Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2019 5 02 /08 /août /2019 11:28
Le livre de Jean-Jacques Charbonnier et Geneviève Delpech "L'au-delà en questions"

Hello !

 
J'ai reçu le 30 juillet ("coïncidence" jour de l'anniversaire de la naissance de ma mère qui aurait eu 97 ans), le livre:
 
 
"L'au-delà en questions" de Jean-Jacques Charbonnier et Geneviève Delpech, Editions Pygmalion.
 
 
Il m'a tellement passionnée que j'en suis déjà à la page 92, soit encore sur la première partie, les questions de Geneviève Delpech au Dr Charbonnier.
 
 
C'est le premier livre du Dr Charbonnier que je lis, et le 2è de Geneviève Delpech, qui a été, je le rappelle, la femme de Michel Delpech. J'ai d'ailleurs écrit un billet il y a quelques jours, pendant qu'elle était interviewée sur France2 et vous en ai parlé.
 
 
Le précédent livre lu était 
 
"Te retrouver - L'amour plus fort que la mort", présenté par Didier Van Cauwelaert.
 
 
Dans ce premier ouvrage d'elle que j'ai lu, j'ai noté plusieurs "coïncidences" entre nous, dont entre autres: 
 
Le prénom de son mari qui est  marquant dans ma vie, ses initiales sont les mêmes que les miennes (MD), et les initiales de Geneviève sont les mêmes que celles de mon frère (GD) ; la région du Lot qu'elle cite dans l'ouvrage, est proche de notre habitation, mais aussi****
 
**** Tiens, bizarre, ce paragraphe sur certaines "coïncidences" s'est surligné tout seul, jusqu'à ces mots !!!!
 
 
Bon, donc...
 
Mais aussi il y avait eu un fait étrange, alors que je venais de terminer le bouquin, je ne me souviens plus quand, mais c'était il y a au moins 18 mois, voire plus. 
 
 
Geneviève raconte dans les dernières pages du livre (page 210 sur 220), un  fait qu'elle a vécu le 26 août 2016:
 
 "tout un vol d'oies sauvages passe au-dessus de l'étang qui se trouve à 50 mètres de chez moi" écrit-elle.
 
 
Elle cite à la suite les paroles d'une chanson de son mari:
 
 
"Par dessus l'étang, soudain j'ai vu passer les oies sauvages".
 
Elle poursuit son récit en précisant que les oies sont venues se poser sur son toit, criant à tue-tête.
 
 
Ce même jour de fin de ma lecture, vers le milieu de matinée, nous sommes allés près de Caussade (Tarn et Garonne), mon compagnon et moi. Nous avons pris la voie de contournement, quand soudain...
 
 
il m'a semblé être dans l'irréalité quand, au niveau d'un site arboré avec une étendue d'eau...
 
 
J'ai identifié (avec confirmation de mon compagnon), un nombre assez important...
 
 
D'OIES SAUVAGES POSEES autour !!!!!
 
 
Nous passons assez fréquemment par là, notre domicile n'étant pas très éloigné, même si nous sommes dans le Lot, et NOUS N'AVIONS JAMAIS VU D'OIES SAUVAGES A CET ENDROIT... NON PLUS QU'A D'AUTRES D'AILLEURS, DANS LA REGION !!!!
 
 
Et je n'en ai pas revu depuis.
 
 
Bizarres toutes ces "coïncidences".
 
 
J'attends avec impatience d'en être aux questions de Jean-Jacques Charbonnier à Geneviève, mais aussi...
à dimanche. 
 
Je vous raconterai tout cela.
 
Bonne journée !!!
Le livre de Jean-Jacques Charbonnier et Geneviève Delpech "L'au-delà en questions"
Partager cet article
Repost0
24 mai 2019 5 24 /05 /mai /2019 12:12
Image du Net

Image du Net

Hello !

 
J'ai oublié de parler d'un signe qui me parait quand même  important, c'est que; le 12, jour du vide grenier dans mon village et de l'achat du livre 
 
 
"Lorsque j'étais quelqu'un d'autre", quand j'étais d'ailleurs dans la rangée en face, après mon achat, au niveau de ce stand, un homme de ce même stand en a interpellé un autre, situé dans la rangée où j'étais, mais au stand à côté.
 
 
Il lui a demandé de passer une musique.
 
 
Et c'était celle de...
 
 
"LES YEUX D'EMILIE", chanson interprétée par Joe bien sûr.
 
Et l'homme a obtempéré pratiquement immédiatement. "Coïncidence", Emilie était le prénom d'une tante (soeur aînée de ma mère) que j'aimais beaucoup.
 
 
Extrait des paroles:
 
 
"Moi j'avais le soleil nuit et jour dans les yeux d'Emilie,
Et la mélancolie, au soleil d'Emilie devenait joie de vivre..."
 
 
Cela me semble assez encourageant.
 
