Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 20:32
Vis sans fin ou vies antérieures ???

Hello !

 
 
L'accident de VIS SANS FIN auquel j'ai échappé le 4 juillet est le 3è auquel j'échappe, de façon assez incroyable à chaque fois. J'ai parlé des 2 premiers dans mon premier livre, le premier remontant à 2002...
 
 
Peu après ces 2 incidents, une période chargée en messages m'a éclairée et permis de ne pas ou plus me laisser écraser par certaines circonstances. Ce dernier semble donc confirmer qu'une période importante se prépare.
 
 
Serait-ce lié aux vies antérieures et/ou au karma ?
 
"VIS SANS FIN" me fait penser à "VIE SANS FIN" ou "VIES SANS FIN".
 
A rapprocher des VIES ANTÉRIEURES ???
 
 
En même temps que le livre de Stéphane ALLIX:
 
"Lorsque j'étais quelqu'un d'autre", livre qui m'a fait forte impression et assez convaincue qu'il s'agit bien d'un cas de vie antérieure, j'avais acheté sur le vide grenier du village un autre ouvrage sur le sujet:
 
"Vies antérieures, histoires d'aujourd'hui" de Judith Marshall, sous titre: "Guérison et sagesse par les existences passées".
 
 
Contrairement à la précédente, je n'ai pas accroché plus que cela à cette dernière lecture, que j'ai mis longtemps à finir, et n'ai pas été vraiment convaincue. 
 
 
Au contraire d'ailleurs, ça m'a assez freinée sur le sujet. Pas vraiment envie de savoir mes vies antérieures, si tant est que cela soit possible. Manquerait plus que j'apprenne avoir fait du mal, ou avoir vécu une vie de malheurs.
 
 
Voilà, donc je traînais les pieds, même si j'avais bien ressenti devoir prendre rendez-vous avec une thérapeute karma/vies antérieures, et le "hasard" faisant bien les choses, c'est exactement le travail d'une des 2 thérapeutes du stage effectué en avril.
 
 
Entre autres raisons, ce scorpion le jour de notre visite de maison m'a laissé penser qu'il y avait encore des influences familiales à mettre au jour.
 
 
Voilà donc. Lundi 22, jour de la Sainte Marie Madeleine, j'ai pu avoir un éclairage dont j'étais loin de me douter. 
 
Immédiatement, à l'évocation de cette visite de maison, elle a eu la vision très nette d'une vie antérieure marquante pour moi, et je dois dire que cela me semble effectivement de l'ordre du possible, au vu des ressentis que cela a amenés en moi.
 
 
J'étais un jeune homme, dans cette vie là, dans l'Egypte ancienne. Un jeune homme qui avait des capacités, un peu comme un "initié", travaillant pour et sous les ordres d'un personnage important, pas un pharaon, mais un homme régnant sur un territoire important.
 
 
Et la fin qu'elle a vue lui a fait froid dans le dos !
 
Et à moi aussi d'ailleurs, j'en avais la chair de poule, ce qui a fait écho à mon épisode de chair de poule qui a suivi notre visite de maison, et ce sur plusieurs jours, et qui n'a d'ailleurs pas cessé immédiatement, même après la réponse négative donnée à l'agent.
 
 
Pour ma thérapeute, ma phobie des scorpions a une origine karmique. Elle a vu ce jeune homme condamné à descendre dans une fosse aux scorpions, où il a péri piqué de toutes parts. Je vous fais grâce de la description de ses blessures et de sa fin. Il est mort à l'âge de 25/26 ans, ce qui était quand même jeune pour l'époque.
 

 
C'est vrai qu'en y réfléchissant, en général, on a une phobie quand soi-même on a été touché directement, alors que c'était ma mère qui avait été piquée, pas moi. Et de plus, je n'arrivais même pas à trouver le courage d'aller essayer de de me débarrasser de ça par l'hypnose, qui a pourtant des résultats importants, car impossible d'envisager d'affronter ne serait-ce que la vision de la bestiole.
 
 
Ma thérapeute a pu développer davantage ce qui lui avait été présenté. 
 
Ce jeune homme était passionné par sa "mission", au point d'y avoir consacré sa vie, aux dépens de sa vie privée. 
 
 
Il était sous les ordres d'un homme puissant, dans le sens de haut placé. Il n'a pas été demandé à ce jeune "initié" de faire du mal, apparemment (ouf !), et il réussissait tout ce qui lui était ordonné. Il était passionné, écrivait des livres, étudiait, etc.
 
 
Mais le souci, c'est que, son "chef" était un illuminé qui se prenait pour Dieu et lui demandait toujours plus. 
 
 
Le dernier caprice, peut-être pour faire face à une sécheresse ou une famine, fut d'intimer l'ordre à ce pauvre jeune de faire un croisement de végétaux parfaitement impossible, afin de créer un nouveau légume, un peu comme entre une carotte et une salade.
 
Le jeune homme en question a essayé par 3 fois, sans bien sûr de résultat, car ce n'était pas possible.
 
 
 
L'apprenti sorcier a mal pris la chose et a voulu voir si le jeune homme avait vraiment des pouvoirs ou pas...
 
 
 
Et l'a condamné à descendre dans la fosse aux bestioles. S'il était béni des Dieux, les scorpions n'allaient pas lui faire de mal, sinon...
 
 
Le jeune, affaibli par ses échecs dont il n'avait pas l'habitude est descendu, la mort dans l'âme... et au bout de sa route !
 
 
Pour ma thérapeute, cette vie là a eu beaucoup de poids sur ma vie présente, notamment, outre la phobie, beaucoup de mal avec les chefs et la hiérarchie, et effectivement, quand j'étais salariée, je ne restais pas longtemps au même endroit et collais ma démission dès que les bornes me semblaient dépassées.
 
 
D'où aussi mon rejet de mes capacités dès mon plus jeune âge et ma difficulté, encore, inconsciente, à les accepter et à avoir confiance.
 
 
Mais ce qui m'est apparu comme déterminant, je l'ai réalisé après la fin de la séance...
 
 
J'ai compris le pourquoi de cette impression de tsunami ressenti lors de ma mésaventure en 2010, dans l'association à grave dérive sectaire dont j'ai parlé souvent.
 
Pour rappel, une médium m'a hurlé et vociféré dessus, car pas d'accord avec ce que j'avais ressenti de dire, fruit de mon expérience professionnelle et du travail en psychologie que je faisais. Un doigt pointé vers le ciel et l'autre vers sa poitrine, elle criait, visiblement convaincue d'être la voix de Dieu: 
 
"Nous, nous", insistait-elle, "nous vous disons non !".
 
 
Même si cette mésaventure m'a fait énormément avancer dans la connaissance, éclairée sur plein de choses que je ne voulais pas voir et/ou que j'ignorais, étonnamment, j'en ai toujours gardé un souvenir horrible, qui me serre encore le coeur, et j'ai eu énormément de mal à me défaire de cela et à pardonner vraimentce qui était particulièrement incompréhensible, me semblait-il, car on ne peut que remettre la bêtise et l'ignorance aux oubliettes, sans autre forme de procès.  
 
