Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 09:39
Photo des 2 petits chats des rues sauvés en 2015, grâce à une dame et son mari si pleins d'Amour des animaux !!

Photo des 2 petits chats des rues sauvés en 2015, grâce à une dame et son mari si pleins d'Amour des animaux !!

 

Hello !

 

Dernièrement, une de mes lectrices, qui se reconnaîtra, me faisait part, via mon mail, de ses questionnements, notamment en ce qui concerne les « expérienceurs » de N.D.E. (ou E.M.I. : Expériences de Mort Imminente), le fait que leur retour et leur réadaptation à la vie terrestre leur soient parfois difficiles, de par le décalage « d’atmosphère » avec celle ressentie « Là-Haut », mais elle me faisait part aussi de la gêne qu'elle éprouvait face à ce message reçu et donc rapporté par certains de ces « expérienceurs » :

 

« Qu'as-tu fait pour les autres ? »,

 

A juste titre, me semble-t-il, mon interlocutrice me faisait remarquer qu'une forme de culpabilisation et de devoir s'instauraient de ce fait, incompatibles, à son avis, avec le libre arbitre si cher à notre Créateur (à chacun de Le nommer comme il le ressent),

 

Voici ce que j'ai ressenti de lui répondre :

 

Pour le sujet des NDE, j'ai beaucoup lu sur le sujet (mon compagnon est très intéressé par cela), et assisté à des témoignages (dont celui de Nicole Dron, la 1ère à en avoir parlé en France). De plus, j'ai une amie qui a eu un grave accident en 1987, à l'âge de 23 ans et qui en a fait une. 

 

Je pense que ce que l'on vit au moment d'une NDE dépend de notre vie du moment. Tous n'ont pas le même vécu.

 

Mon amie n'a pas eu ce questionnement de ce qu'elle avait fait ou pas pour les autres, simplement elle a rencontré des personnes décédées (plusieurs qu'elle ne connaissait pas, dont le père de son compagnon) qui lui ont fait savoir que ce n'était pas le moment pour elle de rester. Elle a fini par se remettre de ses graves blessures, contrairement aux pronostics des toubibs.

 

Elle a eu une période difficile quelques années après, car regrettant cette atmosphère dans laquelle elle avait baigné.

 

Mais maintenant, elle a développé des capacités à voir des défunts et à "soigner".

 

D'après les témoignages, c'est la personne elle-même qui se juge et absolument pas l'au-delà ni Dieu ni les Anges, vu que ce qui arrive avait été choisi et avait un sens et un enseignement. Peut-être parce que la vie qu'elle a menée jusque là ne correspond pas à ce qu'elle avait choisi de venir vivre et faire ?

 

Je rajouterais que d'après certains témoignages, « l'expérienceur » est amené à ressentir la douleur et les souffrances de la ou des personnes à qui il a pu faire du mal, ce qui, me semble-t-il, peut amener une remise en question complète, et donc une autre vision de la vie et de son(ses) comportements, ceci afin d'améliorer sa compréhension du sens de la vie, et d'améliorer ses relations avec ses proches, au moins.

 

Peut-être aussi la personne avait-elle choisi de vivre cela pour pouvoir en témoigner et éveiller les consciences ?

 

Quant à la notion de devoir aider les autres, mes Guides m'ont toujours dit:

 

"Aider les autres, oui, mille fois oui, mais parce qu'on le ressent vraiment au fond de soi et non mû par un sentiment de culpabilité et/ou de sacrifice, et/ou de devoir."

 

Et pour en arriver à cela, il me semble, d'après ce qui m'est conseillé, qu'il est nécessaire de se libérer de la cuirasse qu'on a enfilée afin de se protéger pour ne pas risquer de souffrir. D'où le travail de libération de l'enfant intérieur. S'aimer soi à nouveau pour pouvoir aimer les autres...

 

Je suis tombée ce matin par « hasard » sur ce billet, que j'ai écrit en 2012, qui peut peut-être aider :

 

 

http://lesangesetmarylou8.over-blog.com/article-ego-amour-de-soi-et-humilite-107691310.html

 

 

Je n'ai pas eu le temps de lui répondre au sujet du questionnement sur le pourquoi de cette vie terrestre de souffrance, si on « est/naît céleste ».

 

Voici mon opinion :

 

D'après les témoignages, il y aurait plusieurs niveaux d'élévation (7 si je ne me trompe), et les âmes en général chercheraient à évoluer vers les niveaux supérieurs, plus attirants les uns que les autres, et de ce fait à faire des expériences pour plus de compréhension et d'évolution.

 

Cela me rappelle des réflexions que j'avais faites, à la suite d'une « constellation familiale », à mes chers inspirateurs célestes, à savoir la vision de moi-même que j'avais eue jusque là, me considérant comme « une petite chose fragile et souffreteuse »,

 

Leur réponse :

 

« Détrompe-toi, il n'y a que les âmes fortes qui choisissent ce chemin de vie là ».

 

Vie de merde, leur ai-je rétorqué !

 

Leur réponse :

 

« En apparence seulement Petite, en apparence !! »

 

Maintenant, de plus en plus, il me semble que notre vie (en dehors des épreuves qui elles ne peuvent être évitées, notamment celles en rapport avec des décès de proches, qui ne dépendent pas de nous), peut grandement s'améliorer selon notre façon de la voir et de la vivre, mais aussi suivant notre façon de nous traiter nous-même.

 

Grâce à l'aide de mes chers Anges et au travail que je fais sur moi, sur mes failles de l'enfance, grâce à la psychologie surtout, je vois bien que ma vie est bien plus simple et de meilleure qualité.

 

Pour ce qui me concerne, quant au challenge que je suis venue relever dans cette vie terrestre, il m'a été révélé, via le message d'une médium, un mois après le « décès » de mon amie médium, Madame Li (en Mai 1997), et selon elle :

 

(…) « Elle doit exulter quelque chose de profond, elle doit le faire ressortir et le Lumière reviendra » (…).

 

Cette « chose » me semble être la joie de vivre, l'Amour de la vie, que les épreuves et les failles de l'enfance ont grandement mis à mal, sinon étouffées complètement.

 

C'est un travail long et souvent douloureux, mais tellement gratifiant et surtout utile pour changer sa vie, avec le recul !

 

Voilà, j'espère avoir répondu à certaines questions.

 

Excellente journée !!!

Partager cet article
Repost0

commentaires