 
 
Le soir du jour où j'ai acheté la revue "Inexploré", j'ai relu dans ma chambre l'article dont j'ai parlé dans le billet précédent, 
 
 
P. 44 à 46, "LES FANTOMES DE LA GUERRE", par Catherine MAILLARD...
 
 
Quand j'ai abordé la page 46 évoquant les travaux d'Anne ANCELIN SCHUTZENBERGER (pionnière de la psychogénéalogie)....
 
 
La lumière du plafond s'est mise à clignoter comme avec insistance, ce qui a fini par m'alerter. 
 
 
J'ai relu avec attention ce passage, pour constater que le cas qui y était abordé parlait d'une personne portant le prénom du père de mon compagnon !
 
 
 
L'article explique que grâce à des "croisements complexes entre différents événements ayant trait à la Seconde Guerre Mondiale et l'occupation allemande", il a pu être mis le doigt sur le "maillon" reliant à 2 aïeuls: l'un du côté de cette personne, et l'autre de l'aïeul de son compagnon !
 
 
Le clignotement de la lumière s'est arrêté quand j'ai réalisé que c'était peut-être la confirmation d'une des pistes que mes chers Anges m'ont indiquée pour les soucis d'électrosensibilité  de mon compagnon:
 
 
LE FAIT QUE SON PERE ET SA TANTE DONT IL EST TRES PROCHE, ONT ETE MIS EN JOUE, EN 1944, PAR LES SOLDATS OCCUPANTS POUR FAIRE PRESSION SUR LEUR PERE (grand-père de mon compagnon), AFIN QU'IL LEUR DONNE SES VOITURES.
 
 
Précision: ces gens savaient qu'ils en possédaient 2 suite là encore à une dénonciation.
 
 
Explication: l'électrosensibilité de mon compagnon est due surtout aux PLOMBAGES qu'il a eus dans la bouche pendant des décennies. 
 
Et les fusils utilisaient...
 
 
DES PLOMBS !!!!
 
 
Oui, mais mon compagnon n'y a jamais cru à cette explication !
 
On va bien voir la suite. Peut-être que la lecture du Livre de Stéphane ALLIX va lui ouvrir un peu l'horizon ????
 
 
 
Ce weekend on se retrouve chez ma fille et mon gendre, comme le mois dernier, mais pas pour refaire un vide greniers (il a été annulé suite aux élections).
 
Ce 26, jour de fête des mères, la première que je ne souhaiterai pas à ma mère, c'est aussi le jour anniversaire du "décès" de mon frère (7 ans).
 
 
On va bien voir si quelque chose se précise.
 
Bon weekend à tous et toutes, et merci de votre fidélité et de votre intérêt.
Peut-être que peut-être
Partager cet article
Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 18:11
Suite de ma lecture du livre de Stéphane ALLIX "Quand j'étais quelqu'un d'autre"

Hello !

 
 
Avant de poursuivre mon histoire, je voudrais vous faire partager quelques phrases, une citation de Pierre Bottero:
 
 
"N'oublie jamais: celui qui croit savoir n'apprend plus".
 
 
Et 2 proverbes:
 
"Bien sait le sage qu'il ne sait rien mais le fou croit savoir tout."
 
"Celui qui ne sait pas et croit qu'il sait est un sot. Evite le."
 
 
 
Depuis le jour de mon anniversaire (le 4 avril), j'ai l'impression d'être poussée vers quelque chose qui me dépasse peut-être, un peu comme si j'avais embarqué dans un moyen de locomotion, mais sans savoir pourquoi ni vers quelle destination...
 
 
Probablement annoncé par cette prise en main, le samedi de Pâques (20 avril) du téléphone de ma fille par une "main invisible" tandis qu'elle était sur "Snapchat" (voir billet), ces messages qui  se sont écrits tout seuls et sont restés prêts à partir, composés de séries de P (PAIX a été le premier mot qui m'est venu à l'esprit, et cela me semble être la bonne traduction), ainsi que ces chiffres 8 (l'infini).
 
 
Peut-être y a-t-il encore quelque chose lié à l'histoire familiale pendant la guerre qu'il va falloir mettre au jour, ou nettoyer ?
 
 
J'ai poursuivi ma lecture du livre de Stéphane ALLIX:
 
"Quand j'étais quelqu'un d'autre".
 
 
Comme l'auteur, bien qu'un peu moins depuis que j'ai beaucoup travaillé sur le sujet, notamment grâce à la psychologie, les constellations familiales et la psychogénéalogie, j'ai eu toute ma vie la sensation de porter des souffrances dont je ne comprenais pas l'origine.
 
 
Moi qui n'ai jamais voulu lire quoi que ce soit sur la guerre, même pas les mémoires de ma mère, que j'ai rangées au bout de 2 pages de lecture, tant ça me tordait l'estomac, qui ai été bouleversée, en pleurs, par le film:
 
 
"Le vieux fusil" au point d'arrêter de le visionner quand Romy Schneider a été frappée par le lance flammes sous les yeux de son Amour, je me suis attelée à lire l'ouvrage de M. ALLIX, tant bien que mal, tant il fait écho à quelque chose que je ne peux même pas qualifier.
 