 
Tout cela je le savais, mais quelque chose en moi n'arrivait pas à lâcher.
 
 
Mes chers Anges me disaient que c'était parce que je n'avais pas soigné toutes les blessures que cela avait réveillées en moi. Pourtant, il y en a eu beaucoup !
 
Voulaient-ils parler de cela ????
 
 
Je réalise de ce fait qu'il n'est pas impossible que cela ait fait écho à la condamnation portée par cet horrible individu, ainsi que la forme de lynchage qui en a découlé et mené à cette fin...
 
 
Et cela me semble expliquer aussi mon horreur des lynchages, qu'ils concernent un animal ou un président, et ce  même si je n'apprécie pas le personnage, mon horreur de l'injustice et de la bêtise qui condamnent aveuglément, ma méfiance viscérale envers ceux qui se prennent pour des Dieux et/ou qui haranguent les foules, ma peur de la foule aussi, justement !!!
 
 
Qu'est-ce qui pourrait expliquer un fin si horrible de ce jeune homme ??
 
 
Peut-être le fait d'avoir été dépendant de ce qu'il considérait comme sa "mission", au point de lui sacrifier sa vie ???
 
 
Est-ce que cela expliquerait aussi mon besoin d'avoir plusieurs activités professionnelles ???
 
 
Les effets du "nettoyage" de cette vie antérieure vont se faire sentir d'ici quelque temps m'a dit ma thérapeute.
 
On va bien voir la suite.
 
Excellente soirée à tous et toutes.
Vis sans fin ou vies antérieures ???
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2019 7 21 /07 /juillet /2019 18:31
De l'utilité, parfois, de la peur

Hello !

 
Le 24 juin, jour de la Saint Jean Baptiste, nous étions en vacances vers chez les enfants et attendions l'heure d'un rendez-vous pour visiter une maison, car mes 3 enfants étant maintenant dans le même département, nous envisageons de déménager là bas... Si cela s'avère possible.
 
 
C'est alors que je me suis rendu compte que mon téléphone ne chargeait plus, et n'acceptait pas non plus la batterie de secours.
 
 
Ça ne m'a pas semblé être un signe trop encourageant, mais bon, on n'allait pas s'arrêter à ça.
 
 
Et même s'il y avait eu un fait bizarre juste avant, tandis que nous nous étions arrêtés pour nous détendre sur une aire à l'ombre: un couple (tiens ce même mot a été prononcé au moment où je l'écrivais, à la télé dans... "Maison à vendre" !!!!!)... 
 
Un couple donc s'est arrêté aussi et a commencé à...
 
SE DISPUTER MÉCHAMMENT !!!! 
 
Enfin, c'était surtout la dame qui rouspétait après le Monsieur dont on n'entendait pas le son de la voix. Elle lui disait qu'elle n'avait qu'une envie...
 
SE CASSER DE LA !
 
 
Puis ils sont partis et le calme est revenu. Mais je ressentais que ce n'était pas un "hasard".
 
 
Bon. Pourtant, la visite de la maison en question nous a assez intéressés, même si elle était bien petite et qu'il allait falloir l'agrandir par une véranda, au moins, alors que le terrain était assez petit aussi et peu aménageable, mais il n'y avait pas de pollution électromagnétique, selon l'appareil de mon compagnon, ce qui n'est pas si fréquent.
 
 
Mais après la visite, mon compagnon s'est aperçu qu'il avait oublié de prendre les mesures de la prise de terre avec son autre appareil, car pour les électrosensibles, il est très important d'avoir une bonne prise de terre. Il a rappelé l'agent qui nous a fixé rendez-vous pour le lendemain matin 9 heures pour la contre-visite.
 
 
Il m'est quand même venu une crainte: la maison étant en limite de garrigue, sur le causse, N'Y AVAIT-IL PAS DES SCORPIONS ????? 
 
 
Rien que d'écrire ce mot, j'en ai la chair de poule. J'ai la phobie de ces bestioles parce que quand j'étais petite, ma mère s'est fait piquer chez mes grands-parents paternels, dans ce même département, même si ce n'était pas au même endroit. Elle a eu le bras gonflé et a beaucoup souffert pendant 3 jours.
 
 
Autre signe pas plus encourageant, ma fille a voulu me prêter un téléphone mais ma carte Sim n'y rentrait pas. Je me suis donc trouvée sans batterie, donc sans moyen de communication à la fin de la journée.
 
 
 
Un peu dubitative quand même, j'ai donc demandé à mes chers Anges de me donner un signe pour savoir si c'était la bonne maison pour nous. 
 
 
Le lendemain matin, mon compagnon a pu prendre les mesures de la prise de terre...
 
 
AUCUNE PRISE ELECTRIQUE N’ÉTAIT AUX NORMES !!!
 
 
 
Certes, cela peut s'arranger mais sur le terrain rocailleux, cela pouvait s'avérer très difficile, voire impossible et cher. 
 
 
Ensuite, l'agent a voulu nous montrer le cagibi situé sous la maison. Il a ouvert la porte et là...
 
 
Sauve qui peut !! La chair de poule me revient...
 
 
UN ÉNORME SCORPION ÉTAIT SUR LE SEUIL !!!!!!!!
 

 
 
"Quelle horreur !!! Alors là, ça ne va pas être possible" ai-je balbutié à l'agent  qui prétendait qu'il y en avait partout, mais que ce n'était rien !!!
 

 
 
Même si tous ces signes semblaient indiquer que ce n'était pas le bon achat pour nous, j'ai quand même pris le temps de méditer et réfléchir quelques jours.
 
 
 
D'abord, mon téléphone: j'ai dû attendre de rentrer chez nous pour le changer, donc pas pu être dépannée. Est-ce à dire que la réparation prévue pour la prise de terre ne pourra se faire ???
 
 
 
Ensuite, j'ai envisagé de faire soigner ma phobie des scorpions par l'hypnose, c'était peut-être la solution ??? Parce que depuis, il me semblait voir des scorpions partout, j'avais la chair de poule sans arrêt, faisant attention à tout ce que je touchais ou mettais alors qu'il n'y en a pas dans notre région !
 
 
 
Mais ma méditation sur le sujet m'a donné la réponse finale: NON !!!!
 
 
 
Il m'est revenu en mémoire l'achat d'une maison pour laquelle j'avais ressenti fermement qu'il ne fallait pas acheter, qu'il y avait trop de travaux, qu'on allait y laisser la santé, etc.
 
 
Et avais fini par dire oui car j'étais la seule à penser non...
 
 
 
Et la suite a prouvé que j'aurais dû faire confiance à mes ressentis, je me suis retrouvée, entre autres soucis, en burn out et on l'a revendue.
 
 
Voilà, pour une fois j'ai écouté mes Guides plutôt que ceux des autres et je ne le regrette pas car elle était vraiment trop petite pour nous, même avec une extension, et de toute façon, cela faisait encore beaucoup de travaux et nous n'avons plus envie de cela. 
 
 
On devient raisonnable à force de morfler !!!
 
