Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 18:02

Hello !

 

Ravie de vous retrouver. J’ai été très occupée ces jours-ci, notamment par la peinture.

Non, je n’ai pas retrouvé le goût de peindre et dessiner, malgré les nombreuses « visions » de tableaux et dessins, mais…

J’ai entrepris de repeindre le séjour !

Apparemment, ces chers Anges attendaient autre chose, car ce matin, 26 septembre, cela fait 4 mois que mon frère est « parti ».

J’attendais donc mon petit signe sympa…

Et je l’ai eu…


Enfin, le signe.


Comme il me manquait de la peinture, je suis partie tôt en voiture faire la tournée des magasins de bricolage. Certes, j’ai « un peu » zappé la méditation, mais avais assuré mes chers inspirateurs célestes que ce n’était que partie remise.


Mais il semblerait qu’ils préfèrent les tortues aux lièvres.


Ayant enfin trouvé ce que je cherchais, je suis repartie sous la pluie, roulant à une vitesse qui me semblait vraiment raisonnable. Or, dans le rond-point, ma voiture a un peu glissé. Heureusement qu’il n’y avait que moi, et que cela a été limité.

Il y avait peut-être une tache d’huile, mais bon, je ne crois pas au « hasard », et ai supposé qu’il y avait un sens. On allait méditer pour chercher… même si je me doutais de la raison, j’en parlerai plus loin.

Arrivée chez moi, je me suis attelée...

A la méditation ???

Que nenni, il fallait finir de peindre ce que j’avais entrepris, on verrait plus tard.

Et plus tard, je n’ai pas eu le temps, alors encore plus tard, quand mon téléphone a sonné, j’ai couru répondre…

Et ai manqué m’étaler, glissant sur le sol.

Bon, confirmation, sans recours à la méditation :

Arrêter la course !

Parce que, le jour où mon frère est « parti », j’ai perdu un peu de temps juste avant d’arriver, car dans le dernier village traversé, il y avait…

 Deux courses !

D'abord une à vélo, et j’ai dû me garer pour laisser passer les coureurs...

Je n'ai pas fait attention s'ils avaient la tête dans le guidon, mais je suppose que oui !


Et une autre à pied, un peu plus loin.

Enfin, plutôt, la COMPETITION était terminée, mais tous les coureurs se dispersaient, tandis que j’essayais de me frayer un chemin au milieu d’eux, hésitant entre l’impatience et la compréhension..

 

Et ces chers Anges m’avaient expliqué que la course était finie pour mon frère. Car toute sa vie il a été en compétition pour essayer de prouver sa valeur, mais aussi inconsciemment de le prouver à notre père, même plus de 20 ans après sa mort.


Et il y a laissé la vie.


Alors, mes chers inspirateurs célestes voudraient bien que j’arrête de faire pareil, que cela me serve de leçon.

Je l’entends, mais ai du mal à y arriver. Ce qui, dernièrement, leur a donné l’occasion de faire un bon mot, comme à leur habitude :


« Autrefois, il y avait les héros de la Résistance, et maintenant, il y a les héros de la résistance… physique ! Cela n’a pas vraiment réussi à ton frère !!!! »


Alors, revenons au petit réveil bleu:

 

Il sonnait pour au moins 2 raisons. L’une des deux, c’est que j’ai complètement « zappé » le rendez-vous avec mon chanteur préféré !!!!


Le 20 septembre au matin, il était presque 6h30. J’étais sur le point de me réveiller, quand le réveil a émis un petit « bip » bref, juste assez pour me réveiller complètement.


Sauf qu’il était toujours réglé sur 5h45.


Mais peu après, j’ai eu la solution, quand ma belle-sœur m’a envoyé un mail me disant qu’elle avait bien aimé l’émission sur Joe, la veille au soir (19 septembre, sur France2, émission : « Un jour un destin »), même si elle s’était endormie avant la fin.


Arrgghh ! J’ai oublié !

 

Pourtant, le 19, mon intuition me disait bien qu’il y avait quelque chose de prévu. Oui, mais je n'ai pas cherché à savoir et ai complètement « zappé ».

J’ai essayé de voir la vidéo sur le site de l’émission, mais ça n’a pas marché…


Alors, aux grands maux les grands remèdes…


J’ai pris du temps pour méditer, et…

J’ai enfin réussi à la visionner le 21 !


C’était particulièrement émouvant, j’en reparlerai, car il y a beaucoup de « coïncidences » encore qui me sont apparues.


Une, quand même :

Un des intervenants a déclaré à peu près ceci :


« La vie de Joe Dassin ressemble à une course, avec ses réussites… ses pièges, ses failles… »


J’y reviendrai bientôt !

Bonne fin de journée !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Ahhh! ça va être dur de freiner un Bélier qui court, la tête dans le guidon, hi! hi! mais ECOUTE tes Chers Petits!!!!!! Bizouxxx
Répondre
L
<br /> <br /> On va essayer de se soutenir (hi ! hi !). Gros bisous à toi aussi. Maryline<br /> <br /> <br /> <br />