Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 20:29
image du site petits bonheurs quotidiens center blog

image du site petits bonheurs quotidiens center blog

Hello !

 

Excellente nouvelle !


Notre Créateur, Dame Nature, Dieu, ou le nom qu'on veut bien lui donner (les Anges ont toujours eu à coeur de ne rien imposer, estimant que suffisamment de gens se battent pour imposer leur croyance, et qu'il est donc inutile d'en rajouter),

Notre Créateur donc nous a accordé à tous la chance d'avoir un cerveau, 5 sens et un coeur !


C'est merveilleux, car cela nous permet A TOUS de voir, écouter, entendre, réfléchir,

comprendre... ou croire comprendre, mais aussi de ressentir !


Cela me fait penser à la chanson de Joe: 


"Et quand on y pense, la vie est très bien faite, il suffit de si peu..."


Grâce à cela, nous avons tous la possibilité de ressentir au plus profond de nous ce que nous devons croire et faire, si on évite bien sûr de laisser d'autres décider pour nous.


Cela ne veut bien sûr pas dire qu'il ne faut pas écouter avec respect les avis des autres (rappel: le respect est une des composantes principales de l'Amour, au même titre que la liberté), mais il convient de ne pas oublier que la décision finale doit rester celle que nous ressentons.


Depuis longtemps maintenant, mes chers inspirateurs célestes m'encouragent à nourrir et abreuver les oiseaux, y compris en dehors de la saison d'hiver, en adaptant bien sûr les quantités aux conditions extérieures, notamment pendant la saison de reproduction, ceci pour compenser la disparition de nourriture due aux pesticides, à l'urbanisation et au déboisement... et donc pour éviter que certaines espèces n'en viennent à dénicher les oisillons pour nourrir leur progéniture, et que chaque nichée mange à sa faim.


J'ai souvent eu des signes allant dans ce sens. 


Pour répondre à l'argument qui voudrait que cela rendrait les oiseaux dépendants, les empêchant de se débrouiller seuls, ces chers Anges, (déplorant que certains humains prennent les animaux pour des imbéciles, alors qu'il serait plus judicieux de les observer, au contraire), ils affirment que les oiseaux sont habitués à l'impermanence des choses et qu'ils ne restent pas bêtement près d'une mangeoire vide à attendre que ça tombe rôti. Ils sont tout le temps en mouvement et ont des points de nourriture un peu partout, ce que leur permet leur vue perçante. 


Si les populations diminuent, c'est parce qu'ils ont de plus en plus de mal à trouver leur pitance pour les raisons citées plus haut.


Cela dit, ont-ils fait remarquer, quand l'oiseau a le choix entre des fruits, légumes et insectes et des graines, son bon sens ne l'y trompe pas, il mange ce qui lui est nécessaire.


C'est d'ailleurs bien ce que je constate.


Dernièrement, après avoir lu un article dans une revue bio préconisant de ne pas nourrir les oiseaux ou alors au gros de l'hiver, tout au plus, au risque de "favoriser une espèce aux dépens des autres", ma tendance naturelle au doute, face à des préconisations venant de gens qui se veulent apparemment faire autorité, ma tendance au doute donc m'a amenée à réitérer la question à ces chers Anges. C'était un samedi soir.


Pourtant, en comptant sur mes petits doigts, j'ai dénombré plus d'une douzaine d'espèces fréquentant ma mangeoire (on est loin d'une seule !). 


La réponse est venue dès le jour suivant, dimanche matin très tôt !
Par la voix de "Miss Véto" sur RMC, qui a confirmé en tous points les dires de mes chers inspirateurs célestes, encourageant elle aussi à mettre des mangeoires !

 

Et tout récemment, dimanche dernier, ou le précédent, je ne me souviens plus, tandis que je mettais le couvert, mon attention a été attirée par une émission sur Arte je crois, qui montrait la vie de beaux oiseaux et plus précisément de grues du Japon si je ne me trompe. Il était expliqué que lors d'un hiver particulièrement rigoureux, les habitants ont été amenés à nourrir les grues pour éviter qu'elles ne meurent de froid.


Et ils ont continué depuis.


A la suite, le reportage a montré une colonie de ces magnifiques oiseaux occupée à picorer de la nourriture dans la neige. Le commentateur a attiré l'attention sur d'autres espèces, prédateurs des grues, qui arrivaient d'un côté et d'autres de la colonie.


Il a souligné le fait que les grues n'avaient pas l'air effrayées du tout et continuaient à se restaurer tranquillement.


Et il a donné l'explication:


Grâce à cette nourriture déposée par les humains, chaque espèce avait de quoi se nourrir et donc ne s'attaquait pas aux grues...


ET LA PAIX REGNAIT ENTRE LES ESPECES !!!


Mot de la fin de ces chers Anges:


"Il en est de même pour les nourritures spirituelles que nous semons via de nombreux canaux sur cette terre: elles sont destinées à toutes les espèces, d'où leur diversité. A chacun de se nourrir comme il le ressent, et laisser les autres en faire de même."


D'après mes observations, les oiseaux ont la sagesse de se nourrir eux-mêmes et de ne pas forcer les autres à ingurgiter leur nourriture. Parfois on les voit se chamailler pour un bout de brioche, mais ce n'est jamais méchant et ne dure pas longtemps. 


Au fait... Pour les humains, les oiseaux font partie des "bêtes" non ????


Bonne soirée et excellentes fêtes de Pâques !

"Et quand on y pense..."
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Hello Maryline , <br /> Bravo pour cet article ; j'ai beaucoup aimé ces clins d'oeils ... et comprenne qui veut.!!!!<br /> Joyeuses fêtes de Pâques dans l'amour la joie la paix et la sérénité.<br /> Gros bisous ma belle.
Répondre
M
Parfaitement dit ma chère Jackette !! Gros gros bisous à toi aussi.