Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 17:12

 


Hello !


Le mystère de la pendulette de mon compagnon (qui lui vient de sa famille) s'est en partie éclairci.


Pas de dérogation à la règle: "on" tentait d'attirer mon attention, une fois encore, sur un risque à caractère sectaire que courait une relation que j'aimais bien.


Et comme d'habitude, j'ai fait l'autruche. 


Je le fais d'ailleurs de mieux en mieux, avec le temps, on dirait !


Une des premières fois où j'ai été en contact avec cette personne, j'avais ressenti de la prévenir d'un risque lié à une secte. 


Puis j'ai effacé tout cela de ma mémoire. 


Plusieurs mois plus tard, cette personne m'a parlé d'un groupe. Le "hasard" voulait que plusieurs de mes connaissances avaient eu à s'en plaindre. J'ai donc conseillé de faire attention. La personne m'a rassurée, elle savait faire la différence entre les discours et les actes. 


Elle me semblait avoir les connaissances et les capacités intellectuelles pour voir clair. Je ne me suis donc pas inquiétée.


Pourtant, je suis bien placée pour savoir que ni l'intelligence, ni les connaissances, ni l'expérience ne sont des garanties totales. 


Seul le bagage émotionnel non parfaitement soigné est en cause, dans le fait de se laisser prendre aux discours enjôleurs.


Il y a peu, mes chers inspirateurs célestes, ont saisi une occasion particulière pour mettre à nouveau cette personne en garde, lui donnant des explications qui m'ont semblé particulièrement judicieuses.


Mais la personne n'a rien voulu entendre, disant que ces gens là étaient "vrais".


Cela m'a un peu inquiétée, mais sans plus, je ne pensais pas qu'il y ait réellement danger... même si quelques jours avant, j'avais eu de très mauvais échos sur ce même groupe.


Pourtant, quand j'avais des contacts avec cette personne, sur le chemin aller ou retour, en voiture, la radio diffusait à chaque fois la chanson de Daniel Balavoine, que j'ai entendue pour la première fois juste après ma sinistre mésaventure de juin 2010, et qui semblait écrite pour la circonstance: 


"Aimer est plus fort que d'être aimé":


"Toi qui as brisé la glace,
Tu sais que rien ne remplace
La Vérité...


Et qu'il n'y a que 2 races,
Ou les FAUX ou les VRAIS".

 

Ces derniers mots résonnaient dans ma tête...


Et les 3 dernières fois où j'ai entendu cette mélodie, inexplicablement, alors que j'écoutais attentivement, il y a eu un "blanc" à la place de "ou les VRAIS":

 

Les mots ont été effacés !


"Et il n'y a que 2 races,
Ou les FAUX ou les ..."


J'ai bien ressenti qu'il y avait là un signe, mais sans faire le lien avec le fait que la personne était en train de se faire prendre aux beaux discours de ceux qui lui semblaient "vrais".  


Apparemment, il n'y avait pas de "VRAIS" !


Je n'ai eu l'explication qu'en voyant le changement complet... une fois qu'il a été évident !


Ce changement, pourtant, quelqu'un avait essayé d'attirer mon attention dessus.
Et c'était ?


La dame à qui j'avais conseillé à plusieurs reprises de se reposer, je l'ai raconté dans un billet, récemment, rappelez-vous:


D'un coup, la ligne semblait s'être coupée. J'ai émis quelques "Allo ?" qui m'ont semblé à rapprocher de l'expression à la mode actuellement, pour attirer l'attention sur le fait que l'interlocuteur n'arrive pas à comprendre !


Car c'est lors de cette même communication que mon interlocutrice a tenté de me parler du changement qu'elle avait constaté chez cette personne.


Sauf que, comme d'habitude, vu qu'il s'agissait de quelqu'un que j'aimais beaucoup, j'ai fermé les écoutilles et n'ai pas relevé, et surtout pas cherché à savoir ce qu'il en était au juste.


Pourtant, là encore, un signe aurait dû m'alerter, je l'avais bien ressenti pourtant, mais n'ai pas cherché de sens: j'ai reçu un com très gentil, sur ce billet, mais écrit ... en anglais, par la lectrice de mon blog ! 