 
Une "coïncidence" m'a encore un peu plus  interpellée, c'est le prénom d'une petite fille qu'il avait vue dans son rêve éveillé. Ce prénom ressemble au mien, et d'ailleurs, quand j'étais enfant, du fait que mon prénom n'était pas courant à l'époque, il est arrivé qu'on m'appelle par le prénom de cette petite fille.
 
 
Le lien de parenté de la fillette avec un personnage: nièce, qui m'a ramenée à mon jeune oncle fusillé par les SS.
 
 
La revue éditée par l'INREES s'appelle "INEXPLORE" et non INREES.
 
 
J'avais déjà vu en kiosque celle de ce trimestre (avril/mai et juin 2019), il y a quelques semaines, mais n'avais pas ressenti de l'acheter.
 
 
Ce matin, alors que nous étions passés à la gare pour boire le café,avec mon compagnon, tandis que je regardais machinalement la rangée de revues, le magazine m'a littéralement "sauté aux yeux" !
 
 
Je l'ai acheté, et tandis que mon compagnon lisait son journal, j'ai parcouru les titres...
 
 
POUR M'ARRETER SUR LES PAGES 44 ("coïncidence", l'année où mon jeune oncle et le 1er mari de ma mère ont été fusillés !) à 47, rubrique "Psychogénéalogie Santé":
 
 
Page 44, titre: "NOS FANTOMES DE GUERRE", par Catherine MAILLARD,
 
Sous-titre: 
 
 
 
 
"Nos ancêtres agissent-ils dans nos vies à notre insu ? 
Certains témoignages interrogent... Comment s'affranchir de ces mémoires de guerre et entrevoir un monde en paix pour l'avenir (...)."
 
Décidément, l'icône de Snap qui ressemble à un petit fantôme, et le "clin d'oeil" de la boîte de biscuits avec cette icône qui fait un clin d'oeil ne sont sûrement pas un "hasard"...
 
 
Une heure ou 2 après, une de mes cousines, QUI PORTE LE MEME PRENOM QUE MA MERE, m'a laissé un message: elle se plaignait d'avoir encore des angoisses sans raison, et me demandait de la rassurer.
 
 
Bizarre tout cela, car j'ai travaillé sur les conséquences de la guerre, en psychogénéalogie en 2011, le "hasard" a fait d'ailleurs que c'était le 8 Mai, sur le week-end des 7 et 8, et dans la ville où mon petit demi-frère est né et où ma grand-mère maternelle a accouché sur les marches de la gare.
 
 
Et au soir du 7, je dormais chez mes très chers amis de Provence. Peu après les avoir quittés pour regagner ma chambre, après une excellente soirée, une fois couchée, j'ai entendu clairement...
 
Un sanglot de femme, assez bref, derrière la porte. 
 
 
Cela m'a semblé étrange, car je n'avais pas entendu de téléphone sonner, qui aurait pu annoncer une mauvaise nouvelle, et mes amis étaient tellement gais, que cela ne pouvait être eux.
 
Quelques secondes plus tard, nouveau sanglot similaire.
 
 
Et encore un autre peu après. Là j'ai eu peur...
 
Du coup cela ne s'est pas reproduit...
 
 
 
Par contre, ma nuit m'a parue agitée. J'ai rêvé que des bestioles grimpaient le long de la façade de la maison, puis qu'une boîte s'ouvrait, libérant des tas de CAFARDS. Note: les Résistants ont été pris à cause d'une DENONCIATION (cafards).
 
Au matin, j'ai constaté que le tableau au-dessus de mon lit était particulièrement de travers, ce qui n'était pas le cas quand j'étais rentrée dans la pièce, la veille au soir.
 
 
Mon amie, à qui j'ai raconté tout cela, le lendemain matin, m'a dit qu'eux n'avaient rien ressenti de négatif, tout au contraire ils avaient l'impression d'être protégés, comme dans un cocon.
 
 
Note importante: après ce travail en constellations familiales, mes chers inspirateurs célestes, qui m'avaient poussée dans cette direction, (car je freinais des 4 fers et n'y croyais pas vraiment), m'avaient expliqué que le travail que nous avions fait lors de ce weekend 
 
 
AVAIT PERMIS DE LIBERER L'AME OU LES AMES (ils n'ont pas voulu être plus explicites) DE LA OU DES PERSONNES QUI AVAIENT DENONCE TOUS CES JEUNES HOMMES, AMES QUI ETAIENT ENFERMEES DANS LEUR PRISON DE REMORDS, AU VU DES CONSEQUENCES CATASTROPHIQUES SUR TANT ET TANT DE VIES DE LEURS ACTES."
 
 
Bon, on va voir la suite...
 
Bonne soirée !!!
Suite de ma lecture du livre de Stéphane ALLIX "Quand j'étais quelqu'un d'autre"
Partager cet article
Repost0
16 mai 2019 4 16 /05 /mai /2019 17:12
Piste à suivre ????

Hello !

 
Peut-être est-ce le début de la piste qui se dessine, qui rejoint peut-être l'icône du  petit fantôme ?
 
 
Le vendredi 10 Mai, nous avons pris la route, mon compagnon et moi car nous étions invités chez des parents à lui.
 
