Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 17:21

P1020616

Photo personnelle

 

 

Hello !

 

Vous n'allez pas le croire, mais ça y est, on a trouvé la maison de nos rêves à acheter ! Elle nous plaît à tous les 2, ce qui est une forme d'exploit.


 

On l'avait déjà repérée en décembre, mais nous hésitions à cause des travaux. Les qualités nous ont finalement convaincus, car outre le cadre magnifique, elle devrait permettre à mon compagnon de mieux se préserver des ondes électromagnétiques.

 

Voilà, reste plus qu'à se reposer un peu avant le déménagement.

On a de la neige depuis hier matin, donc repos forcé !


 

Sujet important que le « hasard » m'a désigné.

Je suis tombée tout à l'heure sur l'émission :

 

« Toute une histoire » sur France2, présentée par Sophie Davant, consacrée aujourd'hui au...

 

harcèlement à l'école.

 

Une mère y a raconté la descente aux enfers de sa petite fille, qui a finalement mis fin à ses jours, il y a un an, victime de harcèlement de la part de ses « camarades » de collège. Elle avait 12 ans.

 

Cette Maman et son mari ont pourtant prévenu le collège mais les choses n'ont pas été prises suffisamment au sérieux, et hélas, la conclusion a été tragique, car l'enfant s'est murée dans le silence, honteuse de ce qu'elle vivait (et c'est une constante, face à une agression, que l'agresseur parade, pavoise, alors que la victime s'enferme dans la honte).

 

J'avais le cœur serré en écoutant ce témoignage et les conseils du Docteur Stéphane Clerget, présent sur le plateau, car cela m'évoquait les modes d'action des sectes et gourous, tant par les humiliations et vexations publiques, que par la façon de dire et penser des « spectateurs » plus ou moins complaisants sinon couards, et des agresseurs, que ce serait la victime la coupable, qu'elle l'aurait cherché, notamment, et c'est un comble,,,

 

En étant différente !

 

Le docteur Clerget, s'est insurgé contre cette abomination, exhortant tous ceux qui voient, savent et à plus forte raison lorsqu'ils ont un rôle d'encadrement, à intervenir, parler, dénoncer, expliquant notamment  le pourquoi de ces silences complices:

 

« Le groupe se solidarise grâce à une victime expiatoire ».

 

Cela peut sembler effectivement plus commode, de faire l'autruche, de faire comme si on n'avait rien vu, de laisser les choses suivre leur cours sous prétexte qu'il n'arrive que ce qui doit arriver, que ce n'est pas grave, etc., mais c'est oublier un peu vite que tout revient, y compris quand on se trompe, de bonne foi, car aider quelqu'un qui fait du tort, y compris en se taisant, donc en n'étant « que » complice, c'est aussi faire du tort, même si c'est indirect.

 

Comment s'étonner alors de chuter soi-même, si on envoie ou laisse aller quelqu'un au casse-pipes ?

 

J'en ai fait plusieurs fois l'expérience cuisante.

 

J'ai raconté dans mon livre la toute première fois. J'avais organisé un soir une conférence pour une medium, à la tête d'une association (connue quelque temps auparavant), pour parler des Anges (parce que j'avais peur de parler moi-même de mon expérience, et que la dame en question me semblait plus crédible que moi !).

 

Or, dès cette conférence, je me suis rendu compte qu'il y avait un problème de comportement de l'intervenante et de certains membres de cette association, mais n'ai pas jugé nécessaire ni urgent de le signaler, pensant attendre et voir la suite.

 

Dès le lendemain matin (soit quelques heures à peine après), un de mes chats, Biscotte (que j'avais recueillie dans la période même où j'avais fait la connaissance de la medium) a attrapé le coryza (on avait déménagé peu avant et j'avais laissé passer la date des vaccins).

Cela n'a pas été grave pour elle, mais elle a contaminé mes 2 autres chats (Croquette et Cracotte), qui elles, ont failli en mourir.

 

 

Je me doutais bien que cela avait un sens, mais ne comprenais pas lequel, même si le fait que cela ait débuté à la suite immédiate de cette conférence m'ait interpellée.

 

Dans la foulée, Biscotte m'a transmis la maladie des griffes du chat. Facile de savoir que cela venait d'elle car cette maladie est transmise uniquement par les jeunes chats, et qu'elle a débuté de mon menton, et plus précisément d'un bouton que j'avais pressé.

 

Je me rappelais très bien la façon dont cela s'était produit : Biscotte avait frotté son œil (qui coulait) contre mon visage, et surtout contre le bouton, J'avais frotté, mais pas écouté mon intuition qui me disait de désinfecter...

 

Et j'ai été malade pendant 4 mois, avec des kystes énormes dans le cou, exactement sous le bouton du menton, qui suppuraient.

 

Tout a cessé quand j'ai assaini (désinfecté donc) mon entourage, mais surtout averti les personnes en contact avec toutes ces personnes que je m'en désolidarisais, en expliquant aussi et surtout pourquoi.

 

Et chaque fois que j'ai fait l'autruche face à des gens au comportement sujet à caution, ignorant les signes et mes intuitions, j'ai eu des ennuis qui allaient crescendo jusqu'à ce que je cesse les relations avec ces personnes et aussi, encore, que je prévienne les personnes susceptibles d'être touchées et/ou d'intervenir.

 

Voilà, ce n'est donc pas un bon calcul, loin s'en faut, de se taire face à des abus, à plus forte raison par intérêt, car le retour se fait sentir immédiatement, c'est donc facile d'arriver à faire le lien et d'agir pour faire cesser cela.


 

Bonne soirée !

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Pardon pour les fautes j'écris trop vite<br /> biz<br /> rosedesneiges
Répondre
L
<br /> <br /> Pas grave, les fautes. Ici, la neige fond sous la pluie. Gros bisous et merci pour ton com.<br /> <br /> <br /> <br />
R
bonsoir Marylou<br /> super pour votre maison on sent à te lire que c'est le coup de coeur.Celà dépend de la situation il vaut meiux se taire mais parfois il vaut mieux parler c'ets à cahcun de voir ce qui est le<br /> mieux.<br /> ici nous avons de la neige et un froid de sibérie<br /> bon weekend<br /> gros bisous<br /> rosedesneiges
Répondre