 
Le 26 juin au matin, nous nous sommes rendus chez mon fournisseur d'accès pour acheter un autre téléphone...
 
 
Note: le téléphone est symbolique de la communication.
 
 
Quand mon regard est tombé sur une ligne de la première page du prospectus que j'avais en mains:
 
 
"DES CONSEILS PRATIQUES A LA PELLE" 
 
 
 
Cela a fait écho au dernier billet que j'avais écrit, le 18 juin, APPEL DE CES CHERS ANGES:
 
 
"POUR DE L'AMOUR A LA PELLE"
 
 
J'ai regardé plus attentivement. Le titre en haut était:
 
 
"LE GUIDE 
SUPER CONNECTE"
 
!!!!!!!!!!!!!
 
 
Nous avons donné notre réponse négative à l'agent immobilier un peu plus tard dans la journée.
 
 
 
Je dois quand même reconnaître que c'est GRACE A MA PEUR DES SCORPIONS que j'ai pu décider, et mon compagnon avait lui aussi des craintes par rapport à cet achat... qu'il a écoutées aussi... ainsi qu'un mauvais rêve !
 
 
Bonne soirée !!
De l'utilité, parfois, de la peur
Partager cet article
Repost0
19 juillet 2019 5 19 /07 /juillet /2019 11:18
Positif ? Vraiment ????

Hello !

 
 
Parfois, dans des situations stressantes et/ou à risques que l'on traverse, on peut être tenté de balayer toutes ses inquiétudes pour survivre au stress, pour se donner l'illusion que tout va pour le mieux...
 
Ce qui est d'ailleurs possible...
 
Mais pas forcément, et dans ce cas les problèmes niés s'accumulent.
 
 
Comment se délivrer des peurs ???  
 
 
En leur faisant face, bien sûr, et non en les niant ou les fuyant, car tout ce que l'on rejette ou fuit nous revient.
 
 
Trop souvent, on pense qu'en IGNORANT ET EN TAISANT NOS PEURS, nos craintes, nos soucis, on ferait preuve de POSITIVITÉ.
 
 
Ces chers Anges ne sont pas entièrement d'accord avec cette approche, même s'il y a une part de vérité, bien sûr. 
 
 
Alors, ils m'ont demandé hier soir de rechercher dans les dictionnaires la définition du mot:
 
 
POSITIF !
 
 
Mot auquel donc on a tendance à donner la définition de: refuser de voir les problèmes et/ou tout ce qui fâche ou risque de fâcher !
 
 
Pour ce mot, comme pour tant d'autres, plusieurs définitions (sur les plans philosophique, mathématique, etc.), mais aucune qui ne rejoigne totalement celle ci-dessus pourtant...
 
 
J'ai relevé les premières trouvées, notamment dans le Larousse:
 
 
Sur le plan philosophique: 
 
"Qui est imposé à l'esprit par les faits, l'expérience".
 
ou: "Qui a un caractère de certitude".
 
 
Synonymes trouvés: 
 
 
Certain, évident, sûr, concret, pragmatique, réaliste, assuré, authentique, inattaquable, incontestable, indéniable, indiscutable, etc.
 
 
Ces chers Anges m'ont fait remarquer qu'on était quand même assez éloigné de la définition couramment donnée, à savoir: "Circulez y'a rien à voir".
 
 
Ils ont précisé:
 
 
"Nier ses peurs, ses craintes, les fuir, CE N'EST PAS SE RESPECTER, C'EST LE MEILLEUR MOYEN D'EN ATTIRER DAVANTAGE, UNE PEUR CHASSANT L'AUTRE...
 
Prenons pour exemple un enfant qui se plaint d'avoir peur. 
 
Quelle est la bonne attitude (L'ATTITUDE POSITIVE DONC) de son parent ????
 
 
Ne pas écouter ce que l'enfant lui dit, ce qui le perturbe, le tracasse, et répondre: 
 
"Ce n'est rien", sans prendre la peine de chercher si son enfant a raison de s'inquiéter, s'il y a un danger ou pas, et laisser l'enfant avec ses craintes et interrogations ???
 
 
Ou bien prendre la peine et le temps d'écouter les peurs et craintes de l'enfant, les analyser et intervenir en cas de problème ou danger avérés, prendre les décisions qui s'imposent pour assurer sa sécurité. Et au mieux, si ce ne sont "que" des peurs sans fondement, prendre le temps de le démontrer, expliquer, dédramatiser ????
 
 
Quelle est l'attitude la plus constructive, la plus responsable, la plus POSITIVE donc ????
 
 
Démonter les raisons de sa ou ses peurs, c'est le meilleur moyen (le seul ?) de la ou les neutraliser. Ainsi,on peut gagner une vraie paix intérieure, et avoir une vraie confiance, avec tous les bons résultats que cela entraîne..
 
 
Et pour le reste, notamment ce qui est de la part de "l'impondérable", de ce qui ne peut être maîtrisé  ni anticipé, ALORS DANS CE CAS, LÂCHER PRISE ET SE FAIRE CONFIANCE, FAIRE CONFIANCE A LA VIE, A SA VIE, OUI, MILLE FOIS OUI !!!!!
 
Rappel: "Aide-toi, le ciel t'aidera".
 
 
Personne ne peut faire le "travail" à notre place.
 
 
D'où l'intérêt de vivre EN CONSCIENCE, de PRENDRE LE TEMPS DE MÉDITER, DE SE CONNECTER A SA SAGESSE INTÉRIEURE, D'ANALYSER LES SIGNES ET INTUITIONS AFIN DE REDRESSER LA BARRE, ÉVENTUELLEMENT, etc."
 
 
Voilà, beau sujet de méditation en perspective ????
 
 
Bonne journée !!
Positif ? Vraiment ????
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 18:26
Bébé chouette dans l'insert. La lumière de la lampe se reflète sur la vitre et fait comme un oeil en biais

Bébé chouette dans l'insert. La lumière de la lampe se reflète sur la vitre et fait comme un oeil en biais

Hello !

 
 
Mes chers inspirateurs célestes, quand il parlent des peurs néfastes ont à cœur de préciser "les peurs QUI N'ONT PAS LIEU D’ÊTRE".
 
 
Car la peur n'est pas toujours une guigne qu'il faut écarter sans ménagement, loin s'en faut ! 
 
 
Ce matin, vers 5h, pendant ma méditation, ils ont précisé davantage leurs pensées.
 
 
Mais auparavant, pour plus de compréhension, je dois remonter au 4 juillet en fin d'après-midi.
 
 
J'étais en train de remplir mon arrosoir, dans le jardin, afin d'arroser mes plantes.
 
 
Bon je dois dire que j'étais "un peu" fatiguée, plutôt en mode "pilotage automatique", n'ayant pas trop écouté les mises en garde de mes braves "petits" Anges, faites quelques jours plus tôt, me prévenant que j'étais fatiguée.
 
 A ce moment je ne le sentais pas vraiment, donc j'avais fait plus ou moins l'autruche.
 
Ce qui bien sûr a eu pour résultat l'effet cité ci-dessus !
 