 
Nous avions fait un arrêt dans un bourg où je vais régulièrement. 
 
Mes yeux sont tombés par "hasard" sur l'enseigne d'un commerce comportant les mots "Les Fées". Mon regard s'est attardé sur des papillons qui décoraient l'enseigne, car leurs couleurs semblaient ressortir plus que d'habitude.
 
Note: comme l'oiseau, le papillon symbolise le lien entre le ciel et la terre, et par extension le message.
 
Sur ces entrefaites, j'ai entrepris de rallumer mon portable.
 
Un message vocal était enregistré, venant d'une boutique d'un département proche. Nom de ladite boutique ?
 
 
"LA MAGIE DES FEES" !!!
 
 
Le message prévenait que des boucles d'oreille étaient prêtes...
 
Sauf que c'était une erreur de numéro. J'ai rappelé la boutique pour le signaler. Le message ne m'était pas destiné.
 
J'étais quand même un peu interloquée par la "coïncidence". Puis nous avons poursuivi notre route...
 
Quand sur le chemin (où nous passons quand même parfois), mon regard a été attiré par l'enseigne d'une boutique que je n'avais jamais remarquée jusque là. Son titre ???
 
"LA FEE AU DE FI" !!!
 
 
Et pour terminer la série, la famille de mon compagnon avait acheté 2 bouteilles de vin. Nom de ces vins ????
 
"LA GRACE DES ANGES" !!!
 
 
Bizarrerie, le fond de ces bouteilles est en forme de pyramide !!! 
Très symbolique non ?
 
 
Deux jours après, soit le dimanche 12 Mai, je faisais le vide greniers de notre village, afin d'essayer de faire du vide dans les nombreux objets accumulés par ma mère (au cas où il y aurait une guerre), et par ricochet notre garage.
 
"Concidence", ce 12 Mai est marqué dans mon agenda:
 
"FETE JEANNE D'ARC" 
 
D'autres calendriers font état "d'Achille"
 
"Coïncidence", outre la symbolique de la Sainte, Jeanne fait partie du prénom de ma mère.
Et Achille me fait penser à "Talon d'Achille".
 
 
Dans la matinée, pendant que mon compagnon gardait le stand, j'ai entrepris de faire le tour des exposants. Pas de "couillandre" à relooker trouvée (le but était de faire de la place, et pas d'entasser davantage, donc je me suis raisonnée !), mais par contre...
 
Un livre a attiré mon attention car il était bien en vue, mais aussi parce que, n'ayant pas amené grand chose à lire, j'espérais en trouver un. De celui-là, je n'en avais pas entendu parler. 
 
Il s'agit de:
 
"LORSQUE J'ETAIS QUELQU'UN D'AUTRE", Mama EDITIONS , collection Témoignages ; auteur: Stéphane ALLIX, fondateur de l'INREES.
 
 
J'achète rarement l'INREES. Je préfère, quand un sujet m'intéresse, lire un livre plutôt qu'un article, et mon choix et mes goûts ne vont pas vraiment vers des auteurs très médiatiques en France.
 
 
J'ai lu la quatrième de couverture de l'ouvrage en question, mais sur le moment, j'hésitais à l'acheter. 
 
L'auteur évoque une vision qu'il a eue d'un soldat de la Seconde Guerre Mondiale, mort au combat.
Vu ce qu'a vécu ma mère, j'évite de trop me plonger dans ces histoires là. 
 
Bon, mais il était à 1 €, et je n'avais pas grand chose à me mettre sous la dent pour passer le temps. Il y avait un autre ouvrage sur la réincarnation, vu le prix: 0.50€, je les ai achetés tous les 2.
 
Revenue sur mon stand, j'ai déposé mes 2 bouquins sur mon siège. Mon compagnon a commencé celui sur la réincarnation, j'ai donc commencé l'autre.
 
Etrangement, 2 personnes l'ont vu et...
 
ONT VOULU ME L'ACHETER !!!!
 
J'avoue que ce livre, du moins jusque là, qui semble évoquer la piste d'une réincarnation possible, me  fait un drôle d'effet. Le soldat dont il est question est un SS.
 
Les descriptions et explications, souvent teintées de poésie mais un peu trop longues à mon goût, me font trépigner d'impatience. 
Il y a des "coïncidences" qui m'interpellent... Notamment quand l'auteur parle, en évoquant ce soldat de son "fantôme".
 
MAIS EN MEME TEMPS, JE RESSENS DE LA COLERE à constater qu'encore et toujours, ce sont les grands massacres qui ont marqué les esprits et soulevé la compassion...
 
Et ça m'énerve !
 
Comment s'étonner alors que tous ces parents, conjoints, enfants, frères, soeurs, etc. marqués à tout jamais par les drames qu'ils ont vécus, n'aient pas jugé utile, pour la plupart, de travailler sur ces blessures, et les ont passées dans les "pertes et profits". Après tout, il y avait eu pire...
 
