Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 10:17
Ma "poulette" ce 3 avril

Ma "poulette" ce 3 avril

Hello !


Petites précisions qui me semblent utiles: je rappelle que ce blog est un témoignage de mon vécu, rien de plus. 


C'est ce que mes "petits" Anges me demandent, et uniquement cela: témoigner, et diffuser ce qui m'est expliqué, un peu comme on sème des graines à la volée, sans chercher pour autant à veiller à la germination de ces graines, car cela, c'est leur "boulot" à Eux. C'est d'ailleurs pour cela que je ne publie même pas sur Facebook. 


Parfois ils m'inspirent un dessin, ou un message particulier à DONNER à quelqu'un dans la peine, si ce quelqu'un le veut bien. Rien n'est imposé, jamais.


C'est tout. "Et c'est déjà beaucoup" précisent ces chers Anges. Raison de plus pour ne pas faire plus qu'il ne t'est demandé."


Je répète encore qu'il n'a jamais été question pour eux que je me sacrifie, non plus que je sacrifie ma vie, mon travail, mon équilibre, ma santé, au nom d'une ou quelques personnes qui pourraient se croire autorisées à l'attendre de moi.


"C'est le B.A. BA de l'Amour" confirment-ils.


Eux savent ce qu'il convient de faire ou pas, ce qui est important ou pas, et sont bien placés pour savoir que "l'enfer est pavé de bonnes intentions".


En juillet 2002, une medium a reçu pour moi un message, dont je rappelle le début:


 "Il ne faut pas que Maryline se tourmente pour l'Univers tout entier. Elle doit se contenter de se tourmenter déjà pour elle-même, c'est-à-dire pour son équilibre et sa sérénité, pour rester en harmonie avec elle-même et ses activités artistiques et spirituelles, les 2 étant intimement liées, car dans sa peinture doit transparaître la spiritualité..."

Voilà donc qui confirme encore et toujours que l'Amour Divin ne demandera jamais à personne de se sacrifier et encore moins de sacrifier quiconque en son nom. Nous devons veiller à notre bien-être intérieur personnel, et cela rejaillira sur notre entourage. Personne ne peut faire ce travail à la place de personne. 


En se laissant "bouffer", on passe à côté de son chemin, et on ne rend même pas service à ceux qui vampirisent ainsi, tout au contraire ; de plus, on n'a plus ni temps ni énergie pour ceux qui en ont réellement besoin, d'où tout un tas de problèmes par ricochet.


Je n'ai jamais eu envie d'être, non plus que de devenir un "maître". Les candidats au "poste" ne manquant pas, ça tombe bien. Et ce d'autant plus que ce n'est pas ce qui m'est demandé.


Ma "petite" vie me convient. Si elle peut aider ceux qui le souhaitent, à travers ce blog, à prendre conscience de certaines choses, j'en suis très heureuse. 


Le chemin n'est facile pour personne, mais la meilleure façon de le simplifier, c'est d'essayer de redevenir soi-même. Je ne pense donc pas que quelqu'un d'autre ait nos solutions, même avec la meilleure volonté du monde, tout au plus une piste qu'il nous appartiendra d'étudier.  
Cela dit, ce n'est que mon avis.


J'essaie de ne jamais perdre de vue un conseil de mes chers inspirateurs célestes, dès 2002, afin de me mettre en garde contre les risques d'épuisement, de manipulation et de dérives sectaires qui ne manquent pas en ces temps bouleversés:


"Sous l'apparence du bien peut se cacher le mal, et inversement, sous l'apparence du mal peut se cacher le bien".


Et pour arriver à voir clair, seuls nos ressentis, intuitions et signes peuvent nous y aider, puisqu'ils nous sont propres. Et sans oublier que notre Vérité d'hier n'est plus forcément celle d'aujourd'hui, non plus que celle de demain.

 

Et justement, parfois, un événement peut nous sembler, sur le moment, une épreuve injuste. Mais si on veut bien y réfléchir, cela peut s'avérer un cadeau de la vie.

C'est ce que j'ai réalisé grâce à "ma" Croquette (un de mes chats).


Il y a plus de 2 ans (janvier 2013), elle a eu une sorte de malaise: elle a semblé tituber, brutalement, et roulait des yeux à l'expression bizarre. J'en avais les jambes fauchées. Ma première pensée fut: AVC ou tumeur au cerveau. 


Mais heureusement, cela n'a duré qu'une minute (même si une minute, cela semble long !). C'était un soir, donc je n'ai pu l'amener en consultation. Puis ce n'est pas revenu. J'en ai parlé à ma véto, mais vu la brièveté et l'atypicité du symptôme,  elle n'a pas vu sur le moment à quoi cela pouvait correspondre, et l'examen n'a jamais rien mis en évidence. 


Cela s'est reproduit une paire de fois, à un an d'intervalle environ, mais chaque fois hors horaires de consultation de la véto, et de façon aussi brève. De plus, cela semblait se produire à la suite d'un stress (un chat étranger qui tentait de s'infiltrer  sur son territoire, le plus souvent). Alors j'essayais de croire que c'était nerveux...


Mais ces derniers mois les malaises se sont accentués et le diagnostic vétérinaire qui supposait au départ des crises d'épilepsie s'est orienté plutôt vers une tumeur au cerveau.


Cependant, ma vétérinaire est étonnée, vu l'ancienneté du 1er symptôme, que "ma" Poulette ait pu vivre si longtemps et aussi bien, sachant que la tumeur est antérieure aux signes cliniques, bien sûr.


Je n'ai rien dit, mais je me doute de qui l'a protégée, et m'a protégée aussi par ricochet, car le début des symptômes date de quelques mois seulement après le "départ" de mon frère, et savoir à ce moment là aurait été bien plus difficile à vivre, tant sur le moment que sur ces 2 années.

Même si le diagnostic avait été posé dès le début, je n'aurais jamais imposé à ma petite "bête" des trajets sur Toulouse, des examens et opérations invasifs, stressants, douloureux et peut-être inutiles. Ce d'autant plus qu'elle est particulièrement craintive et sensible, et que lui  mettre une pipette ou lui faire avaler un cachet est déjà une épopée .


Je dois bien avouer aussi que l'exemple de mon frère m'a rendue assez réservée. Certes le traitement contre son cancer du poumon semblait marcher, comme l'ont confirmé les analyses reçues juste avant l'embolie pulmonaire qui l'a emporté, et qui certainement  était la conséquence de son immobilité consécutive à ses problèmes de hanches qu'il a trop longtemps négligés, mais peut-être aussi... un effet secondaire de la chimio !


Mais pour revenir à ma "Poulette", la suite m'a encore plus démontré le gros "merci" pour services rendus à la cause animale, dont ma Croquette bénéficie et qui lui permet de vivre au mieux, pour le moment !


Je vous raconte dès que possible.


Excellente journée, avec, si cela vous "parle", la recommandation de mes chers inspirateurs célestes:
"Sortir des énergies néfastes du sacrifice, la vie DE CHACUN est sacrée, la vie est joie, la vie est bonheur, la vie est Amour et paix !"

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Bonjour Marylou.<br /> Je sème à tous vents ; il en sortiras toujours quelque chose.<br /> Bizettes et bon weekend .
Répondre