 
 
En ce moment, ce sont les moissons et les récoltes, donc de très gros engins agricoles passent sur la ruelle de notre hameau habituellement si tranquille. Ce qui fait que je n'ai pas fait vraiment attention quand un énorme tracteur est passé, dans un bruit assez assourdissant. D'ailleurs je lui tournais le dos...
 
 
Quand des gros bruits bizarres m'ont obligée à faire volte face pour voir de quoi il retournait...
 
 
Et là, j'ai eu une impression d'irréalité en voyant la scène qui s'était produite dans mon dos, pendant que je surveillais mon arrosoir !
 
 
UN ÉNORME ENGIN QUE TIRAIT LE TRACTEUR S’ÉTAIT DÉTACHÉ ET AVAIT ATTERRI...
 
 
SUR UN PYRACANTHA DE LA HAIE, JUSTE DERRIÈRE MOI...
 
 
 
LEQUEL ARBUSTE, HEUREUSEMENT IMPOSANT, M'AVAIT PROTÉGÉE DE L'ENGIN CAR J’ÉTAIS JUSTE SUR SA TRAJECTOIRE !!!!
 
 
 
J'étais tellement éberluée et "au radar", que je n'ai pas vraiment éprouvé de peur rétrospective. Même pas en constatant qu'il s'en était fallu de peu car le plant juste à côté **** est absent et il y a donc un vide qui aurait pu permettre le passage de l'appareil !!!!!
 
 
**** Tiens, "coïncidence" ! Le tracteur en question passe à ce moment même, tirant une benne !!!!
 
 
 
Le même tractoriste donc, ce 4 juillet ("coïncidence", ce jour est fête nationale aux Etats Unis, pays dont est originaire Joe !!!), constatant l'incident, est descendu de son engin, visiblement "retourné"... 
 
 
Ce qui explique peut-être qu'il a jugé superflu de s'excuser... La scène était tellement surréaliste !
 
 
Il a réussi avec difficulté à sortir l'engin du pyracantha dans lequel il était perché et l'a remis en place et bien attaché cette fois...
 
 
Et il est reparti aussi sec !
 
 
Encore un qui a la tête dans le guidon, apparemment, avec tous les risques que cela comporte !
 
 
 
Mon compagnon qui avait été attiré à la fenêtre par les bruits et l'agitation m'a dit:
 
"Tu as un Ange Gardien".
 
 
 
Et de préciser que j'avais failli me faire écraser par...
 
 
"UNE VIS SANS FIN" !!!!!
 
 
Étrange symbolique, non ?
 
 
 
Ce qui avait permis à ces chers Anges de me faire remarquer que...
 
 
"LES PROTECTIONS QUE L'ON SE MET NE SONT PAS OBLIGATOIREMENT NÉGATIVES, ELLES PEUVENT S’AVÉRER FORT UTILES ET LES PRECAUTIONS QUE L'ON PEUT PRENDRE PEUVENT AVOIR LEURS BONS COTES.
 
Le tout est une question de DISCERNEMENT ET DE VIGILANCE."
 
 
ILS M'ONT FAIT REMARQUER...
 
 
QUE "LE CODE DE LA ROUTE PRÉCONISE D’ÊTRE PRUDENT PAR RAPPORT A SOI-MÊME, MAIS AUSSI PAR RAPPORT A LA CONDUITE DES AUTRES USAGERS."
 
 
 
Voilà, donc ce matin ces chers Anges ont rajouté quelques précisions:
 
 
"Il est important, pour assurer sa propre sécurité et peut-être aussi celle des autres, face à une situation, de bien analyser s'il y a danger ou pas. 
 
CAR NIER UN DANGER,CE N'EST PAS UNE ATTITUDE POSITIVE, BIEN AU CONTRAIRE !!
 
Nier un danger, donc ne rien faire pour le désamorcer, c'est de...
 
L'AVEUGLEMENT.
 
 
IL N'Y A PAS QUE LE SOLEIL QUI AVEUGLE ET EMPÊCHE DE VOIR OU ON VA ET CE QU'ON FAIT.
 
 
L'AVEUGLEMENT EST ISSU DE...
 
 
PEURS !!!!
 
L'aveuglement est donc une fuite.
 
 
Plutôt que d'affronter sa peur ou ses peurs afin de les analyser, on va les nier !! 
 
Et on ne saura qu'au moment de l'épreuve qu'il y avait bien une raison d'avoir peur, et qu'on aurait peut-être pu éviter des ennuis.."
 
 
 
Ces chers Anges en étaient là de leurs explications ce matin, QUAND J'AI ENTENDU UN BRUIT VENANT DU SALON, bruit qu'il m'a semblé identifier comme un oiseau tombé dans l'insert...
 
 
JE SUIS ALLEE VOIR AVEC LA LAMPE...
 
 
Et effectivement, il y avait...
 
 
UN BEBE CHOUETTE QUI VENAIT DE TOMBER DANS LA CHEMINEE (voir les photos).
 
 
J'ai réveillé mon compagnon et on l'a récupéré et relâché pour que ses parents le prennent en charge avant le lever du jour.
 
 
Du coup, j'ai recherché sur internet la symbolique de la chouette, qui, outre de voir ce que d'autres ne voient pas, y compris lorsqu'il s'agit de choses volontairement cachées, est aussi symbole de réussite et renaissance.
 
 
Mais ces chers Anges tiennent à préciser que "cela ne doit pas empêcher, dans toute situation potentiellement dangereuse, de faire preuve de PRUDENCE, CAR LA PRUDENCE,CE N'EST PAS DE LA MÉFIANCE !"
 
 
 
Voilà, bonne soirée et peut-être bonnes vacances pour ceux qui partent
Bébé chouette dans les mains de mon compagnon

Bébé chouette dans les mains de mon compagnon

Partager cet article
Repost0
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 11:08
Sacré Coeur !!!!!

Hello !

 
 
Afin de ne pas se laisser prendre par le piège du cynisme, ces chers Anges recommandaient dans le billet précédant de chasser les peurs qui n'ont pas lieu d'être.
 
 
Comment ça les peurs ? Je ne vois pas trop le rapport.
 
 
Leurs éclaircissements:
 
 
"Oui, ce sont les peurs qui ouvrent la porte au cynisme. 
 
Explications: quand on a été déçu, trahi, qu'on a perdu ses illusions, ses espoirs, que l'on est tombé de haut, que l'on a cru parfois ne jamais pouvoir s'en remettre, on peut avoir peur de revivre ces états et les peines, désespoirs qui vont avec.
 
 
Alors, pensant nous protéger de ces risques, notre ego tente de nous empêcher d'avoir à nouveau les mêmes rêves, les mêmes espoirs, les mêmes illusions, le même Amour, la même confiance, etc., ceci afin de ne pas risquer de perdre tout cela à nouveau.
 
 
C'est ainsi qu'il va distiller en nous des discours négatifs afin de briser en nous toute velléité d'espérance.
 
 
Alors que faire ? Comment sen sortir pour espérer tourner la page sur un (des) épisode(s) douloureux  mais aussi aller vers le meilleur ?
 