 
Quand je songe au vécu de ma mère (et encore, je passe sous silence son enfance avec ce père qui buvait et terrorisait sa famille): 
 
Jeune mariée à un soldat devenu Résistant, heureux parents d'un petit bébé de quelques mois, qui, quand son mari est fait prisonnier sur dénonciation, va supplier à genoux le chef occupant, en vain, de laisser la vie sauve à son mari, et qu'elle et sa mère (ma grand-mère maternelle), se retrouvent peu après à aller récupérer les corps du mari et du frère pour ma mère et du fils et du gendre pour ma grand-mère dans un charnier, et ce sur indication de mon plus jeune oncle (celui qui a été frappé par mon grand-père), qui les avait découverts.
 
Est-ce que ce n'est pas, à l'échelle de chacun des membres de ma famille, quelque chose d'aussi horrible et épouvantable à vivre que les massacres à grande échelle ????
 
Et même si ce n'est pas la conséquence directe, mais quand même bien indirecte, cette promesse faite par ma mère à son mari, la dernière fois qu'il lui a rendu visite, en secret: ne jamais se séparer du petit. Promesse non tenue car s'étant retrouvée seule à élever l'enfant, elle était obligée de travailler et elle a consenti à envoyer le petit en Corse chez la mère de son défunt mari... où il est mort d'une angine diphtérique.
 
 
Et que dire des conséquences sur les proches et descendants de ces familles marquées à un tel point ?????
 
Et le "hasard" a fait monter ma colère impuissante d'un cran quand, dans un même temps, on a déploré le "sacrifice" de la vie de nos 2 soldats héros, qui ont eux aussi donné leur vie pour que d'autres soient libres. Je pleurais, en écoutant les interviews de leurs compagnes et parents, si dignes...
 
Oui, comme disait ma mère, ce sont des héros... mais des héros morts !!! 
 
Y a-t-il encore des choses à comprendre, à "nettoyer", à apprendre, liées à ce passé ???
 
On va bien voir la suite. Je continue ma lecture.
 
Bonne soirée de Saint Honoré, avec le voeu que les êtres humains comprennent enfin un jour que rien de bon ne peut sortir de la violence, du manque de respect de la vie et de la haine, et qu'aucune cause, quoi qu'on en pense, ne peut et ne doit exiger le sacrifice de vies.
Piste à suivre ????
Partager cet article
Repost0
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 10:52
C'est une question de bonne volonté

C'est une question de bonne volonté

Hello !

 
Peut-être parce que nous sommes la veille de la Saint Joseph (fête de Joe, mais aussi de mon fils aîné José), mes braves "petits" Anges semblent bien décidés à nous aider à contrer les influences négatives actuelles, et pour ce faire, ils m'ont dicté un petit message à lire (pour qui le souhaite) et se répéter sans modération:
 
 
"MA vie est belle parce que LA vie est belle !
Les fleurs de l'amour, la Paix, le Respect, la Joie, la Sagesse, la Tolérance et le Discernement offrent à ma vue et à mes sens un merveilleux parterre éblouissant de grâce et de douceur qui emplit mon coeur de gratitude et élève mes vibrations.
 
Je suis transporté(e) de joie et de reconnaissance
Mes perceptions et mes vibrations sont maintenant en capacité de faire de ma vie un chant d'Amour pur et inépuisable.
 
Je cueille avec joie ces fleurs et les distribue autour de moi sans réserve, car elles se renouvellent éternellement.
 
Chacune de ces fleurs distribuée aux âmes de bonne volonté offre sa douceur et sa beauté, inondant de sa fragrance exquise, transformant instantanément tout ce qui n'est pas en accord avec elle.
 
Rien ni personne ne peut ni ne veut résister à cet état de bonheur et d'harmonie.
 
La joie profonde transporte les coeurs, les rires perlés, cristallins, éclatent de toute part.
 
Les mains se tendent et se prennent, les âmes de bonne volonté*** s'enlacent.
L'atmosphère est magique, joyeuse, pétillante, sicntillante."
 
*** Au moment où j'écrivais ce mot: "volonté", le présentateur, à la télé, prononce ce même mot.
 
- "Signe ?" ai-je demandé à ces chers Anges.
 
Leur réponse:
 
"Effectivement, c'est une question de bonne volonté: visualiser un monde enchanté, l'appeler de tous ses voeux, le garder précieusement dans son coeur, afin de ne pas se laisser prendre par les nuages sombres."
 
 
Voilà, à bientôt.
Bonne et belle journée à tous et toutes, et merci de votre attention.

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2018 6 22 /12 /décembre /2018 16:29
Reconnaissance et re-connaissance
Hello !
 
Le bonheur !! Si on ne sait pas apprécier ce que l'on a, si on cultive l'insatisfaction, on court le risque de s'apercevoir un jour, que le bonheur, on l'avait, mais on n'a pas su le voir, le reconnaître, trop occupé que nous étions à poursuivre des chimères, donc à attendre que demain soit meilleur…
 
Donc en oubliant de vivre dans le moment présent.
 
