Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 août 2020 5 21 /08 /août /2020 13:12
La chasse à la pieuvre est ouverte !!

Hello !

 
 
Voici le message que j'ai reçu hier matin, 20 août, vers 6 heures, beau cadeau (entre autres), d'anniversaire...
 
Non, pas le mien, mais celui du "départ" de...
 
JOE !!!
 
 
Il y a 40 ans !
 
 
"Le sentiment de culpabilité, tout comme la peur, est un TUE L'AMOUR EN SERIE !
 
Car il va tuer l'Amour de soi, bien évidemment, de par les reproches que l'on se fait et dont l'impact sur l'image de soi que cela va entraîner, mais c'est aussi et peut-être même surtout...
UN TUE L'AMOUR DES AUTRES ENVERS NOUS-MEME !
Parce que ce sentiment de culpabilité non soigné, non exorcisé, peut-être parce que non détecté, non reconnu, peut-être aussi parce que notre ego s'oppose au fait qu'i soit détecté, ne voulant pas que nous le regardions en face par crainte de la douleur, voire du séisme que cela risque d'entraîner pour nous. Ce sentiment de culpabilité donc peut nous éloigner de ceux que l'on aime.
 
?????
 
Notre ego, qui nous aime trop et donc nous aime mal, essaie de nous protéger d'un séisme hypothétique, mais il nous précipite dans le rejet et la solitude qui en découlent, à cause des exigences que notre sentiment de culpabilité nous amène à imposer aux autres afin de nous rassurer sur nous-même, notre propre valeur.
Notre ego, de ce fait, nous amène à nous punir nous-même, inconsciemment. 
Il va donc attirer à nous des situations en accord avec ce dessein, qui vont nous pousser à faire des "impairs" qui vont nous faire rejeter par ceux que l'on aime, ce qui va aggraver encore le problème !
 
????? 
 
Explications:
 
Ce tue l'Amour a tué l'Amour de soi lentement, sûrement, un peu comme un cancer qui se développe peu à peu et expose un jour au grand jour.
Il nous ronge intérieurement, annexant peu à peu tout ce qui l'entoure. 
A cause donc de ce que nous nous reprochons intérieurement (QUE NOUS EN SOYONS CONSCIENT OU PIRE ENCORE QUE NOUS Y AYONS MIS LE DÉNI, nous cessons de nous aimer, voire même nous en arrivons à une vraie haine de nous-même.
 
Cette haine de nous-même va nous amener à douter de l'Amour de nos proches, de ceux que nous aimons, ET CE FAISANT, NOUS POUVONS DEVENIR DES BOURREAUX DE CEUX QUE NOUS AIMONS, de par nos exigences d'attention dictées par notre besoin insatiable d'Amour, d'attentions...
 
QUE NOUS NOUS REFUSONS À NOUS-MÊME, et QUE DE CE FAIT PERSONNE NE POURRA JAMAIS COMBLER..
 
SAUF NOUS-MÊME !!!
 
C'est le serpent qui se mord la queue: tout va être prétexte à nous persuader que nous ne sommes pas aimé, que nous sommes rejeté...
 
Nous confortant dans le déni de notre valeur, de nos qualités, déni qui va donc nous pousser à quémander toujours plus d'Amour, d'attention de nos proches aimés...
Jusqu'à en devenir insupportable pour eux !!!
 
 
Parce que ce n'est pas la bonne attitude, la bonne méthode.
 
 
Personne ne pourra jamais nous convaincre que nous sommes aimable, digne d'être aimé, tant qu'il y aura ce travail de sape de la culpabilité qui non seulement nous amènera à toujours douter de l'Amour des autres, mais en plus, nous en rajoutera une "couche" en constatant que notre attitude nous fait du tort dans nos relations avec les autres.
 
Attention cependant, de ne pas évacuer le problème par  LE DÉNI, car les résultats sont pires, puissance +++ lorsque nous avons mis le déni sur notre, nos plutôt sentiments de culpabilité, car nous le comparons souvent à une pieuvre :
Pendant que nous sommes occupés à nous défaire d'un tel sentiment sur un point précis, un autre tentacule nous enserre à notre insu !
 
Pourquoi ????
 
 
Parce qu'en mettant le déni sur lui, nous nous allons cultiver une attitude de VICTIME, qui va nous pousser à l'insatisfaction permanente vis à vis du comportement des autres, poussant ces derniers à se protéger de nos exigences sans fin,toxiques pour tout le monde, voire l'insatisfaction de la vie elle-même, ce qui perpétuera les mêmes effets !!
 
La solution pour sortir du déni ???
 
Travailler sur le sentiment d'indignité, les failles, liés à l'enfance, qui nous ont poussé à croire qu'il NOUS FAUT ÊTRE PARFAIT POUR ESPÉRER ÊTRE AIMÉ, et donc à écarter de notre conscience tout ce qui nous conduit au sentiment de culpabilité, lequel nous renvoie À NOTRE IMPERFECTION, DONC AU RISQUE...
 
 
D'ÊTRE REJETÉ ET/OU TOUT AU MOINS PAS AIMÉ !!!"
 
 
Eh bien, quel imbroglio ! 😵 Ça ne va pas être de la tarte de se guérir !🤒
 
 
"Petites pistes de travail: 
 
Arrêter de faire des comparaisons, 
accepter ce qui est,
nous accepter nous-même par la tolérance et la compréhension, 
nous trouver des raisons d'être satisfait de ce que nous sommes, en posant notre regard sur toutes nos qualités, plutôt que sur nos prétendus manquements,
 
intégrer que l'Amour ne se quémande pas, ne s'exige pas, ne s'achète pas, il se DONNE à bon escient, mais sans rien attendre en retour, 
cultiver la gratitude, 
l'indépendance vis à vis de ce que les autres nous renvoient, 
et surtout, surtout, se guérir des peurs 
 
du rejet, de la trahison, de l'abandon..."
 
 
Voilà, bonne soirée !!
La chasse à la pieuvre est ouverte !!
Partager cet article
Repost0

commentaires