Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 16:40

 

Hello !

 

J'espère que vous résistez à la morosité de ce temps qu'on pourrait qualifier de "pourri", même si ces chers Anges, toujours aussi optimistes, disent:


"Printemps pluvieux, printemps heureux !"


Ca promet !


Bon, vous vous en doutez, je n'ai pas su résister aux travaux, évidemment. Et le résultat est encore: une tendinite !

Pourtant, tous les jours je me réveillais avec la ferme intention de prendre le temps d'écrire... mais à la fin de la journée... j'assurais ces chers Anges que ce serait... demain, promis !


Le samedi 18, j'ai bien cru que j'allais tenir ma promesse, pourtant. Je suis partie vers 9 h 15 en voiture amener ma chatte Cracotte chez le véto, pour une visite de contrôle pour son oeil (j'essaierai de revenir sur le sens de ce souci de ma Cracotte, dès que possible).

Dès que j'ai allumé le moteur, la radio (Chérie, je crois), a diffusé les dernières phrases de la nouvelle chanson de Maxime Le Forestier: "Ce p'tit air", que j'entendais pour la 2ème fois (la première m'ayant donné déjà un signe):


"Il suffit que quelqu'un fredonne ce p'tit air

Que j'avais fait pour toi

Et c'est un peu de nous qui sonne

Dans l'au-delà,

Il suffit que quelqu'un murmure

Le p'tit air que j'avais fait pour toi

Et c'est un peu de nous qui dure

C'est déjà ça..."

Mon frère aimait beaucoup ce chanteur, notamment sa chanson: "Toi le frère"

Et ce matin, comme souvent, je n'avais pu m'empêcher de penser qu'il y a un an, il était encore là...

Sauf que Samedi 18 était samedi de Pentecôte, et il est parti l'an dernier le samedi de Pentecôte, qui tombait le 26 Mai.

 

Je me suis donc promis d'écrire, c'était le moins que je puisse faire pour lui.

L'après-midi a passé. Le même ami qu'il y a quelques jours, toujours aussi inspiré, m'a envoyé par mail la photo d'un panneau de Maussane les Alpilles (région où a vécu ma mère et où je voulais aller habiter, quand je n'avais pas encore réalisé que je ne vivais pas ma vie, mais perpétuais celle de ma mère, inconsciement), panneau sur lequel est écrit:

"Mas de l'Ange"

Je remarque juste à l'instant que la photo a en arrière-plan un poteau et une ligne électrique.

Est-ce en rapport avec l'électrosensibilité de mon compagnon ? La clé se trouve-t-elle dans l'histoire familiale ?

J'en ai déjà eu l'intuition et lui en ai déjà parlé, mais il n'y croit pas. Peut-être devrais-je prendre le temps de chercher ???

Bon, mais le temps d'écrire, le 18 Mai, je ne l'ai pas trouvé. Ni le 19 d'ailleurs.

Mon compagnon non plus ne sait pas résister au travail...

Sinon, on aurait fait comme certains, pour faire faire le travail à notre place: une association loi 1901, avec le mot Amour écrit partout, ça marche pas mal pour attirer les bonnes volontés et se faire aider gratuitement.

Bon, mais trêve de plaisanterie. Tout à l'heure, en rangeant ma vaisselle dans le placard vitré, mes yeux ont rencontré le regard de Joe, sur la photo plaquée au fond. Il ne s'est pas plié en 2, cette fois-ci. Je me suis sentie un peu coupable, en réalisant le temps passé... Et sur ce, une petite voix a sussuré à mes oreilles:

"Alors, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?"


Allez, aujourd'hui, on va laisser la colle récalcitrante de l'ancienne tapisserie, qui est accrochée au mur depuis des décennies, et ne semble pas vouloir partir: malgré le ponçage, il en reste toujours des traces qui empêchent la peinture d'adhérer... Il faut lessiver en frottant: d'où ma tendinite !

Et pour me décider totalement (brave patience qu'ils ont ces chers Anges !), une amie m'a adressé une photo:

Deux Anges, perchés sur un nuage blanc essorent un énorme nuage gris en le tordant... et l'eau tombe en pluie !


anges-qui-essorent-du-linge.jpg

C'est exactement ce que je venais de faire avec un de mes pulls avant de consulter mes messages !

Belle symbolique, non ? Ce mauvais temps ne serait que des vilains nuages gris chassés par les Anges, afin que le ciel devienne vite olus clair ! 

Je sais bien d'ailleurs que l'aide de ces chers Anges m'est acquise, pour toutes ces tâches, (comme à chacun d'entre vous d'ailleurs !) à condition de lâcher un peu prise, et faire confiance !

Bonne fin de weekend de Pentecôte !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Bonjour Maryline,<br /> C'est joli ça " printemps pluvieux printemps heureux" .... moi je ne le vois que pluvieux car les nuages continuent de s'amonceller ...<br /> Bizettes .
Répondre
L
<br /> <br /> Mais ils les essorent, ça tombe dru d'un coup, mais après il y aura le soleil ! Courage ! Gros bisous. Maryline<br /> <br /> <br /> <br />