Il est possible de court-circuiter cette façon de faire en veillant à cultiver la gratitude.
Ces chers Anges aiment bien employer ce mot, car selon eux, la gratitude induit une notion de…
 
RECONNAISSANCE.
 
RECONNAISSANCE pour les belles choses et bonnes choses de notre vie, que nous pensons acquises, et/ou que nous avons perdu l'habitude de voir.
 
Plein de choses peuvent être sujets de satisfaction, d'émerveillement:
 
* les couleurs des saisons, que l'aveugle rêverait de voir.
 
* le fait d'être en bonne santé, donc de pouvoir se déplacer facilement: les malades, ceux qui souffrent ou sont à mobilité réduite envieraient tellement cet état qui peut pourtant nous sembler normal, acquis. Et pourtant, cet état de fait peut changer du jour au lendemain.
 
* l'affection des gens que l'on aime, leur présence. Je suis bien placée pour témoigner, avec le décès prématuré de mon frère, qu'on regrette de ne pas avoir su apprécier à sa juste valeur, par exemple, le dernier Noël. Certes il était malade, certes je savais intuitivement que cela risquait d'arriver, mais pas si vite.
 
Bref, les raisons de s'émerveiller et d'avoir de la gratitude, de la RECONNAISSANCE ne manquent pas, à nous de les identifier et en remplir nos mirettes, notre tête, notre cœur, d'en faire provision et les apprécier sans modération.
 
Et RECONNAISSANCE (dans le sens de gratitude), cela induit une RE-CONNAISSANCE (dans le sens de connaître à nouveau) de ce fait d'apparence si simple et pourtant tellement important pour vivre mieux:
 
LA GRATITUDE attire à nous d'autres raisons d'éprouver de la gratitude, donc d'autres belles choses qui vont éclairer notre vie et qui finiront, si nous évitons de trop nous laisser aller à l'insatisfaction, qui finiront donc par écarter de nous les raisons d'insatisfaction !!
 
C.Q.F.D. !!!!
 
Cela ne veut bien sûr pas dire tout accepter, cela va de soi, mais comme dit l'adage:
 
"Voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide".
 
Et, ce qui ne gâte rien, n'oublions pas, en plus, que les pensées et sentiments positifs favorisent la bonne santé mais aussi la bonne entente, entre autres !!
 
Voilà, excellentes fêtes de Noël à tous et toutes !
Reconnaissance et re-connaissance
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 18:50
Egregores et énergies
Hello !
 
Voici un 2 messages extraits de mon 2è livre:
 
Billet du 26 10 2007, page 155:
 
"Ne te laisse pas inculquer de peurs, 
Ne te laisse pas inculquer de haine,
Ne te laisse pas inculquer de rejet de quoi ou de qui que ce soit.
Ne te rends jamais complice d'un de ces actes,
Même pas en te taisant, car le silence lui-même est complice.
Le meilleur bouclier qui soit, c'est L'AMOUR."
 
"AMOUR, AMOUR ET AMOUR SEULEMENT
 DOIT TOUJOURS ETRE NOTRE DEVISE."
 
Page 156 et 157, dans le Billet du 27 10 2007 Energie et comportement:
 
'N'oublions jamais que nous attirons à nous dans nos pensées, dans nos vies, dans celles de nos proches, les énergies semblables à celles que nous émettons.
La peur, la haine, les mauvais jugements… attirent à nous inexorablement, mathématiquement dirons-nous des énergies similaires.
Ayons toujours à cœur, dès leur émergence dans notre esprit, de les transformer avec force et conviction, par des pensées d'Amour, de paix, de compréhension, de tolérance, de sagesse et de discernement.  
C'est le meilleur service que nous pouvons nous rendre, ainsi qu'à nos proches, et par ricochet à l'ensemble de l'humanité.
L'Amour est le guérisseur, L'UNIVERSELLE PANACEE."
 
Je suppose que la plupart d'entre vous qui lisez ce blog savez tout cela, mais au cas où, j'invite à s'intéresser à la physique quantique pour en avoir confirmation, ainsi qu'aux travaux de Masaru Emoto sur la mémoire de l'eau, 
 
Il y a plus de 10 ans, j'ai lu un livre qu'il a écrit sur le sujet. Il y montre beaucoup de photos de cristaux d'eau. 
 
Il est impressionnant de constater que ceux issus de contenants sur lesquels on a écrit des mots positifs tels que:
 
"Amour, bonheur, joie, santé, etc., forment des cristaux magnifiques,
 
tandis que ceux issus de contenants sur lesquels on a écrit des mots négatifs tels que:
 
"Haine, méchanceté, peur, etc., présentent des formes laides. 
 
Et le résultat est le même suivant le milieu dans lequel l'eau a été recueillie.
 
Quand on prend conscience que l'eau est partout: dans nos corps certes, en majeure partie, mais dans la nourriture, la pluie, la rosée, la grêle, les lacs et rivières, etc., 
 
CELA DONNE A REFLECHIR, vous ne croyez pas ?
 
