Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 16:18
 
 
 
Hello !
 
Bonne Saint Valentin à tous et toutes !
 
Ce matin, je me posais une question, en écoutant RMC, quand, "hasard", la station a diffusé un extrait de...
 
"L'été Indien", de qui vous savez, bien sûr:
 
"On ira où tu voudras quand tu voudras..."
 
Qui répondait probablement à la question que je me posais intérieurement, j'aurai l'occasion d'y revenir dans quelque temps.
 
Je crois que c'était la première fois que j'entendais Joe sur cette radio.
 
Mais le plus étrange, c'est que le présentateur a indiqué, si je ne me trompe, que ce serait sur cet air que les Français aimeraient le mieux faire l'Amour !
 
Cela ne m'étonne pas vraiment: quand on entend ce timbre de voix, on n'a vraiment pas envie de se battre !
 
Petite précision par rapport au billet précédent et à la photo de ma "Poulette". 
 
L'image qui nous a évoqué, dans la famille, une petite fée (ma fille a trouvé qu'elle ressemblait à celle de Cendrillon !) se situe au niveau du verre de l'insert, dans le feu donc, en bas à gauche. Ce qui est étrange, c'est qu'elle ne se situe pas au centre du feu, elle est décalée sur la gauche.
 
Comme Rose l'a remarqué, Victoria tient son doudou par l'oreille:
 
Un lapin !!!
 
Cela m'a évoqué l'histoire d'Alice au pays des merveilles, que des faits ou images me remémorent souvent en ce moment. Cela semble de bon augure !
 
J'ai évoqué aussi l'atelier d'Affirmation de soi auquel j'ai participé dernièrement. J'ai été amenée à assister à un jeu de rôle, pour illustrer une scène m'ayant particulièrement perturbée. 
 
Bien sûr, ce fut pour moi celle de cette horrible association.
 
Un jeu de rôle, cela consiste à rejouer un événement posant problème, et d'y assister en tant que spectateur. Cela ressemble beaucoup à ce qui se fait en constellation familiale.
Ce fut très révélateur pour moi. La dame qui a accepté de jouer le rôle de la "medium" hurlante et vociférante collait bien au personnage, même s'il a fallu reprendre la scène 3 fois pour que cela s'approche mieux du souvenir que j'en avais et même si elle, elle laissait parler davantage la jeune femme qui tenait mon rôle.
 
Vu de l'extérieur, on se rendait bien compte qu'il y avait un problème.
 
La jeune femme qui jouait mon rôle a eu l'attitude que j'aurais dû avoir: elle lui a rétorqué tranquillement que son propos ne s'adressant pas à elle mais à la dame qui faisait la conférence, elle ne voyait pas en quoi elle s'autorisait à intervenir de façon si véhémente.
Elle lui a donc signifié, tout aussi fermement, de baisser le ton et de la laisser s'expliquer, ceci sur le mode "disque rayé", (il s'agit de répéter ce qu'on a dit, sans tenter de se justifier, technique très utile, notamment face à un comportement hystérique).
 
C'est exactement la pensée que j'ai eue, sur le moment, à l'époque, mais, par respect pour cette personne et les autres, je ne me suis pas autorisée à le dire, ce d'autant plus que les conditions me renvoyaient aux conséquences d'un vécu invalidant, lié à l'enfance, dont je n'avais pas vraiment pris totalement conscience.
 
Cela dit, s'il y avait eu des professionnels compétents dans cette association, chacun aurait été invité à s'expliquer calmement et respectueusement.
 
Cette scène m'a permis de prendre encore plus mes distances avec cet épisode. 
 
Ces chers Anges ont mille fois raison quand ils demandent de soigner ses blessures intérieures et son bagage émotionnel, car le risque est trop grand, pour soi-même, mais surtout pour les autres, souvent innocents et étrangers à notre hisoire. 
 
Dans le cas contraire, une attitude, un regard, un mot, mal entendu, mal interprété peuvent transformer quelqu'un, par l'impact que cela aura sur lui (elle), en une véritable grenade dégoupillée, ce qui peut avoir des conséquences catastrophiques, il est bon d'en être conscient. 
 
J'ai pu toucher du doigt plusieurs points importants, notamment le fait que face à une agression, la confiance en soi est le bouclier pour se préserver.
 
Maintenant, il y a un risque qui m'a vraiment sauté aux yeux: avoir confiance en soi, savoir s'affirmer, se défendre, ce sont de bonnes choses, bien sûr, mais il m'a semblé évident, au vu de tout cela, de cette scène et de ce que j'ai ressenti tout au long de cette formation...
 
C'EST QU'IL CONVIENT DE RESTER DANS LE JUSTE MILIEU, ET DE NE SURTOUT PAS OUBLIER QUE L'AUTRE A AUSSI LES MEMES DROITS.
 
Le risque m'a semblé vraiment grand, dans cette quête, et surtout quand on a eu à souffrir de se sentir écrasé, étouffé, mis à l'écart, à cause de la peur de revivre cela, de glisser, sans en avoir conscience, sur la pente du: moi d'abord, mes intérêts d'abord, et de ce fait traiter ceux des autres par le mépris, voire les piétiner.
 
Ces chers Anges m'ont donné un "tuyau" pour ne pas tomber dans cette ornière: c'est l'Amour:
 
"Toujours agir en mettant l'Amour au premier plan, comme déjà dit: l'Amour de soi-même, mais aussi l'Amour de l'autre, sur un pied d'égalité. 
En aucun cas ne s'estimer plus important que l'autre.
Un temps de réflexion, d'analyse, d'écoute de l'autre, surtout, et de recul peuvent s'avérer nécessaires, afin de s'assurer que l'on est bien dans le juste milieu. Mais là encore, il convient de prendre garde au bagage émotionnel non soigné, qui peut fermer les yeux, la raison et le coeur, tout à l'impact de sa souffrance, et à la peur qui en a résulté."
 
Voilà, la suite bientôt, bonne soirée !
 
 
Le geai vient se restaurer à la mangeoire

Le geai vient se restaurer à la mangeoire

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Bonsoir ma chère Marylou,.<br /> Rester dans le juste milieu c'est génial mais pas facile, des fois on en fait trop et souvent pas assez.<br /> On est très fatigués, mon Père va sortir dans le courant de la semaine et il faudra&quot; qu'il aille amener la voiture pour la passer au contrôle technique&quot;, avec 2 cannes; c'est le top non! Je voudrais pouvoir me &quot;barrer &quot; dans une abbaye , un monastère où personne ne viendra me débusquer . Je vais craquer!<br /> Prend bien soi de toi, je t'embrasse.
Répondre
M
Comme je te comprends ! Essaie de remettre tes soucis entre les mains de tes Anges, et fais confiance. Pour ma mère, cela prenait la même tournure, et les choses se sont pourtant arrangées au mieux. Et le temps passe. Mais il est important de te reposer, sinon les soucis vont s'installer et prendre le dessus. Gros gros bisous. Maryline