Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 20:32
Vis sans fin ou vies antérieures ???

Hello !

 
 
L'accident de VIS SANS FIN auquel j'ai échappé le 4 juillet est le 3è auquel j'échappe, de façon assez incroyable à chaque fois. J'ai parlé des 2 premiers dans mon premier livre, le premier remontant à 2002...
 
 
Peu après ces 2 incidents, une période chargée en messages m'a éclairée et permis de ne pas ou plus me laisser écraser par certaines circonstances. Ce dernier semble donc confirmer qu'une période importante se prépare.
 
 
Serait-ce lié aux vies antérieures et/ou au karma ?
 
"VIS SANS FIN" me fait penser à "VIE SANS FIN" ou "VIES SANS FIN".
 
A rapprocher des VIES ANTÉRIEURES ???
 
 
En même temps que le livre de Stéphane ALLIX:
 
"Lorsque j'étais quelqu'un d'autre", livre qui m'a fait forte impression et assez convaincue qu'il s'agit bien d'un cas de vie antérieure, j'avais acheté sur le vide grenier du village un autre ouvrage sur le sujet:
 
"Vies antérieures, histoires d'aujourd'hui" de Judith Marshall, sous titre: "Guérison et sagesse par les existences passées".
 
 
Contrairement à la précédente, je n'ai pas accroché plus que cela à cette dernière lecture, que j'ai mis longtemps à finir, et n'ai pas été vraiment convaincue. 
 
 
Au contraire d'ailleurs, ça m'a assez freinée sur le sujet. Pas vraiment envie de savoir mes vies antérieures, si tant est que cela soit possible. Manquerait plus que j'apprenne avoir fait du mal, ou avoir vécu une vie de malheurs.
 
 
Voilà, donc je traînais les pieds, même si j'avais bien ressenti devoir prendre rendez-vous avec une thérapeute karma/vies antérieures, et le "hasard" faisant bien les choses, c'est exactement le travail d'une des 2 thérapeutes du stage effectué en avril.
 
 
Entre autres raisons, ce scorpion le jour de notre visite de maison m'a laissé penser qu'il y avait encore des influences familiales à mettre au jour.
 
 
Voilà donc. Lundi 22, jour de la Sainte Marie Madeleine, j'ai pu avoir un éclairage dont j'étais loin de me douter. 
 
Immédiatement, à l'évocation de cette visite de maison, elle a eu la vision très nette d'une vie antérieure marquante pour moi, et je dois dire que cela me semble effectivement de l'ordre du possible, au vu des ressentis que cela a amenés en moi.
 
 
J'étais un jeune homme, dans cette vie là, dans l'Egypte ancienne. Un jeune homme qui avait des capacités, un peu comme un "initié", travaillant pour et sous les ordres d'un personnage important, pas un pharaon, mais un homme régnant sur un territoire important.
 
 
Et la fin qu'elle a vue lui a fait froid dans le dos !
 
Et à moi aussi d'ailleurs, j'en avais la chair de poule, ce qui a fait écho à mon épisode de chair de poule qui a suivi notre visite de maison, et ce sur plusieurs jours, et qui n'a d'ailleurs pas cessé immédiatement, même après la réponse négative donnée à l'agent.
 
 
Pour ma thérapeute, ma phobie des scorpions a une origine karmique. Elle a vu ce jeune homme condamné à descendre dans une fosse aux scorpions, où il a péri piqué de toutes parts. Je vous fais grâce de la description de ses blessures et de sa fin. Il est mort à l'âge de 25/26 ans, ce qui était quand même jeune pour l'époque.
 

 
C'est vrai qu'en y réfléchissant, en général, on a une phobie quand soi-même on a été touché directement, alors que c'était ma mère qui avait été piquée, pas moi. Et de plus, je n'arrivais même pas à trouver le courage d'aller essayer de de me débarrasser de ça par l'hypnose, qui a pourtant des résultats importants, car impossible d'envisager d'affronter ne serait-ce que la vision de la bestiole.
 
 
Ma thérapeute a pu développer davantage ce qui lui avait été présenté. 
 
Ce jeune homme était passionné par sa "mission", au point d'y avoir consacré sa vie, aux dépens de sa vie privée. 
 
 
Il était sous les ordres d'un homme puissant, dans le sens de haut placé. Il n'a pas été demandé à ce jeune "initié" de faire du mal, apparemment (ouf !), et il réussissait tout ce qui lui était ordonné. Il était passionné, écrivait des livres, étudiait, etc.
 
