Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 18:09
La Paix ça ne s'impose pas, ça se vit

Hello !

 

Ces chers Anges avaient bien raison, dans le billet précédent, de demander de ne jamais relâcher l'attention, surtout si les circonstances semblent favorables.

 

Pourtant, hélas, je craignais bien que Leur manque d'entrain lors de cet Euro de foot ne soit le signe que quelque chose de difficile allait se passer. Surtout parce que la chanson citée dans le billet précédent disait: "C'est pas fini, folie".


Quand on y pense, cela semble irréel, cette "Marseillaise" pleine d'entrain, d'union et de joie, que l'on entendait partout, jusqu'au 10 juillet, et ce même chant, quelques jours plus tard, entonné à l'unisson, mais avec le cœur si gros !!

 

Entre les deux, cet enthousiasme, cette impression de fraternité qui retombe comme un soufflet parce que notre équipe a perdu.

 

Lors d'épreuves, ces chers Anges me disent souvent qu'il est facile d'avoir la foi, l'espoir quand tout va bien, mais que cela l'est beaucoup moins quand tout va mal. Pourtant, c'est là qu'il faut les avoir.

 

Beaucoup de choses me mettent en colère, notamment, et je vois que je ne suis pas la seule, le fait que l'on parle très peu de ceux et celles qui se sont comportés avec courage, en héros même pour certains, sans prétention aucune.

 

Juste quelques mots dans les media, alors que l'auteur de cet acte abominable fait la une, les unes, avec force détails.

 

Comment ne pas comprendre que cette publicité qui lui est faite ainsi va entraîner des vocations ??

 

Faire son travail c'est une chose, mais un peu de réflexion ce n'est pas superflu.

 

"Ne pas nuire" est-il recommandé aux médecins.

 

Ne serait-il pas judicieux de se l'appliquer à tous et toutes ?

 

En commençant à réfléchir aux conséquences de ses faits, gestes et actes du présent sur le futur ?

 

"Parce que le futur, il dépend du présent, et non le contraire" disent souvent ces chers Anges.

 

Dimanche en fin de matinée, j'étais en voiture, à l'approche de mon village, pensant à cette organisation criminelle, QUAND TOUT A COUP...

Un gros oiseau noir a surgi sur le côté droit de ma voiture !

 

J'ai bien cru qu'il allait se fracasser sur mon pare-brise, alors du coup, cela a détourné mon attention...

 

ET L'OISEAU A DISPARU COMME IL AVAIT SURGI, SANS SE FRACASSER SUR MON VEHICULE !!

 

Cela s'est passé de façon tellement irréelle, que j'ai ressenti qu'il s'agissait peut-être d'un signe: encouragement par rapport à la suite des événements ou/et encouragement à ne pas se laisser prendre la tête par tout cela, à penser plutôt à de belles choses ???

 

Autre point qui me semble important à souligner. On entend beaucoup ce verbe:

 

SE BATTRE.

 

Se battre pour la paix, notamment.

 

Mes chers inspirateurs célestes n'aiment pas trop cette expression. Ils disent souvent:

 

"Il n'y a pas à se battre, il y a à être, tout simplement."

 

Se battre implique selon eux une notion de combat difficile, de lutte.

 

Voici le message reçu ce matin:

 

"Comme l'Amour, la Paix, on ne l'impose pas à l'autre, elle ne se bat pas, ne cogne pas. La Paix, elle est, elle se vit, elle irradie...

La Paix, c'est un horizon, un panorama que l'on offre...

C'est un travail de tous les jours fait de tolérance, de sagesse, de compréhension mais aussi de petits gestes: un sourire, un regard aimables, une attention, un merci...

La sagesse, la tolérance, la compréhension, qui font partie des ingrédients nécessaires à la Paix, elles commencent en nous.

C'est à chacun de les faire grandir en soi et autour de soi.

Et ainsi la Paix s'imposera... d'elle-même !"

 

Voilà, bonne continuation et bonnes pensées à tous et toutes !!!

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Sais pas si ça a marché ...!?
Répondre
E
Bonsoir Maryline , <br /> J'ai tardé à te répondre sur ton précédent billet et puis il est arrivé l'innommable , cette chose horrible !!! Donc plus envie de commenter le fameux billet ... J'y reviens quand même ; car malgré la défaite j'étais super contente que rien ne soit arrivé . 60000 spectateurs dans un stade , ça fait frémir .<br /> Pour ce qui est du 14 juillet , je suis horrifiée . Comment qualifier une chose pareille . Oui , on ne parle pas de ces gens ordinaires qui n'écoutent que leur cœur et leur compassion . Par contre les images de ces demeurés on en a plus que de raison . Comme tu le dis " de quoi faire naître des vocations " .<br /> Je t'écrirais plus longuement ma mie . Passe une bonne soirée " à la fraîche " si tu peux .<br /> Bizettes occitanes .
Répondre
L
Hello ma Jackette ! Si, ça a marché ! Gros bisous à toi et merci pour ton com.