 
En premier lieux, on va accorder de l'attention aux peurs et souffrances de notre ego, cette chère "petite créature" qui ne sait pas que l'on peut sortir de tout cela, imprégné qu'il est des souffrances de notre vécu qu'il veut à tout prix nous empêcher de connaître à nouveau. Mais ses outils de compréhension étant limités, il ne sait pas qu'au contraire il ouvre la porte aux mêmes épreuves que ses peurs et rejets vont attirer à nous.
 
 
Pourrait-on en vouloir vraiment à quelqu'un qui par Amour pour nous, pensant nous protéger, nous conduit directement vers les pièges dont il pense nous protéger 
 
???
 
 
Non, bien sûr, en tous cas pas durablement !
 
 
Par contre, nous devons ouvrir les yeux sur la situation et...
 
nous protéger de ce protecteur attachant, (certains diraient "attachiant" !!!) certes, mais, sauf son respect, encombrant quand même !!!
 
 
Comment ?
 
 
Tout comme si l'on s'adressait à un enfant, avec les mêmes égards, nous allons en premier lieu reconnaître ses peurs et souffrances, leur accorder écoute et compassion, c'est vraiment très important, et ensuite le rassurer en lui demandant de nous faire confiance, que maintenant, grâce au "travail" que nous avons fait sur nous, nous avons un Amour inconditionnel pour nous-même et que de ce fait nous aurons tout ce dont nous avons besoin au moment opportun. 
 
Nous avons pris en main les rênes de notre vie et si nous avons entendu et respectons ses souffrances et peurs, nous sommes désormais armés pour non seulement nous guérir, mais surtout aller vers la Vérité de notre âme.
 
C'est à nous maintenant de le prendre sous notre aile.
 
 
C'est un travail qui peut demander un peu de temps, de l'assiduité, mais qui s'avérera payant, nous vous le garantissons...
 
Pour certaines personnes, une aide de professionnels et/ou lectures pourra s'avérer profitable.
 
A chacun(e) de se "connecter" à ses Guides (ou à son for intérieur, sa Sagesse infinie...), afin de recevoir l'inspiration nécessaire.
 
Et en ce jour de fête du SACRE COEUR, c'est très encourageant, vous ne trouvez pas ?????"
 
 
Voilà, Bonne journée !!!!!
Sacré Coeur !!!!!
Partager cet article
Repost0
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 15:57
Pour de l'Amour A LA PELLE, ce 18 juin !!!!

Hello !

 
J'écris ce billet en écoutant Geneviève Delpech, médium extraordinaire, dans l'émission "C'est au programme" sur France2.
 
Vous devez pouvoir revoir cette émission sur le site si vous l'avez ratée.
 
 
 
Voici l'appel de ces chers Anges en ce 18 juin:
 
 
"Avez-vous remarqué que ces derniers temps nos pensées attirent de façon redoutablement rapide nos expériences ?
 
Il se peut que notre vécu nous ait laissé des sentiments de colère, des désillusions, des rancoeurs, du désespoir parfois, du découragement... 
 
Si nous n'avons pas fait un travail de compréhension, de compassion envers nous-même, de guérison, on court le risque de dériver vers le piège...
 
DU CYNISME !
 
Le cynisme, à l'instar de la peur et du sentiment de culpabilité est...
UN TUE L'AMOUR
 
UN TUE LA JOIE,
 
UN TUE LA LUMIERE.
 
UN TUE L'ESPERANCE...
 
 
Comment faire pour s'en préserver ?
 
Prendre soin de garder ou de retrouver notre coeur d'enfant.
 
Pour cela, ayons à coeur, dans un premier temps, de chasser les peurs qui n'ont pas lieu d'être.
 
Ensuite, prenons l'habitude de veiller sur nos pensées. 
 
 
Pas facile ?
 
Commençons par nous EMERVEILLER pour tout ce que la vie nous offre de bon, de beau, d'inattendu:  
 
 
Une fleur magnifique qui a poussé spontanément dans notre jardin, le champ de coquelicots du voisin, une trouvaille espérée depuis longtemps, un papillon blanc, un beau paysage, la première cigale, etc.
 
Cherchons toutes les occasions de rire, de sourire, d'avoir du plaisir.
 
C'est un travail, mais il ne coûte rien à part un peu de motivation et peut rapporter beaucoup, beaucoup, beaucoup !
 
Ceci est notre APPEL, en ce 18 juin, afin d'avoir de l'Amour A LA PELLE !!!
 
 
Revenons sur le livre de Stéphane Allix: "Lorsque j'étais quelqu'un d'autre".
 
 
Il semblerait bien que l'auteur ait donc remonté la piste d'une vie antérieure dans laquelle il semblerait avoir été un SS ayant sous ses ordres beaucoup de soldats.
En tous cas il a pu remonter exactement la vie de ce jeune homme.
 
 
Ce récit, ramené à la vie actuelle de l'auteur, qu'il décrit lui même comme heureuse dans l'ensemble, semble donner raison à mes chers Anges quant à la "loi" du Karma.
 
 
J'en ai parlé il y a pas mal de temps, ceux et celles qui me suivent depuis longtemps s'en souviennent probablement.
 
 
Il m'a été expliqué, quant au Karma, que rien n'est vraiment établi ni automatique, ni systématique. 
 
 
Ils déplorent justement que face à des personnes, dans cette vie actuelle, vivant des épreuves très lourdes, la tendance, chez certains autour d'eux, soit de dire ou penser qu'ils ont dû commettre des actes affreux.
 
 
 
Il m'a été dit que les choix de vie de chacun peuvent être aussi dictés par le désir d'avancer plus rapidement dans la compréhension et l'élévation, qui peut amener des âmes fortes à choisir tel ou tel destin.
 
 
 
Mes chers Anges mettent en garde contre les raisonnements qui risquent d'entraîner chez des personnes déjà très éprouvées des sentiments de culpabilité qui n'ont pas lieu d'être, mais aussi un sentiment de fatalité qui pourrait les pousser au découragement ou à la révolte....
 
 
 
Il m'a été expliqué que les conditions de notre vie actuelle se mettent en place dans cette vie actuelle, qu'il est donc possible de changer certaines choses pour au moins améliorer, sinon changer nos conditions de vie, par un travail de compréhension d'abord, puis de "réparation" de soi.
 
 
Voilà, bonne journée ensoleillée j'espère !
Pour de l'Amour A LA PELLE, ce 18 juin !!!!
Partager cet article
Repost0
10 juin 2019 1 10 /06 /juin /2019 15:50
Le cercle infernal des peurs

Hello !

 

 
Les "coïncidences" des 2 mots prononcés à la télé au moment où je les écrivais, encadrant l'histoire de l'accident de mon chat Biscotte et le sens que cela avait pour moi (voir billet précédent) étaient bien un signe, au moins pour une personne... Peut-être plus ????
 
 
 
Autre remarque: j'ai pour habitude de dire que les signes qui nous sont envoyés ne sont pas choisis par "hasard" par nos Anges. ils "amortissent" le voyage, c'est-à-dire que les signes surviennent à un moment important ou particulier, permettant parfois de nous signaler (signe !) quelque chose, (par exemple en rapport avec ce qu'on pense ou projette), et que l'élément ou les éléments ont aussi une symbolique qu'il peut être bon d'interpréter.
 