Mes chers inspirateurs célestes m'ont expliqué que tout comme les ondes, que l'on ne voit pas mais qui forment autour de nous ce que l'on appelle "l'électrosmog", avec des effets divers suivant les personnes (mon compagnon électrosensible est bien placé pour en témoigner, depuis presque 10 ans maintenant,  lui qui ne croyait pas à tout cela à l'époque) ; nos pensées donc, mais aussi nos paroles, même si nous ne les voyons pas, s'inscrivent dans l'Univers et vont s'agglomérer aux énergies similaires, formant  que l'on nomme un "égrégore".
 
Pire encore pour les énergies issues d'écrits !!! Ceux et celles qui se croient à l'abri, cachés derrière leur ordinateur, se trompent lourdement s'ils pensent que ce n'est pas grave !!!
 
Et quand il s'agit d'énergies négatives, elles vont être attirées  par l'égrégore qui leur correspond…
 
ET TOT OU TARD, CET EGREGORE NEFASTE SERA ATTIRE PAR les énergies similaires émises par des êtres gouvernés par les idées, pensées et intentions en adéquation…
 
Ce qui poussera ces êtres en perdition à COMMETTRE DES ACTES potentiellement MONSTRUEUX..
 
Rien d'étonnant à cela !
 
Et ceux et celles qui pensent que ce n'est pas grave si ce sont les autres qui prennent, doivent savoir QUE TOUT REVIENT A L'EMETTEUR, TOI OU TARD, ET PLUS DUREMENT QUAND ON PRETEND ETRE SUR UN CHEMIN DE SPIRITUALITE.
 
Nous discutions hier sur le sujet, avec mon amie Chamane.
 
Nous avons reçu toutes les 2 les mêmes suggestions afin d'apporter notre obole à la paix dans ce pays et ce monde, car ces énergies là se diffusent:
 
PRIER, DEMANDER LA LUMIERE, LA SAGESSE, LA TOLERANCE, LE RESPECT SUR TOUS LES ETRES, Y COMPRIS NOUS-MEMES, SUR NOTRE PAYS, AINSI QUE SUR LE MONDE, MAIS SURTOUT, SURTOUT, RESTER CENTREES NOUS-MEMES SUR CES ENERGIES DE PAIX. DONC NE PAS PRENDRE PARTI.
 
Car j'ai aussi demandé à mes "petits" Anges pourquoi nous sommes amenés à vivre de tels événements, alors que nous faisons pourtant notre possible pour cultiver l'Amour en nous et autour de nous.
 
Leur réponse;
 
"Cette épreuve vous permet de tester votre foi et votre détermination. Comme souvent dit, c'est facile d'avoir la foi quand tout va bien, beaucoup moins quand tout va mal, POURTANT C'EST LA QU'IL FAUT L'AVOIR. 
 
Il en est de même pour la paix, la sagesse, la tolérance et l'Amour."
 
Voilà, A NOUS DE LE VOULOIR !!!!
Egregores et énergies
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 11:38
"Quand les hommes vivront d'Amour"
Hello !
 
Beaucoup de tristesse aujourd'hui.
 
Hélas les mauvais pressentiments se  réalisent. Je me doutais que si mes chers Anges avaient déconseillé de reporter notre voyage au marché de Noël à Strasbourg (nous y étions le 30 et le 1er décembre), il y avait une bonne raison.
 
Cela fait quelque temps que cette chanson de Raymond Levêque, reprise par les Enfoirés me trottait dans la tête. J'étais allée sur le site de 
 
"paroles-musique.com" pour en relever des passages.
 
Il me semble opportun aujourd'hui d'en rapporter l'intégralité ici:.
 
 
"Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours

Mais nous nous serons morts, mon frère


Quand les hommes vivront d'amour,
Ce sera la paix sur la terre
Les soldats seront troubadours,
Mais nous nous serons morts, mon frère

Dans la grande chaîne de la vie,
Où il fallait que nous passions,
Où il fallait que nous soyons,
Nous aurons eu la mauvaise partie

Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous nous serons morts, mon frère

Mais quand les hommes vivront d'amour,
Qu'il n'y aura plus de misère
Peut-être songeront-ils un jour
À nous qui serons morts, mon frère

Nous qui aurons aux mauvais jours,
Dans la haine et puis dans la guerre
Cherché la paix, cherché l'amour,
Qu'ils connaîtront alors mon frère


Dans la grande chaîne de la vie,
Pour qu'il y ait un meilleur temps
Il faut toujours quelques perdants,
De la sagesse ici-bas c'est le prix


Quand les hommes vivront d'amour,
Il n'y aura plus de misère
Et commenceront les beaux jours,
Mais nous serons morts, mon frère."
 
Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.
Gardons quand même l'espoir et le moral.
"Quand les hommes vivront d'Amour"
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2018 5 07 /12 /décembre /2018 16:04
L'Espérance qui grimpe vers les Etoiles

Hello ! 


Si vous croyez aux Anges Gardien et, si vous avez un besoin urgent d'Espérance, d'humour, de tolérance et de douceur, mon 2ème livre témoignage:

 

"L'Espérance qui grimpe vers les Etoiles"

 

est maintenant disponible au format Kindle, à 4.99 €, sur le site de la

 

Maison d'édition EDILIVRE, vous pourrez aussi en lire un extrait !!!

