Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 18:18

 

Hello !


Effectivement, comme le laissait supposer le rêve dont je parlais dans le billet précédent, j'étais bien sur la ligne de départ, avec une vue "panoramique", et une situation ne tenait qu'à un fil.


Le regard plein d'amour laissait supposer que cela n'allait pas être facile à vivre...


Et ce fut douloureux, effectivement, et comme d'habitude ces chers Anges ont eu droit à quelques débordements... disons... imagés. 


Mais ils ont l'habitude, et pas rancuniers pour 2 sous, bien au contraire, car eux savent bien ce qui avait été la cause, m'ont aidée à en comprendre le sens, afin de m'aider à me libérer enfin DEFINITIVEMENT cette fois-ci, de 60 ans de conditionnement...


dans le rôle de "L'ENFANT PANSEMENT".


Depuis fin 2009, quand ma mère est tombée, alors que la santé de mon frère était déjà précaire, insensiblement (dans le sens de progressivement, et sans s'en rendre compte), prise par la compassion mais aussi le sentiment de culpabilité qui a été ma "nourriture" depuis l'enfance, oubliant la prudence dont j'avais appris à faire preuve, afin de me protéger et éviter de me laisser manipuler, je suis retombée dans le rôle de "L'ENFANT PANSEMENT", rôle de la majeure partie de ma vie, mais dont les maladies (burn out, dépression, anorexie), qui en étaient les conséquences, en avaient été aussi pour moi les révélateurs et paradoxalement les guérisseurs.


J'essaierai de trouver les mots pour vous expliquer, bien que ce soit difficile.


Peut-être le dernier sens et le fin mot de l'horrible mésaventure dans cette association, en 2010, qui m'a tant fait de mal, par l'écho dévastateur que cela a trouvé en moi, mais qui préfigurait une mise en garde contre "la peau de banane" liée à "la mère en deuil" et à ses dérives psychiatriques, que la vie tentait de me faire, en essayant de mettre sous mes yeux tout ce que je refusais de voir. Et sur quoi j'ai continué à mettre le déni après les découvertes de mes 2 dernières constellations familiales, dont j'aurais dû tenir compte, pourtant.


Mais c'était sans compter avec le lien de "loyauté familiale" invisible mais pourtant "monstrueusement solide".


C'était donc la partie la plus dure à accepter de voir... pour régler mes problèmes de vue !!!
Mission accomplie, apparemment, au moins en partie, car lors de la séance d'orthoptie (rééducation des yeux) qui a suivi ma prise de conscience, le thérapeute m'a indiqué qu'un point avait bien progressé...


Et ce point PORTE LE NOM DE CETTE ASSOCIATION !


Impressionnant !


En attendant plus de détails, plus léger, voici un signe important, qui est lié à ma prise de conscience, car le rôle de "l'enfant pansement" est en lien avec ce qui m'empêchait de reprendre l'écriture, puisque directement en rapport avec ma mésaventure de 2010.
Nous étions le 23 juin, j'avais déjà mes troubles de la vision (qui ont commencé le 20 juin, jour symbolique, car anniversaire de ma 2ème petite fille, prénommée Victoria (!!), et au moment même où je faisais changer mon opérateur téléphonique, à La Poste, je le rappelle, par une préposée prénommée...


Marie-Jo !!!


Ce lundi 23 juin, je revenais des courses en voiture, et déversais ma peine sur ces chers Anges:


"C'est mon frère que j'aurais voulu aider à guérir, ici, sur terre !"


Quand soudain, sa chanson fétiche est passée sur CHERIE FM (!!!) - (rappel: FM sont les initiales de mon demi-frère mort à 4 ans et demi), chanson avec laquelle j'ai souvent eu des signes, et que j'ai toujours beaucoup aimée aussi, car elle trouvait en moi le même écho qu'en mon frère, c'est:


"WORDS" d'FR DAVID, qui dit à peu près, notamment:


"Les mots ne me viennent pas facilement,
Comment puis-je trouver un moyen 
Pour te faire voir que je t'aime..."


Et juste après ce fut:


"HEY BROTHER - HEY SISTER" (Hé frère, hé soeur).


J'ai écouté les paroles en anglais, et me suis mise à pleurer:


Voici la traduction d'un passage, trouvée sur les sites "parolesmania.com" et "musictory.fr":

"-Hé ma soeur !
Crois-tu toujours en l'amour? ça m'étonnerait!
Oh si le ciel venait à s'effondrer, pour toi,
Il n'y a rien dans ce monde que je ne voudrais pas faire...

-Et si je me trouvais loin de la maison?
-Oh mon frère, j'entendrais ton appel.
-Et si j'ai tout perdu ?
-Oh ma sœur, je te viendrais en aide.
Oh si le ciel venait à s'effondrer, pour toi
Il n'y a rien dans ce monde que je ne voudrais pas faire."

 

 Voilà, c'est ainsi, je ne pouvais rien faire de plus pour lui sur cette terre, il avait choisi de partir, (cela m'a été dit le jour de son départ), entre autres pour me permettre de me libérer du sentiment de culpabilité lié à notre enfance, vis à vis de lui, injuste et injustifié, car c'était l'histoire de nos parents qui était cause de nos maux respectifs, les siens... et les miens qu'il écouvrait de "Là-Haut", et que je n'avais pu exprimer. 


Mais lui et d'autres ont besoin de moi, MAINTENANT, pour apporter une aide d'Amour à ceux qui souffrent des suites de manipulation.


Voilà, bonne fin de week-end !

 

 

Le lien dit de "loyauté familiale invisible"
Partager cet article
Repost0

commentaires