 
Mais le souci, c'est que, son "chef" était un illuminé qui se prenait pour Dieu et lui demandait toujours plus. 
 
 
Le dernier caprice, peut-être pour faire face à une sécheresse ou une famine, fut d'intimer l'ordre à ce pauvre jeune de faire un croisement de végétaux parfaitement impossible, afin de créer un nouveau légume, un peu comme entre une carotte et une salade.
 
Le jeune homme en question a essayé par 3 fois, sans bien sûr de résultat, car ce n'était pas possible.
 
 
 
L'apprenti sorcier a mal pris la chose et a voulu voir si le jeune homme avait vraiment des pouvoirs ou pas...
 
 
 
Et l'a condamné à descendre dans la fosse aux bestioles. S'il était béni des Dieux, les scorpions n'allaient pas lui faire de mal, sinon...
 
 
Le jeune, affaibli par ses échecs dont il n'avait pas l'habitude est descendu, la mort dans l'âme... et au bout de sa route !
 
 
Pour ma thérapeute, cette vie là a eu beaucoup de poids sur ma vie présente, notamment, outre la phobie, beaucoup de mal avec les chefs et la hiérarchie, et effectivement, quand j'étais salariée, je ne restais pas longtemps au même endroit et collais ma démission dès que les bornes me semblaient dépassées.
 
 
D'où aussi mon rejet de mes capacités dès mon plus jeune âge et ma difficulté, encore, inconsciente, à les accepter et à avoir confiance.
 
 
Mais ce qui m'est apparu comme déterminant, je l'ai réalisé après la fin de la séance...
 
 
J'ai compris le pourquoi de cette impression de tsunami ressenti lors de ma mésaventure en 2010, dans l'association à grave dérive sectaire dont j'ai parlé souvent.
 
Pour rappel, une médium m'a hurlé et vociféré dessus, car pas d'accord avec ce que j'avais ressenti de dire, fruit de mon expérience professionnelle et du travail en psychologie que je faisais. Un doigt pointé vers le ciel et l'autre vers sa poitrine, elle criait, visiblement convaincue d'être la voix de Dieu: 
 
"Nous, nous", insistait-elle, "nous vous disons non !".
 
 
Même si cette mésaventure m'a fait énormément avancer dans la connaissance, éclairée sur plein de choses que je ne voulais pas voir et/ou que j'ignorais, étonnamment, j'en ai toujours gardé un souvenir horrible, qui me serre encore le coeur, et j'ai eu énormément de mal à me défaire de cela et à pardonner vraimentce qui était particulièrement incompréhensible, me semblait-il, car on ne peut que remettre la bêtise et l'ignorance aux oubliettes, sans autre forme de procès.  
 
 
Tout cela je le savais, mais quelque chose en moi n'arrivait pas à lâcher.
 
 
Mes chers Anges me disaient que c'était parce que je n'avais pas soigné toutes les blessures que cela avait réveillées en moi. Pourtant, il y en a eu beaucoup !
 
Voulaient-ils parler de cela ????
 
 
Je réalise de ce fait qu'il n'est pas impossible que cela ait fait écho à la condamnation portée par cet horrible individu, ainsi que la forme de lynchage qui en a découlé et mené à cette fin...
 
 
Et cela me semble expliquer aussi mon horreur des lynchages, qu'ils concernent un animal ou un président, et ce  même si je n'apprécie pas le personnage, mon horreur de l'injustice et de la bêtise qui condamnent aveuglément, ma méfiance viscérale envers ceux qui se prennent pour des Dieux et/ou qui haranguent les foules, ma peur de la foule aussi, justement !!!
 
 
Qu'est-ce qui pourrait expliquer un fin si horrible de ce jeune homme ??
 
 
Peut-être le fait d'avoir été dépendant de ce qu'il considérait comme sa "mission", au point de lui sacrifier sa vie ???
 
 
Est-ce que cela expliquerait aussi mon besoin d'avoir plusieurs activités professionnelles ???
 
 
Les effets du "nettoyage" de cette vie antérieure vont se faire sentir d'ici quelque temps m'a dit ma thérapeute.
 
On va bien voir la suite.
 
Excellente soirée à tous et toutes.
Vis sans fin ou vies antérieures ???
Partager cet article
Repost0

commentaires