 
 
Exemple: les signes liés à la chouette ont permis à ma fille de prendre du temps pour se connecter et trouver ainsi une solution pour "sauver" une situation, car la chouette voit la nuit, donc par extension peut signaler une situation et/ou des raisons cachées ou obscures, ou que l'on ne voit pas, ou une chose à laquelle on n'a pas pensé.
 
 
 
Autre "coïncidence" qui m'a permis de constater que les peurs sont encore présentes, même si différentes: nous avons dû amener notre dernier chat, (Cracotte pour ceux et celles qui connaissaient mes "poulettes"), âgée de plus de 18 ans chez le vétérinaire, le 31 Mai.
 
 
 
Il y avait longtemps que je savais devoir le faire, parce qu'elle était maigre et avait une mauvais odeur qui m'obligeait à la laver une fois par semaine, mais j'avais PEUR...
 
que la vétérinaire lui donne des antibiotiques ou des médicaments qui risquaient de la faire mourir à petit feu en détruisant ses défenses immunitaires. Et de toute façon, elle détestait qu'on lui fasse avaler une pilule.
 
 
 
Je dois dire que la fin de vie de ma mère m'a laissé l'angoisse de l'acharnement thérapeutique, ceci explique aussi cela.
 
 
Si ma "bébête" est arrivée à cet âge là malgré ses problèmes de santé, c'est parce que nous l'avons soignée du mieux possible. 
Comme j'avais PEUR (encore !) qu'elle manque de nourriture (elle était assez difficile et avait perdu des dents), nous nous arrangions pour qu'elle ait toujours un stock de nourriture, notamment la veille de sa mort (nous avions une vingtaine de ses boîtes préférées et 2 sacs de croquettes).
 
 
 
Difficile aussi de prendre la décision de vie et de mort sur un animal qui mange encore et sort un peu, même en chancelant...
 
 
 
Difficile de ne pas CULPABILISER en se disant qu'on se débarrasse d'une situation difficile...
 
 
 
Mais la vétérinaire n'a pas hésité en la voyant et l'auscultant...
 
 
J'ai compris que toutes mes peurs avaient fait perdurer une situation difficile, une fois encore...
 
 
 
Mais il faut croire que ma Cracounette est heureuse et délivrée là où elle est car le lendemain matin, j'ai entendu son petit éternuement, un peu étouffé car elle avait l'habitude de dormir sous sa couette... 
 
 
Une première fois au rez de chaussée, et une deuxième fois à l'étage, probablement un petit "coucou" pour faire cesser les sentiments de culpabilité de ne peut-être pas avoir fait ce qu'il fallait plus tôt...
 
 
 
Mais le bon côté de tout cela, outre le fait de ne plus la voir dans cet état et de savoir qu'elle est bien maintenant, c'est que nous pouvons être plus libres, mon compagnon et moi, car depuis 18 ans nous avons pris soin et sauvé 4 chats, et pour partir en vacances, c'était toujours un problème, surtout avec ceux qui étaient malades.
 
 
 
Voilà, dans le prochain billet sûrement, je reviendrai sur le livre "Lorsque j'étais quelqu'un d'autre" et celui que je lis en ce moment sur les vies antérieures, qui semblent être la piste de ces chers Anges.
 
 
Bonne journée !!
Le cercle infernal des peurs
Partager cet article
Repost0
30 mai 2019 4 30 /05 /mai /2019 17:21
Un bienfait n'est jamais perdu

Hello !

 
Le weekend dernier a été assez mouvementé: beaucoup de travail à déménager la boutique des enfants, donc pas vraiment de signe remarqué.
 
 
Sauf un, sur le chemin du retour. Mon attention est tombée sur le compteur kilométrique de ma voiture:
 
Les 4 derniers chiffres étaient: 5555.
 
 
Mes recherches sur le net indiquent, pour cette succession de 5, un changement majeur et rapide, et "possibilité de vivre sa vérité intérieure".
 
 
Bon, ça semble se confirmer. On va bien voir.
 
 
En attendant, en ce jour de l'Ascension, j'aimerais revenir sur les signes que nous donnent nos animaux, parfois même par des épreuves qu'ils vivent, afin de nous alerter sur quelque chose, par Amour pour nous. 
 
 
Et cela se constate d'autant plus quand il s'agit d'animaux que l'on a sauvés, même petits.
 
 
Rappel: ces chers Anges m'ont expliqué, dès 2002, que nos petites "bêtes" sont comme de petits Anges, venus auprès de nous pour nous protéger. 
 
 
J'ai pu le vérifier en 2005 (si mes souvenirs sont exacts). A cette époque là, je faisais attention à ne parler de mon vécu qu'à des personnes triées sur le volet, de celles avec qui j'étais "sur la même longueur d'ondes". Et basta, comme on dit. Hors de question d'en parler davantage, et encore moins d'écrire, que ce soit un livre ou un blog, les sceptiques, "intellos" et autres scientifiques, je passais au large.
 
 
Jusqu'au mois d'avril de cette année là. Nous avions à ce moment là 4 chats, dont Biscotte, recueillie en Provence en 2002, où j'étais allée faire un marché d'artistes...
 
 
Je n'y avais rien vendu, mais nous étions revenus avec...
 
 
Une petite chatte de rue maigre, affamée et malade, dont les 2 autres frères et soeurs étaient morts de faim...
 
 
Au retour de chez le véto, le lendemain, au vu de ce que ça m'avait coûté, mon compagnon avait déclaré sur un ton goguenard:
 
 
"Ca, ce sont les placements qui rapportent !!"
 
 
Oui, mais il n'imaginait pas que cela allait être le cas pourtant, même s'il ne s'agit pas d'argent, bien évidemment.
 
 
Mais revenons à ce mois d'avril 2005. 
 
Un matin, j'ai croisé par "hasard", et pour la première fois depuis les 2 ou 3 ans que nous habitions là, le regard d'un voisin qui avait la réputation d'empoisonner les chats (les précédents occupants de notre maison avaient tous eu des chats empoisonnés).
 
 
Ce regard m'avait glacée. J'y avais ressenti comme une menace. Et je savais que Biscotte aimait aller dans sa cour car il avait une volière avec des oiseaux.
 
 
Et peu de temps après, un jour, des voisins sont venus nous alerter. Ils passaient devant la maison du bonhomme quand ils avaient entendu un bruit évoquant un coup de feu, puis ils ont vu ma Biscotte voltiger et heurter une voiture qui roulait à toute vitesse, laquelle était immatriculée, m'ont-ils précisé, du numéro d'un département proche, lequel était celui du domicile d'une grande partie de mon enfance, et de ma mère, mon frère et ma belle-soeur.
 
 
Ma petite "bête" a été opérée de la tête dans une clinique spécialisée, CAR ELLE S'ETAIT FAIT ECRASER LE MUSEAU. 
 
