Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 18:25

 


Hello !


J'espère que vous n'avez pas eu trop de pluie. L'année du serpent serait une année à pluie, dit-on.


Bonne nouvelle, elle se termine !


Le 1er février, nous entrons dans l'année du cheval de bois.

C'est mon signe astrologique chinois. D'après les divers horoscopes, cela devrait être une année plus agréable, en règle générale, que la précédente.

Le cheval est un "libre penseur", ai-je lu, et ainsi cette année devrait amener à sortir des sentiers battus... A condition de faire preuve de discernement, donc à écouter ses ressentis.


Quand mes premiers messages ont commencé, c'était aussi l'année du cheval, et cette année là, beaucoup de personnes ont reçu des messages aussi.


Cela me semble d'ailleurs déjà commencer, plusieurs personnes m'ont confié avoir des ressentis très amplifiés.


Justement, parlons des ressentis, et plus généralement du droit à exprimer ses ressentis et opinions, que, le plus souvent, on a tendance à s'interdire à soi-même, plus encore que de se les voir interdire.


Vous savez à quel point mes chers inspirateurs célestes tiennent au respect de la pensée et de la parole de chacun.


Le 7 janvier, j'en ai encore fait l'expérience.


Ce matin là, avec mon compagnon, nous écoutions, comme chaque matin, RMC. Un des sujets traités fut les ondes électromagnétiques, et plus précisément leur danger potentiel, car une proposition de loi devait être soumise à l'Assemblée.


Nous avons été dépités du ton employé et du manque d'informations réelles, c'est-à-dire prises auprès des vrais spécialistes de ces problèmes au niveau médical, ceux qui sont donc en contact direct avec les malades et qui tentent de les soulager... et non, comme ce fut le cas, auprès de quelqu'un qui ne sait pas vraiment de quoi il parle, n'étant pas confronté directement aux conséquences de ces rayonnements.


J'ai conseillé à mon compagnon d'envoyer un mail, pour témoigner et expliquer. Mais il a refusé. Il faut dire que beaucoup de malades sont complètement désabusés par la désinformation et le manque de respect de leurs ressentis et souffrances, et ne cherchent même plus à se faire entendre.


J'ai un moment hésité à le faire à sa place, puis, les mauvaises habitudes ont pris le dessus, et j'ai renoncé. 


Après tout, à quoi bon, vu la façon dont les faits sont relatés, et l'impression que l'on a d'avoir affaire à des autistes (avec tout le respect dû à ces malades, car eux subissent et ne font pas les autruches). 


Ras le bol de prêcher dans le désert, me suis-je dit:


Si ça arrange d'écouter ce qu'on veut entendre,après tout, ça les regarde, et tant pis s'il s'agit de manipulation.

Le jour où ces gens le vivront par eux-mêmes ou par un proche, ils comprendront.

C'est malheureux, mais tant pis. Mon compagnon n'a pas voulu écouter non plus, plusieurs années avant le déclenchement de sa maldie, quand je le mettais en garde.


Mais ces chers Anges, ne l'entendaient apparemment pas de cette oreille, car je me suis sentie pousser avec insistance à écrire et à au moins tenter d'informer. 


"Le message sera délivré, m'a-t-il été dit, et après, chacun prendra ses responsabilités."


J'ai donc fini par m'exécuter, énumérant, à l'attention des présentateurs de l'émission, les sources de réelle information, donnant les noms de quelques éminents Prs qui soignent les malades et tirent la sonnette d'alarme ; spécialistes qui, soit dit en passant, sont de plus en plus nombreux à s'engager.


Mon message envoyé, j'ai tenté d'aller sur le site de ma boutique virtuelle...


Mais pas moyen de m'y connecter.


Alors, j'ai quitté le bureau pour me rendre à la cuisine...


et entendre à la radio (Nostalgie: mon compagnon avait changé, agacé sûrement par ce qu'il avait entendu):


"Salut, c'est encore moi,
Salut, comment tu vas... ??"


Par Joe, bien évidemment !


Voilà, une fois de plus, il leur importe juste que je me donne le droit de m'exprimer, d'expliquer, que ce soit écouté ou pas, le reste n'est pas mon affaire.


Et qui sait, peut-être est-ce grâce à mon mail, mais le 23 janvier, sur BFM TV (chaîne partenaire de RMC), nous avons eu la surprise de voir que le Pr spécialiste du sujet des EHS (électrosensibles), que j'avais cité dans mon mail en conseillant de s'informer auprès de lui, a été reçu sur le plateau et a pu expliquer ce qu'il constate chez ses patients, et aussi prodiguer des conseils pour se protéger des ondes électromagnétiques, notamment par rapport aux enfants, eux ne sont pas responsables de l'ignorance et de l'aveuglement.
Ce Professeur (cancérologue) a reçu, depuis qu'il a été amené à s'occuper de l'électrosensibilité, 700 malades, a-t-il dit. 


Cela devrait faire un peu réfléchir, me semble-t-il, car tous ne savent pas ce dont ils souffrent, et ne l'ont donc pas consulté, mais aussi, beaucoup n'ont pas les moyens d'aller se faire soigner à Paris.


Voilà, les petits ruisseaux font les grandes rivières. 


On verra bien !


L'essentiel c'est de ne pas se museler soi-même, non plus que se de laisser museler, même si la tâche est ingrate, mais c'est le seul moyen de peut-être faire reculer l'ignorance et ainsi couper l'herbe sous les pieds des manipulateurs.


Bonne soirée !!

 

 

Ne pas se museler, non plus que de se laisser museler
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Bonsoir Marylou, <br /> Tu as bien fais de prendre la décision de proposer autre chose que des discours conventionnels par des gens qui n'y entendent rien mais qui se veulent &quot;savants&quot; sur la question. A force d'en parler de plus en plus de gens font attention et prennent la chose au sérieux. Je me suis entendue dire que &quot;c'était dans ma tête&quot; ... sans commentaire !<br /> Dommage mais je n'ai pas entendu . J'ai bien reçu le mail pour la réunion mais c'est le jour qu'on opère mon gendre .<br /> Bizettes et bonne soirée.
Répondre
M
Merci Jackette de ton com. Je compends qu'il y a de quoi s'agacer d'entendre ça. Ceux-là le veront bien. Je ne crois pas qu'on y aille non plus, car le film devrait être diffusé en avril près de chez ns. Gros bisous et bon courage. Maryline