Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 16:10
Libres d'être LIBRES
Hello !
 
 
"LIBERTÉ(S)
 
Quels mots magiques si on veut bien y réfléchir", m'ont inspiré ces chers Anges hier matin !!
 
"Concentrons-nous un moment sur l'essence de ce mot: LIBERTE.
 
La situation actuelle est particulièrement symbolique de notre degré de liberté, tu ne trouves pas ??
 
樂
 
L'impact de l'effet qu'a sur nous la situation actuelle et la privation de libertés est révélateur de notre degré de LIBERTÉ... INTÉRIEURE.
 
 
Pensons-nous avoir la liberté de... PENSER, justement ?!
 
Pensons-nous avoir la liberté de dire ??
Pensons-nous avoir la liberté de vivre ??
Pensons-nous avoir la liberté d'être tout simplement ????
 
Si nous répondons oui à toutes ces questions, alors bravo, nous sommes sur le bon chemin, continuons nos guérisons intérieures.
 
Si non, alors l'impact que la situation actuelle a sur nous est révélateur du travail de libération intérieure que nous avons à faire.
 
La situation actuelle nous montre à quel point nous pouvons être GOUVERNÉS par les peurs.
 
- les peurs (les nôtres et celles des autres): sont-elles justifiées ??
 
- les diktats: nous sentons-nous libres de nos pensées, de nos choix, de nos dires, de nos comportements ??
 
En sommes-nous sûrs ??
 
 
Notre degré de colère, en réponse à ces questions, nous indique le travail qu'il nous reste à faire sur nous-mêmes pour nous accorder ces grâces, car la LIBERTE est une GRÂCE.
 
 
Nous pouvons dire, pour nous aider dans cette tâche:
 
J'accepte et j'accueille toutes les joies, toutes les bénédictions, tous les cadeaux, tous les bonheurs, toutes les libertés que Dieu (ou le nom qu'on veut bien lui donner) est disposé à m'accorder.
 
 
Rappel important: n'oublions cependant pas l'adage:
 
"La liberté des uns commence où finit celle des autres".
 
Constatation particulièrement importante et... impérative !
 
Constatation particulièrement importante (bis): notre façon de penser, de vivre, d'être, est un choix personnel. Chercher à l'imposer à l'autre, aux autres est non seulement contre productif, mais également en contradiction totale avec la tolérance, le respect et l'Amour (inconditionnel).
 
 
Il est bon de faire, avant toute chose, cet examen de "conscience", avec bienveillance et honnêteté.
 
De quel droit ? est la question fondamentale à se poser.
 
 
Ensuite peut commencer le long et possiblement fastidieux (mais nécessaire) travail de libération des peurs (celles qui ne sont pas justifiées que nous devons dépasser afin de nous permettre notre liberté), car elles nous limitent, nous éloignent de notre souveraineté.
 
- les diktats: sommes-nous GOUVERNÉS par nos "vérités" intérieures (ce que nous ressentons au plus profond de nous même) ?
 
Ou sommes-nous régentés, endoctrinés, disciplinés par des dogmes, des "enseignements" extérieurs à nous-mêmes ??
 
 
Dans ce cas là, accordons-nous le DROIT, la LIBERTÉ, de les réexaminer, réviser et de nous raviser éventuellement si, à l'examen de nos comportements et des résultats qui en découlent, nous nous rendons compte que ces "apports extérieurs" ne sont pas (plus) pertinents pour nous-même et en accord avec ce sentiment de liberté.
 
Solution proposée: "branchons-nous" (prenons le temps pour cela) sur notre liberté intérieure, qui est la Vérité de notre âme. Interrogerons-la.
 
Prions pour la retrouver si elle nous semble absente ou tronquée.
 
Visualisons-nous, ressentons-nous, pensons-nous relié, aligné, transformé par elle. Prenons bien notre temps.
 
Soyons à l'écoute, ouvert sur les sensations qui en découlent. Elles vont nous révéler si nous sommes en accord ou pas avec notre essence Divine.
 
Prenons acte de cet "état des lieux".
 
Acceptons ce que nous sommes avec compréhension et respect, puis entreprenons notre travail de libération par tout moyen à notre disposition (après avoir écouté notre intuition et les signes): 
 
- Prière, visualisation, affirmations récitées comme des mantras, pensées positives, "E.F.T.", "Petits  Bonshommes Allumettes", actes symboliques, thérapeutes, etc.
 
Rappel: gardons bien à l'esprit que la Vérité de notre âme n'est pas la Vérité. Nous émettons la Vérité de notre âme, (elle est indispensable et unique dans son essence), nous ne l'imposons pas... Et nous sommes libres de l'adapter, voire d'en changer au gré de notre évolution."
 
 
Voilà ! 
Bon weekend !
Libres d'être LIBRES
Partager cet article
Repost0

commentaires