 

 

Bonne soirée !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 17:30
Se servir de sa colère comme d'un levier
Hello !
 
Voilà, j'ai presque terminé la lecture du livre que j'ai cité dans le précédent billet:
 
"Revenue guérie de l'au-delà" par Anita Moorjani, préface du Dr Wayne Dyer, éditions J'ai lu Aventure secrète.
 
Grâce à sa NDE, Anita a appris que l'autre gros problème, dans cette vie ici-bas, c'est...
 
LA PEUR !!!
 
Là encore, cela rejoint les dires de mes chers Anges, la peur (celle qui n'a pas lieu d'être) qui selon Eux est une des composantes, avec le manque d'Amour, de ce que l'on nomme "Le diable".
 
Je voudrais citer ce passage, page 124 de ce même livre d'Anita Moorjani;
 
"Pour accéder à cet état d'ouverture, je devais seulement être moi-même ! Je pris conscience que durant toutes ces années, la seule chose que j'avais à faire était d'être moi-même, sans jugement et sans ce sentiment obsédant d'être imparfaite. En même temps, je compris qu'au plus profond de nous, notre essence est faite d'amour pur. Nous sommes amour pur, chacun de nous l'est. Comment pourrions-nous ne pas l'être puisque nous venons du Tout et y retournons ? Je savais qu'en comprenant cela, nous n'aurions plus jamais peur de ce que nous sommes."
 
Plus loin, page 214, chapitre 16, Anita écrit encore;
 
"Je sais maintenant que tout ce dont j'ai besoin est déjà contenu en moi et est complètement accessible si je m'autorise à m'ouvrir à ce qui est vrai pour moi... et il en est de même pour vous."
 
Ce livre est arrivé à point nommé pour moi, car avec les événements actuels, difficile de garder en soi la paix, la confiance, l'Amour et de tenir la peur à distance. Surtout quand on vient d'une famille qui a payé un lourd tribut à la dernière guerre, et qu'au fond de moi j'ai l'impression d'avoir été, avec mon frère, qui hélas n'en a pas eu conscience suffisamment tôt pour en soigner les effets, d'une certaine façon, "victime de guerre", même si c'est de façon indirecte.
 
Alors je suis extrêmement sensible au fait que des personnes puissent perdre la vie ou être blessées, car je sais trop combien tous ces malheurs ne s'arrêtent pas aux victimes avérées sur le moment, mais se portent sur les générations suivantes.
 
Et je suis convaincue, pour en avoir parlé avec pas mal de personnes, que ce sentiment est partagé, consciemment ou pas, par beaucoup d'entre nous.
 
Des études ont été réalisées, a expliqué une psy dans une émission à la télé, qui ont démontré que les effets dramatiques peuvent se reporter au niveau de l'affect, sur 5 générations.
 
Je suppose que je ne suis pas la seule à ressentir les "émanations" de toutes ces colères, ces combats, ces haines trop souvent, alors que pour la plupart d'entre nous, nous désirons vivre en paix et dans le respect les uns des autres, et le proclamons haut et fort.
 
Je suppose que si dans les billets précédents ces chers Anges conseillaient...
 
"D'ETRE, PLUTOT QUE DE SE BATTRE",
 
c'était préventivement.
 
Dans les situations de colère, ces chers Anges m'ont conseillé de...
 
"ME SERVIR DE MA COLERE COMME D'UN LEVIER"
 
Un levier de changement. Mais de changement sur ma vie, non sur celle de quiconque.
 
Ce qui n'empêche bien évidemment pas le fait de l'exprimer cette colère, mais avec discernement et sans violence.
 
C'est ainsi que depuis longtemps maintenant, j'ai pris l'habitude de revoir ma façon de consommer, de me nourrir, de vivre...
 
Et le résultat c'est que ma vie s'améliore de plus en plus.
 
En chassant AUSSI la peur de manquer, de ne pas y arriver et en me faisant confiance, en faisant confiance à ma vie, à la Providence...
 
En règle générale mes besoins sont pourvus souvent simplement, sans vraiment chercher, et du mieux possible...
 
Et quand je ne trouve pas ce dont j'ai besoin, la plupart du temps, la suite me démontre que je pouvais m'en passer ou qu'autre chose l'a remplacé, en mieux par la suite !
 
Je dois reconnaître qu'en déménageant souvent, on prend l'habitude de ne pas se surcharger.
 
"Coïncidence, ce matin la radio (RMC) a diffusé une interview d'un intervenant dont je n'ai pas écouté le nom sur le moment, qui faisait état d'études démontrant le fait que souvent les achats que nous faisons sont des achats "d'impulsion", dictés par des promo (ou supposées promo), dont on ne se servira pas, ce qui bien sûr n'arrange pas l'état de la planète.
 
A méditer ???
 
Voilà pour aujourd'hui !
 
Bonne soirée, portés par la confiance, la sagesse et la paix !!!
Partager cet article
Repost0