils n'avaient pas raison, dans le billet: "Mauvais oeil ? Mon oeil !!" d'inciter à apprécier tout ce que l'on a, les belles personnes, les belles choses, plutôt que de se focaliser sur ce qui nous semblait nos malchances, nos ennuis, nos projets contrecarrés ???
 
 
 
La situation actuelle nous permet de nous recadrer, en appréciant enfin ce que l'on avait et qui nous semblait un dû, qui nous semblait acquis définitivement: qui la LIBERTÉ de mouvement, qui un membre de sa famille disparu depuis, ou malade maintenant, qui sa propre bonne santé, qui un travail ou des revenus stables, et tant d'autres choses qui nous semblaient des droits absolus, des droits acquis quoi qu'il arrive.
 
 
 
Même si j'habite en pleine campagne, avec un grand jardin, quand je vais faire mes courses au village voisin, je remarque l'avancement rapide du printemps sur ce laps de temps de quelques jours, et j'ai un pincement au cœur en pensant à toutes ces belles choses que nous ratons...
 
 
Y faisions-nous suffisamment attention auparavant ? 
 
 
Avions-nous de la gratitude pour ce spectacle gratuit que la Nature nous offrait, jour après jour ????
 
 
Ces jours-ci j'ai entrepris de relire un livre qui m'a passionnée, la première fois que je l'ai lu, c'était vers 2005/2006 ; je ne l'avais pas relu depuis une dizaine d'années. 
 
 
Il rebooste toujours ma foi quand je le relis. 
 
Il est paru au début des années 1900. Il s'agit de:
 
 
"LA VIE DES MAITRES" de Baird T. Spalding, éditions "Aventure secrète".
 
Sous-titre: "Dans l'Himalaya vivent des sages aux pouvoirs prodigieux"
 
 
Le "hasard", hier soir, m'a fait tomber sur ce passage, page 140:
 
"Ici l'un de nous demanda quelle influence nos pensées et nos paroles avaient sur notre vie. Marie étendit la main et un petit objet y apparut au bout d'un instant. Elle dit: je fais tomber ce caillou dans ce bol d'eau. Le point de chute sur l'eau forme un centre d'où partent des cercles concentriques. Ces ondulations  s'agrandissent jusqu'à ce qu'elles atteignent la paroi du bol qui forme la limite extérieure de l'eau. A l’œil, elles paraissent perdre leur force et s'arrêter. En réalité, dès qu'elles ont atteint les limites de l'eau, elles repartent pour l'endroit où le caillou a touché l'eau et ne se reposent pas avant d'avoir atteint ce centre. C'est la représentation exacte de toutes nos pensées et de toute parole que nous prononçons. La pensée et la parole mettent en mouvement certaines vibrations qui se propagent au loin en cercles toujours grandissants jusqu'à ce qu'ils embrassent l'univers. Puis elles retournent à celles qui les a émises. Toutes nos pensées et nos paroles bonnes ou mauvaises reviennent à nous aussi sûrement que nous les avons émises."
 
Plus loin, page 141:
 
"Les idées de perfection produisent la perfection. Les idées d'imperfection produisent l'imperfection."
 
 
A méditer ??????
 Ne pas omettre de penser à nos pensées
Partager cet article
Repost0

commentaires