 
L'intervention s'était bien passée, même si elle avait dû être ranimée sur la table...
 
 
Mentalement, je lui envoyais des pensées pour la rassurer, car elle avait dû rester aussi la nuit sous surveillance.
 
 
Mais le problème, c'est qu'elle refusait de manger. Elle avait peur dès qu'on approchait de la nourriture.
 
 
J'ai supposé que le vieux (censuré) avait dû essayer de lui donner à manger pour l'attirer, puis faire claquer un pétard, car elle était trop bien nourrie pour manger n'importe quoi.
 
 
Et elle était restée traumatisée et rivée à ce souvenir là, auquel elle avait relié son accident, et non pas au choc avec la voiture, qui pourtant l'avait écrasée.
 
 
Je l'amenais tous les jours pour recevoir une piqûre pour la nourrir. Ma vétérinaire n'était pas optimiste du tout: on l'avait sauvée du plus grave, mais si elle ne se nourrissait pas rapidement, elle allait mourir, la situation ne pouvait pas durer ainsi !
 
 
Alors je m'en suis prise à mes chers Anges: POURQUOI ??? *****
 
***** Tiens, ce même mot a été prononcé à la télé au moment où je l'écrivais !!!
 
 
Qu'y avait-il ? 
 
Je partis méditer, les prévenant que s'ils ne m'aidaient pas, ce n'était plus la peine de m'adresser la parole.
 
 
ET LA, LA SOLUTION M'EST APPARUE: JE ME LAISSAIS ECRASER ET MUSELER PAR MES PEURS, LIEES A MON ENFANCE ET MON HISTOIRE FAMILIALE.
 
 
Alors OK, j'ai décidé qu'à partir de ce moment, j'allais enfin parler, écrire et témoigner de mon vécu et de mes messages !
ET JE N'AI JAMAIS EU A LE REGRETTER, BIEN AU CONTRAIRE !
 
 
Et le résultat ????
 
 
LE JOUR MEME, MA BISQUETTE A RECOMMENCE A MANGER, SON APPETIT LEGENDAIRE EST REVENU, un de ses 2 CANAUX (channel ?) lacrymaux bouchés depuis toujours s'est débouché de ce fait, et ELLE A GUERI  !!!!!
 
 
Voilà !****
**** Rebelote, ce mot a été prononcé à la télé au moment où je l'écrivais !!! SIGNE POUR QUELQU'UN ?????
 
 
 
 Comment décrypter, me direz-vous ?
 
 
Il suffit de regarder tous les éléments de la situation, les idées et images qui nous viennent, les "coïncidences" et "hasards", les détails qui nous sont donnés.
 
 
Exemple: le numéro du département de la voiture qui a écrasé ma bébête, le même que celui de mon enfance et de ma famille m'a amenée à réaliser que je m'étais laissé imposer le silence et me l'étais imposé moi-même, une bonne partie de ma vie et sur le sujet notamment, pour ne pas risquer de réaction de ma mère.
 
 
Bonne soirée !!!!
Un bienfait n'est jamais perdu
Partager cet article
Repost0
24 mai 2019 5 24 /05 /mai /2019 12:12
Image du Net

Image du Net

Hello !

 
J'ai oublié de parler d'un signe qui me parait quand même  important, c'est que; le 12, jour du vide grenier dans mon village et de l'achat du livre 
 
 
"Lorsque j'étais quelqu'un d'autre", quand j'étais d'ailleurs dans la rangée en face, après mon achat, au niveau de ce stand, un homme de ce même stand en a interpellé un autre, situé dans la rangée où j'étais, mais au stand à côté.
 
 
Il lui a demandé de passer une musique.
 
 
Et c'était celle de...
 
 
"LES YEUX D'EMILIE", chanson interprétée par Joe bien sûr.
 
Et l'homme a obtempéré pratiquement immédiatement. "Coïncidence", Emilie était le prénom d'une tante (soeur aînée de ma mère) que j'aimais beaucoup.
 
 
Extrait des paroles:
 
 
"Moi j'avais le soleil nuit et jour dans les yeux d'Emilie,
Et la mélancolie, au soleil d'Emilie devenait joie de vivre..."
 
 
Cela me semble assez encourageant.
 
 
 
Le soir du jour où j'ai acheté la revue "Inexploré", j'ai relu dans ma chambre l'article dont j'ai parlé dans le billet précédent, 
 
 
P. 44 à 46, "LES FANTOMES DE LA GUERRE", par Catherine MAILLARD...
 
 
Quand j'ai abordé la page 46 évoquant les travaux d'Anne ANCELIN SCHUTZENBERGER (pionnière de la psychogénéalogie)....
 
 
La lumière du plafond s'est mise à clignoter comme avec insistance, ce qui a fini par m'alerter. 
 
 
J'ai relu avec attention ce passage, pour constater que le cas qui y était abordé parlait d'une personne portant le prénom du père de mon compagnon !
 
 
 
L'article explique que grâce à des "croisements complexes entre différents événements ayant trait à la Seconde Guerre Mondiale et l'occupation allemande", il a pu être mis le doigt sur le "maillon" reliant à 2 aïeuls: l'un du côté de cette personne, et l'autre de l'aïeul de son compagnon !
 
 
Le clignotement de la lumière s'est arrêté quand j'ai réalisé que c'était peut-être la confirmation d'une des pistes que mes chers Anges m'ont indiquée pour les soucis d'électrosensibilité  de mon compagnon:
 
 
LE FAIT QUE SON PERE ET SA TANTE DONT IL EST TRES PROCHE, ONT ETE MIS EN JOUE, EN 1944, PAR LES SOLDATS OCCUPANTS POUR FAIRE PRESSION SUR LEUR PERE (grand-père de mon compagnon), AFIN QU'IL LEUR DONNE SES VOITURES.
 
 
Précision: ces gens savaient qu'ils en possédaient 2 suite là encore à une dénonciation.
 
 
Explication: l'électrosensibilité de mon compagnon est due surtout aux PLOMBAGES qu'il a eus dans la bouche pendant des décennies. 
 
Et les fusils utilisaient...
 
 
DES PLOMBS !!!!
 
 
Oui, mais mon compagnon n'y a jamais cru à cette explication !
 
On va bien voir la suite. Peut-être que la lecture du Livre de Stéphane ALLIX va lui ouvrir un peu l'horizon ????
 
 
 
Ce weekend on se retrouve chez ma fille et mon gendre, comme le mois dernier, mais pas pour refaire un vide greniers (il a été annulé suite aux élections).
 
Ce 26, jour de fête des mères, la première que je ne souhaiterai pas à ma mère, c'est aussi le jour anniversaire du "décès" de mon frère (7 ans).
 
 
On va bien voir si quelque chose se précise.
 
Bon weekend à tous et toutes, et merci de votre fidélité et de votre intérêt.
Peut-être que peut-être
Partager cet article
Repost0
20 mai 2019 1 20 /05 /mai /2019 18:11
Suite de ma lecture du livre de Stéphane ALLIX "Quand j'étais quelqu'un d'autre"

Hello !

