Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2018 6 07 /07 /juillet /2018 15:16
La clé de l'énigme
La clé de l'énigme

La clé de l'énigme

 

Hello !

 
Je n'ai pas eu à attendre trop longtemps pour savoir le sens de toutes ces lumières le 11 juin au soir, mais aussi, même si dans une moindre mesure, le 12 au matin.
 
Et sur le matin de ce 12 juin, j'avais aussi  rêvé qu'un Monsieur cherchaiit à m'annoncer une mauvaise nouvelle, mais il n'y arrrivait pas, les mots ne sortaient pas de sa bouche. 
Comme la veille au soir nous avions essayé de joindre notre plus jeune fils, dans mon rêve, j'ai craint qu'il ne s'agisse de lui et me suis mise à hurler... Ce qui m'a réveillée... et soulagée !!!
 
Mais cette nouvelle, c'était pour ma mère, en fait.
 
Elle est tombée le 12 en fin de journée et a été conduite à l'hôpital par les pompiers, blessée à la tête.
 
Elle avait failli mourir en février/mars, après une chute le 14 février. Cette période fut très dure car mon intuition me criait que c'était fini, que c'était la fin, intuition partagée par notre famille, ainsi que son médecin, qui avait d'ailleurs arrêté tout traitement, sauf les anti-douleur. 
Maman souhaitait partir, il lui arrivait de dire qu'elle attendait sa mère qui devait venir la chercher. 
 
Mais bon, ce n'était pas l'avis d'une autre personne soignante et Maman a été prolongée. On m'affirmait qu'elle allait guérir.
 
J'en étais du coup arrivée à douter de mes intuitions. 
 
Mais la suite a donné raison à ces chers Anges.
 
Non, elle n'a jamais guéri et ces semaines de prolongation ont été difficiles pour elle, hélas. A tel point que juste avant cette chute, je me suis résolue à chercher une maison de retraite, angoissée à l'idée de devoir l'annoncer à Maman, qui ne voulait absolument pas ça et qui, dans ses moments de lucidité, risquait d'en être très malheureuse, et de se laisser mourir.
 
Mais, et c'est le pourquoi de ces lumières, finalement, cette chute a été un mal pour un bien car au vu de son état, les traitements ont été arrêtés par le médecin hospitalier, enfin, et seule a été prise en compte la douleur de Maman, afin d'adoucir sa fin de vie si difficile pour elle.
 
Le soir de ce 12 juin, tandis que je parlais au téléphone avec un proche, devant la fenêtre de mon bureau (le téléphone passe mieux à cet endroit là), un immense arc en ciel est apparu, qui semblait prendre pieds juste devant notre maison.
 
La symbolique m'a semblé encourageante: pour ce qui est de la délivrance de Maman.
 
Le 13 au matin, il y a eu encore des lumières, mais bien moins vives et colorées. Elles semblaient émises par le détecteur de fumée, mais de façon bizarre.
 
Ce jour là je suis descendue dans l'Aude voir ma mère à l'hôpital. C'était terrifiant de l'entendre crier. De douleur, de peur, qui pouvait savoir ???
 
On aurait dit que quelque chose l'empêchait de partir.
 
Le 14, le "hasard" m'a mise en présence d'une dame amie Chamane. J'avais demandé à mes chers Anges pourquoi ils ne venaient pas la chercher, pourquoi on ne mettait pas fin à son calvaire. Ils m'avaient pourtant assurée qu'elle partirait tranquillement "endormie" avait écrit le téléphone, corrigeant un message que j'envoyais à ma belle-fille, en février, dans lequel je racontais que la lumière des WC s'était "éteinte", et le téléphone avait remplacé "éteinte" par "endormie".
 
La réponse de ces chers Anges a été pour rappeler que quand un être va partir, il peut arriver que son âme fasse des allers/retours entre "là-haut" et son corps. Et, comme en ont fait part des "expérienceurs" de NDE, il arrive qu'ils voient leur vie défiler et qu'ils ressentent les souffrances de proches, en parallèle, lors d'épisodes liés à des conflits ou comportements à leur égard. 
 
"Et c'est, m'ont-ils expliqué, ce qui peut provoquer la peur de lâcher, de partir, cela peut être difficile à vivre."
 
Ce d'autant plus que Maman ne partageait pas les mêmes certitudes que moi sur la vie après la vie, les Anges, l'au-delà, etc. 
Au contraire, presque, pourrais-je dire, elle faisait un blocage sur le sujet.
 
Alors, avec la dame Chamane, ce 14 juin, nous avons travaillé toutes les 2 à entrer en contact avec l'âme de ma mère, afin de la rassurer, de l'assurer du pardon, afin qu'elle parte en paix et sereine.
 
Pendant cette séance, j'ai "vu" un chemin de Lumière qui montait vers le Ciel, et il m'a été délivré un message que j'ai transmis en télépathie à l'âme de ma mère:
 
"On" m'a montré une bonne douzaine de personnes groupées dans le "Ciel", comme devant une vitrine de Noël, impatients et pleins de joie de la retrouver. "On"  l'assurait de ne pas avoir peur, que son arrivée allait être une fête, certains l'attendaient depuis tellement longtemps ! (Maman allait avoir 96 ans le 30 juillet).
 
Bien sûr, je n'ai pas distingué les visages, mais nul doute que ses 2 fils étaient en première ligne !
 
A la suite de ces "visions" et messages, j'ai ressenti de la joie... une joie profonde. Enfin Maman allait être délivrée de ses souffrances, de cette vie qui n'en était plus une, et elle allait connaître le bonheur de ceux qui, leur chemin terminé, rejoignent la Lumière et ceux qu'ils ont aimé.
 
Le 15, je me préparais à redescendre dans l'Aude voir ma mère.
 
Je regardais pensivement par la fenêtre...
 
quand un petit rouge-queue est venu se poser sur le rebord, à une dizaine de centimètres de moi. Il m'a regardée pendant plusieurs secondes, pas effrayé le moins du monde, puis il est parti tranquillement.
 
Je me suis doutée que c'était l'âme de ma mère qui venait me faire un "coucou" avant de partir. Ce d'autant plus que la symbolique du rouge-queue est... 
 
LA RESISTANCE !!
 
Et c'était le cas !
 
Maman est partie à ce moment là, comme le précise le certificat de décès.
 
L'hôpital m'a appelée pour m'annoncer le décès juste comme nous nous préparions à partir la voir, avec mon compagnon. Elle s'était endormie, plus apaisée semblet-il.
 
Je vous raconte la suite de tous les signes et clins d'oeil dès que possible.
 
Bon weekend

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0

commentaires