Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 08:24

Guy Corneau La guérison du coeur

 

 

 

Hello !

 

 

Pardonner, c'est important pour avancer dans la vie et guérir de son passé.

 

Evidemment, mes chers inspirateurs célestes adhèrent tout à fait à ce principe.

 

Cependant, ils attirent l'attention sur un préalable nécessaire, afin que le pardon soit total, et non un semblant de pardon, un déni donc, qui risque d'attirer à soi des épreuves qui vont « réveiller » les douleurs de plaies mal soignées, et ce préalable est :

 

« GUERIR SES PLAIES PERSONNELLES ».


 

Comment ?


 

En s'accordant du temps, de l'attention, de la compassion, donc en libérant son enfant intérieur des injustices et autres traumatismes vécus, en lui rendant donc ses « vrais habits d'enfant ».

 

Ces chers Anges préconisent, vis à vis de soi-même, la même attention, la même compassion, le même respect que l'on accorde pourtant à autrui, en règle générale, sans problème.


 

« Quelle serait ta réaction, face à quelqu'un qui viendrait à être blessé par un tiers, à l'endroit même d'une plaie mal ou pas soignée du tout.

 

Trouverais-tu normal que le (la) blessé(e) donne la priorité au pardon envers son agresseur, à la compréhension de son agresseur, à la recherche des circonstances atténuantes de son agresseur, voire même à l'absolution de son agresseur, sans prendre soin, parallèlement, de s'accorder à lui (elle) même de l'attention, de la compassion, ainsi que le temps et la peine de guérir ses plaies personnelles, EN EN TROUVANT L'ORIGINE ?

 

Ce n'est pas un bon ordre de « travail », puisqu'une plaie, des souffrances pas ou mal soignées (donc dont l'origine n'a pas été décelée) finiront, tu l'as bien vu, par attirer

d'autres épreuves similaires, qui réactiveront les souffrances, avec tous les risques que cela comporte.

 

Il est vrai que c'est une grande satisfaction de pouvoir se dire, (et de le ressentir) qu'on a réussi à pardonner, à dépasser...

 

ENCORE FAUT-IL NE PAS SE LEURRER.

 

Pour cela, la seule façon d'obtenir une guérison complète, et donc une libération, c'est de commencer par le commencement :

 

SES PROPRES PLAIES, SES PROPRES SOUFFRANCE, CELLES QUE SON ENFANT INTERIEUR A « ENCAISSEES » SANS EN COMPRENDRE LE SENS NI LE POURQUOI.

 

Pour cela, il est aussi primordial de dissocier l'acte ou les actes (tels que ressentis), de l'auteur.

 

L'auteur a des circonstances atténuantes, issues de son bagage émotionnel, de son parcours, de son vécu, de ses capavcités intellectuelles, etc., MAIS CELA N'EMPECHE PAS QUE CE QUI A ETE VECU NE DOIT PAS ETRE NIE, TRAITE COMME QUANTITE NEGLIGEABLE, cela a déjà été expliqué, CE VECU LA DOIT ETRE SOIGNE, CAR IL N'EST PAS NON ADVENU !

 

Soigné en en parlant, en l'évacuant, en s'accordant le droit à la révolte, à la colère, en remettant les choses à leur vraie place, en intégrant bien l'idée que cela ne devait pas être, même si cela a permis de devenir ce que l'on est, de faire un chemin de compréhension. Quitte à se faire aider pour cela, pour avoir un regarde extérieur compréhensif et bienveillant, mais ne surtout plus se nier.

 

En « rendant à César ce qui est à César », et non en en gardant soi-même la charge, l'on pourra ainsi sortir du « formatage » du sacrifice, de l'impression d'indignité, de sentiments de culpabilité qui n'ont pas lieu d'être.

 

AINSI ON SERA REELLEMENT LIBRE, LIBRE D'ACCORDER SON PARDON , CAR ON AURA COMMENCE PAR SE LIBERER SOI-MEME DE CHAINES QUI N'AVAIENT PAS LIEU D'ETRE. »

 

Bonne journée !

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
un coucou pour te souhaiter un bon weekend ici un vent glacé mais du soleil<br /> gros bisous<br /> rosedesneiges
Répondre
E
Bonjour Maryline;<br /> Guy Corneau ; voilà un auteur que j'aime beaucoup. Il me faudra essayer de le trouver" par Hasard" dans quelque vide-grenier. C'est le genre de lecture qui aide à guérir.<br /> Alexandra va être de nouveau opérée le 20 mars; des 2 yeux cette fois-ci. Il faudra encore en prévoir une autre un peu plus tard.<br /> Bizettes ma belle. Hier nous avions le printemps; où est il passé?
Répondre
L
<br /> <br /> Merci pour ton com, Jackette. Bon courage à ta petite et à vous tous. Pour le printemps, ici ce matin il est sous la neige (fine couche, mais bon, ras le bol !). Gros bisous. Maryline<br /> <br /> <br /> <br />
R
Bonne journée Marylou,sous un beau soleil<br /> gros bisous<br /> rosedesneiges
Répondre
L
<br /> <br /> Merci ! Profite bien, car ça semble se gâter: ici aujourd'hui, c'est gris et froid, mais heureusement pas (encore ?) de neige. Je passe te voir sur ton blog. Gros bisous. Maryline<br /> <br /> <br /> <br />