Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 18:08

Hello !


Comme le laissait supposer mon rêve, nous sommes sur la ligne de départ: nous avons vendu notre maison et nous devrions déménager 1ère semaine de décembre.


Petite précision: j'ai fait ce rêve au moment où nos acheteurs sont venus pour leur 1ère visite. C'était la première visite d'acheteurs tout court d'ailleurs. Ils ont eu le coup de coeur. Les choses ont un peu traîné car le Monsieur a été opéré.


Coïncidence troublante, notre acheteuse a, à une lettre près et phonétiquement, les mêmes nom et prénom qu'une personne en lien avec mon chanteur préféré, celle qui a d'ailleurs donné à ses enfants les dessins que ces chers Anges m'ont inspirés pour eux !


Et cette lettre, c'est un... I (comme Ira ???).


Ce déménagement c'est, je suppose, une autre des raisons qui m'ont fait mettre un peu brutalement au repos depuis 3 mois et demi.


Je dois reconnaître que vu l'état de fatigue dans lequel j'étais, je n'aurais pas été capable de préparer un déménagement. 


Comme d'habitude, il y a une bonne raison à tout ce qui arrive, même si c'est d'apparence négative sur le moment.


Nous avons décidé de vendre car même si le site est magnifique, cela représente trop de travail pour nous, et c'est trop grand. 


Et nos acheteurs la prennent telle qu'elle est, ils prendront la suite des travaux, et feront à leur goût ! Il était donc inutile de se fatiguer à continuer la rénovation. Tout le monde est content.


Qui l'eût cru ? Nous voilà décidés à profiter de la vie, au lieu de ne penser qu'au travail.
La maladie nous en apprend beaucoup, si on veut bien chercher humblement le sens de ce sur quoi elle attire notre attention, et ne pas ruminer sur son sort.


Autre "coïncidence", la maison s'est vendue, commission de l'agent immobilier comprise, AU PRIX EXACT QUE M'AVAIENT ANNONCE CES CHERS ANGES !


Ce qui a amené mon compagnon à me demander sur le ton de la plaisanterie:


"Ils ne pourraient pas te donner les chiffres du loto ??"


Bon, mais du coup, nous voilà à rechercher un toit, sinon à acheter, du moins à louer provisoirement, en attendant.


Toujours ce même challenge: avec les obligations liées à l'électrosensibilité de mon compagnon et nos goûts différents, ça ne va pas être de la tarte. Nous voici repartis pour user (bien involontairement) quelques nerfs d'agents immobiliers.


Pour revenir sur ce que nous apprend la maladie, et pour ce qui me concerne, le fait de m'être trop laissée piéger par les soucis liés à ma mère, j'ai réalisé que le signe astrologique chinois de cette dernière est...


Le chien !!


A rapprocher, je suppose, à ce qu'il s'est passé dans la nuit du 19 au 20 juin (jour où ont commencé mes symptômes liés à la vue).


Rappel: cette nuit là, un chien a forcé l'entrée de l'enclos que nous avons fait sur une partie du terrain afin que mes chats soient en sécurité le soir et le matin, ainsi que quand nous partons. L'animal n'arrivait plus à trouver la sortie et a aboyé toute la nuit, par peur probablement, mais il nous a empêchés de dormir. D'où ma grosse fatigue de ce jour là, qui a probablement été l'élément déclencheur: soit pour avoir attrapé un virus, soit pour avoir été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase de l'épuisement.


Depuis que j'ai analysé la situation et ai décidé de prendre du recul et de moins m'impliquer par rapport aux soucis de santé de ma mère, et à ses peurs pathologiques, en laissant les professionnels de santé et l'association qui s'occupe d'elle prendre les choses en mains, non seulement ma santé s'améliore peu à peu, mais ma mère va mieux aussi.


J'ai chassé le sentiment de culpabilité, ce qui a été salutaire aussi, je suppose.


Nous avons été élevés, mon frère et moi, dans la peur du décès de notre mère. J'ai réalisé aussi que de ce fait peut-être, mon frère, trop attentif à notre mère et pas à lui-même, n'a pas su voir quand le danger frappait à sa propre porte. 


En relisant par "hasard" certains billets de mon blog, à l'époque où l'état de santé de mon frère est devenu préoccupant, j'ai pu me rendre compte que de ce fait probablement, j'ai attribué les signes négatifs qui m'étaient adressés, à la santé de notre mère, et les signes positifs, à celle de mon frère. 


Pourtant, cela faisait des années que j'avais un mauvais pressentiment par rapport à la santé de mon frère...


Un signe était probablement parlant, quand notre mère a été hospitalisée à la suite de son AVC. Mon frère était déjà très handicapé par ses soucis de santé liés à ses problèmes de hanche (un début de nécrose des os), et cela m'inquiétait. Il n'avait d'ailleurs pas pu se rendre à l'hôpital pour la voir.


J'étais partie un matin de chez moi en voiture, pour leur rendre visite (ils habitaient le même village). En prenant la bretelle d'autoroute, je me suis trouvée derrière un véhicule qui roulait très doucement.

Au bout d'un moment, ça a commencé à m'agacer et du coup, j'ai mieux regardé ce véhicule... Il s'agissait d'un corbillard ! J'ai donc pris mon mal en patience et dès que j'ai pu accéder à l'autoroute en quittant la bretelle, j'ai eu la possibilité de dépasser le corbillard et rouler plus vite.


Si j'ai bien compris que le signe n'était pas encourageant, conditionnée par notre vécu, j'ai attribué, comme à chaque fois, l'avertissement au cas de ma mère, et non à celui de mon frère.


Maintenant, avec le recul, je suppose que le signe cherchait à me prévenir qu'un décès allait ralentir ma route (ou mon avancée), le temps de réaliser certaines choses, mais qu'ensuite, je pourrais le dépasser et "rouler" plus vite.


Voilà, la suite dès que possible !


Bonne soirée à vous !

"La poule aux oeufs d'or", une de mes oeuvres (encre de chine et acrylique)

"La poule aux oeufs d'or", une de mes oeuvres (encre de chine et acrylique)

Partager cet article
Repost0

commentaires