 
 
Avant de poursuivre mon histoire, je voudrais vous faire partager quelques phrases, une citation de Pierre Bottero:
 
 
"N'oublie jamais: celui qui croit savoir n'apprend plus".
 
 
Et 2 proverbes:
 
"Bien sait le sage qu'il ne sait rien mais le fou croit savoir tout."
 
"Celui qui ne sait pas et croit qu'il sait est un sot. Evite le."
 
 
 
Depuis le jour de mon anniversaire (le 4 avril), j'ai l'impression d'être poussée vers quelque chose qui me dépasse peut-être, un peu comme si j'avais embarqué dans un moyen de locomotion, mais sans savoir pourquoi ni vers quelle destination...
 
 
Probablement annoncé par cette prise en main, le samedi de Pâques (20 avril) du téléphone de ma fille par une "main invisible" tandis qu'elle était sur "Snapchat" (voir billet), ces messages qui  se sont écrits tout seuls et sont restés prêts à partir, composés de séries de P (PAIX a été le premier mot qui m'est venu à l'esprit, et cela me semble être la bonne traduction), ainsi que ces chiffres 8 (l'infini).
 
 
Peut-être y a-t-il encore quelque chose lié à l'histoire familiale pendant la guerre qu'il va falloir mettre au jour, ou nettoyer ?
 
 
J'ai poursuivi ma lecture du livre de Stéphane ALLIX:
 
"Quand j'étais quelqu'un d'autre".
 
 
Comme l'auteur, bien qu'un peu moins depuis que j'ai beaucoup travaillé sur le sujet, notamment grâce à la psychologie, les constellations familiales et la psychogénéalogie, j'ai eu toute ma vie la sensation de porter des souffrances dont je ne comprenais pas l'origine.
 
 
Moi qui n'ai jamais voulu lire quoi que ce soit sur la guerre, même pas les mémoires de ma mère, que j'ai rangées au bout de 2 pages de lecture, tant ça me tordait l'estomac, qui ai été bouleversée, en pleurs, par le film:
 
 
"Le vieux fusil" au point d'arrêter de le visionner quand Romy Schneider a été frappée par le lance flammes sous les yeux de son Amour, je me suis attelée à lire l'ouvrage de M. ALLIX, tant bien que mal, tant il fait écho à quelque chose que je ne peux même pas qualifier.
 
 
Une "coïncidence" m'a encore un peu plus  interpellée, c'est le prénom d'une petite fille qu'il avait vue dans son rêve éveillé. Ce prénom ressemble au mien, et d'ailleurs, quand j'étais enfant, du fait que mon prénom n'était pas courant à l'époque, il est arrivé qu'on m'appelle par le prénom de cette petite fille.
 
 
Le lien de parenté de la fillette avec un personnage: nièce, qui m'a ramenée à mon jeune oncle fusillé par les SS.
 
 
La revue éditée par l'INREES s'appelle "INEXPLORE" et non INREES.
 
 
J'avais déjà vu en kiosque celle de ce trimestre (avril/mai et juin 2019), il y a quelques semaines, mais n'avais pas ressenti de l'acheter.
 
 
Ce matin, alors que nous étions passés à la gare pour boire le café,avec mon compagnon, tandis que je regardais machinalement la rangée de revues, le magazine m'a littéralement "sauté aux yeux" !
 
 
Je l'ai acheté, et tandis que mon compagnon lisait son journal, j'ai parcouru les titres...
 
 
POUR M'ARRETER SUR LES PAGES 44 ("coïncidence", l'année où mon jeune oncle et le 1er mari de ma mère ont été fusillés !) à 47, rubrique "Psychogénéalogie Santé":
 
 
Page 44, titre: "NOS FANTOMES DE GUERRE", par Catherine MAILLARD,
 
Sous-titre: 
 
 
 
 
"Nos ancêtres agissent-ils dans nos vies à notre insu ? 
Certains témoignages interrogent... Comment s'affranchir de ces mémoires de guerre et entrevoir un monde en paix pour l'avenir (...)."
 
Décidément, l'icône de Snap qui ressemble à un petit fantôme, et le "clin d'oeil" de la boîte de biscuits avec cette icône qui fait un clin d'oeil ne sont sûrement pas un "hasard"...
 
 
Une heure ou 2 après, une de mes cousines, QUI PORTE LE MEME PRENOM QUE MA MERE, m'a laissé un message: elle se plaignait d'avoir encore des angoisses sans raison, et me demandait de la rassurer.
 
 
Bizarre tout cela, car j'ai travaillé sur les conséquences de la guerre, en psychogénéalogie en 2011, le "hasard" a fait d'ailleurs que c'était le 8 Mai, sur le week-end des 7 et 8, et dans la ville où mon petit demi-frère est né et où ma grand-mère maternelle a accouché sur les marches de la gare.
 
 
Et au soir du 7, je dormais chez mes très chers amis de Provence. Peu après les avoir quittés pour regagner ma chambre, après une excellente soirée, une fois couchée, j'ai entendu clairement...
 
Un sanglot de femme, assez bref, derrière la porte. 
 
 
Cela m'a semblé étrange, car je n'avais pas entendu de téléphone sonner, qui aurait pu annoncer une mauvaise nouvelle, et mes amis étaient tellement gais, que cela ne pouvait être eux.
 
Quelques secondes plus tard, nouveau sanglot similaire.
 
 
Et encore un autre peu après. Là j'ai eu peur...
 
Du coup cela ne s'est pas reproduit...
 
 
 
Par contre, ma nuit m'a parue agitée. J'ai rêvé que des bestioles grimpaient le long de la façade de la maison, puis qu'une boîte s'ouvrait, libérant des tas de CAFARDS. Note: les Résistants ont été pris à cause d'une DENONCIATION (cafards).
 
Au matin, j'ai constaté que le tableau au-dessus de mon lit était particulièrement de travers, ce qui n'était pas le cas quand j'étais rentrée dans la pièce, la veille au soir.
 
 
Mon amie, à qui j'ai raconté tout cela, le lendemain matin, m'a dit qu'eux n'avaient rien ressenti de négatif, tout au contraire ils avaient l'impression d'être protégés, comme dans un cocon.
 
 
Note importante: après ce travail en constellations familiales, mes chers inspirateurs célestes, qui m'avaient poussée dans cette direction, (car je freinais des 4 fers et n'y croyais pas vraiment), m'avaient expliqué que le travail que nous avions fait lors de ce weekend 
 
 
AVAIT PERMIS DE LIBERER L'AME OU LES AMES (ils n'ont pas voulu être plus explicites) DE LA OU DES PERSONNES QUI AVAIENT DENONCE TOUS CES JEUNES HOMMES, AMES QUI ETAIENT ENFERMEES DANS LEUR PRISON DE REMORDS, AU VU DES CONSEQUENCES CATASTROPHIQUES SUR TANT ET TANT DE VIES DE LEURS ACTES."
 
 
Bon, on va voir la suite...
 
Bonne soirée !!!
Suite de ma lecture du livre de Stéphane ALLIX "Quand j'étais quelqu'un d'autre"
Partager cet article
Repost0