Je suppose que cela voulait dire que nous ne parlions pas la même langue.


Voilà, quelques jours après que la pendulette a dépassé la bonne heure, j'ai pu constater, assez douloureusement, à quel point certains groupes, peuvent prendre le POUVOIR sur quelqu'un, et le transformer complètement.


Les blessures non soignées correctement, les peurs, le sentiment d'insécurité, les situations de souffrance, le besoin de reconnaissance lié à ce qui semble des échecs,  tout cela (et plus encore), est susceptible de fragiliser n'imorte qui, QUEL QUE SOIT SON NIVEAU D'INSTRUCTION, D'INTELLIGENCE, SON EXPERIENCE, etc., et l'amener à rechercher un illusoire sentiment de POUVOIR sur les événements, sur les autres, sur la vie.


Mais il y a aussi, et ce n'est pas à négliger, le fait d'être fatigué, surmené, de ne pas avoir le temps de penser, de se reposer, de prendre du recul donc, ni de faire attention aux signes, non plus qu'à son intuition et ses ressentis.


Alors, quand une autoproclamée "élite" leur ouvre les bras, comment ne pas les suivre ?


D'un coup, il leur semble obtenir un passeport pour le bonheur, la réussite, la protection, l'amour.
Plus jamais ils n'auront peur, veulent-ils croire.


Oui, sauf que, quoi qu'ils pensent être, quel que soit le niveau qu'ils pensent avoir atteint ainsi (sans grands efforts), ils oublient juste une petite chose:


C'est que sur cette Terre, personne n'est Dieu (ou le nom qu'on veut bien lui donner) !


Il n'y a qu'un seul "brise-glace", un seul "rempart", comme le chantait Daniel Balavoine, toujours dans la chanson: "Aimer est plus fort que d'être aimé".

 
Je ne cois pas, pour ma part (mais chacun est libre de penser différemment) que quiconque, sur cette Terre, puisse rivaliser:


"Toi qui sais ce qu'est un rempart, 
Tu avances sous les regards courroucés..."

Et:
"Et pour couler le brise-glace,
Il faudrait un rocher..."


"La foi, la vraie, celle qui fait prendre conscience de sa propre nature Divine, au même titre que chacun ici bas, voilà le seul vrai passeport pour l'épanouissement. Et cette nature Divine, c'est à chacun de la trouver en lui-même, personne ne peut le faire à sa place, et surtout cela ne s'achète pas, car l'argent n'a aucun POUVOIR sur le Ciel."


Voilà, en attendant, il sera bientôt LA BONNE HEURE à la pendulette de mon compagnon.

Dernièrement, le décalage a beaucoup diminué: il n'y a plus qu'une heure et 3 minutes. Si le rythme continue, cela devrait être mardi.


On va bien voir la suite !


Bonne fin de weekend à tous !

 

 

Une de mes dernières broderies: "L'oiseau bleu de Maeterlinck"

Une de mes dernières broderies: "L'oiseau bleu de Maeterlinck"

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Coucou ma belle , <br /> Je crois que cette pendulette à une âme, ce n'est pas possible autrement..<br /> J'aimais énormément Daniel Balavoine, il composait de magnifiques chansons.<br /> Pour ce qui est de l'évolution des gens , pour ma part j'essaye de me faire mon opinion moi même , je n'aime pas ceux qui commandent. Il est vrai que le chemin de chacun est tracé et il y a toujours un sens à ce qui nous arrive.<br /> Gros bisous ma chère Marylou mais de loin car je tousse bcp !!! hihi !!
Répondre
M
C'est sûrement à rapprocher du message qui m'a été fait 1 mois après le décès de mon amie médium: &quot;A toi l'horloge que je te laisse&quot;. J'ai appris à aimer les chansons de Daniel Balavoine grâce à ces chers Anges. Pour ta toux, essaie les tisanes au citron. Gros bisous
R
bonjour Maryline<br /> Je trouve que ta broderie est superbe moi je ne suis pas douée pour ce travail.Je te souhaite un bon mardi <br /> gros bisous<br /> rosedesneiges
Répondre
M
Merci Rose ! J'aimerais être aussi douée que toi en cuisine ! Gros bisous