Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 17:13

Hello !

 

Je profite d'un petit moment pour vous reparler des signes et de leur valeur de conseil, de prévision, qui, en prenant le temps de les analyser et d'en chercher le sens, peuvent permettre de savoir que faire, dans des situations d'interrogations.

 

J'ai parlé du nombre impressionnant de signes me prévenant (enfin, tentant de me prévenir) qu'il y avait problème dans l'assocaition qui, au final, m'a valu tant de souffrances.

 

Le tout premier signe, ce fut dès la première fois où je suis allée là bas assister à une conférence de quelqu'un pour qui j'avais beaucoup d'admiration. Tout à ma joie de rencontrer cette personne, et bien qu'ayant ressenti beaucoup d'angoisse avant de m'y rendre, je n'ai pas eu l'impression qu'il y avait souci.

 

Comme quoi, un seul être lumineux peut accaparer l'attention et empêcher de voir clairement ce qu'il y a autour.

 

Le tout premier signe donc fut que quelques heures après mon retour, ma montre s'est arrêtée, puis s'est remise en marche... à la bonne heure !

Je n'y ai pas prêté attention, pensant à un "coucou", un "clin d'oeil" de mes chers inspirateurs célestes, suite à cette rencontre. A l'époque, je ne savais pas faire la différence avec un signe qui probablement demandait d'arrêter, ou de passer à autre chose.

 

Pourtant quand même, malgré l'insistance de la personne de cette association avec qui j'avais été en contact, j'avais refusé catégoriquement de témoigner de mon vécu. Cela me faisait trop peur.

 

Cependant, lorsque plusieurs épreuves m'ont amenée à comprendre que je devais faire taire mes peurs et écrire un livre pour témoigner de ce que je vivais, j'ai fait l'amalgame et pensé que je devais saisir toute occasion de parler (oui, j'ai une fâcheuse tendance au tout ou rien).

Et quand j'ai été à nouveau contactée par cette association, à la fois pour me demander d'assister aux conférences, et pour témoigner, j'ai accepté les 2.

Aussi sec, j'ai commencé à préparer ma conférence, pour la soumettre à la dame, qui voulait savoir ce que j'allais dire (?!), quand un bruit a attiré mon attention. Il venait de la véranda:

 

Un chat noir y était entré !

 

Je n'ai pas cherché à analyser le fait que cela se produise au moment où je préparais cette conférence, et n'y ai donc pas vu de signe négatif, car je me refuse à avoir quelque mauvaise pensée que ce soit par rapport aux chats noirs, à juste titre, d'ailleurs.

 

 

Le problème, c'est qu'au fil du temps, ce chat en question s'est avéré être particulièrement méchant. Il venait d'un quartier voisin, et battait tous les chats qu'il trouvait sur son chemin, rentrant même dans les jardins et habitations pour en découdre.

 

Mais le pire, c'est qu'il a provoqué la mort d'un jeune chat magnifique qu'avait eu notre chat Mémère, quand elle vivait chez nos voisins. Il l'a poursuivi jusque sur le toit de leur maison, l'a acculé, et la pauvre petite bête est tombée du toit et s'est cassé les reins. Elle est morte quelques jours plus tard. Cela s'est passé en l'absence de nos voisins, ils nous l'ont raconté par la suite. J'avais bien entendu un chat miauler plaintivement, dans leur jardin, le jour en question, mais n'ai pas réussi à voir d'où ça provenait.

 

Revenons à ma première conférence. J'étais très angoissée de cette prise de parole, sentant intuitivement qu'il fallait faire très attention à ce qu'on disait dans cette association, et j'avais très peur que mes paroles soient mal interprétées ou causent de la peine.

 

Quinze jours avant, j'ai commencé à souffrir de mes gencives, de plus en plus fortement. La nuit qui a précédé ma conférence, ce fut très douloureux, je n'ai pratiquement pas dormi. J'étais bourrée de cachets. La douleur a cessé comme par magie le matin avontmon départ, quand l'amie chez qui nous dormions m'a demandé:

 

"Je ne comprends pas pourquoi une telle culpabilité en toi".

 

Cette phrase a suffi à me "guérir", mais en même temps, elle me donnait une indication, je n'ai pas su le voir, à l'époque. Je n'avais pas pris la peine de demander à mes "petits" Anges s'il fallait que je fasse cette conférence ou pas.

 

Si je l'avais fait, tout aurait été différent.

Je me le tiens pour dit

 

"Il ne s'agit pas de faire beaucoup mais de faire bien", et écrire un livre et tenir un blog, c'est déjà pas mal.

 

J'essaierai de trouver le temps de vous parler de tous les autres signes de mise en garde, et il y en a !

Bonne fin de journée !

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
bonjour Marylou<br /> J'ai pensé à toi as tu vu à la télé qu'il existe des vêtements spéciaux pour les personnes allergiques aux ondes ??Je soufre beaucoup du dos depuis 15 jours mais même si je me dis "que j'en ai<br /> plein le dos je ne trouve ps la solution)<br /> bon lundi<br /> bisous<br /> rosedesneiges
Répondre
L
<br /> <br /> Merci pour l'info. Il connaît. Pour ton mal au dos, prends le temps de méditer... et d'en parler au toubib. Parfois cela peut avoir une origine nerveuse, mais pas seulement. Gros bisous et bon<br /> couragr. Maryline<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />