Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 18:52
Image de center blog

Image de center blog

Hello !


Je vous ai un peu abandonnés ces derniers temps. 


Quelques soucis de santé dans la famille et pas mal d'occupations. Ces chers Anges m'ont envoyé quelques petits signes afin de se rappeler à mon bon souvenir, car je dois reconnaître que je n'ai pas trop pris le temps de me "connecter" ces derniers temps.


Parmi les articles que j'ai lus ou entendus par "hasard", confirmant totalement leurs explications et conseils sur la nécessité de travailler sur soi, il y en a eu notamment un, sur le site de Stéphane Allix (I.N.R.E.E.S.), consacré au psychiatre Stanislav Gof, évoquant "Tous les chemins commencent par ce travail intérieur".


Mais vu mon peu de disponibilié, mes chers inspirateurs célestes ont fait preuve, une fois de plus, d'une jolie imagination.


Le 1er Mai (fête du travail !), le matin, la radio a diffusé une chanson fétiche pour moi, car je l'ai entendue pour la première fois autour de mon horrible mésaventure dans une association: "Aimer est plus fort que d'être aimé" (de l'album: "Sauver l'Amour !).


Ce jour là, nous étions invités chez la tante de mon compagnon, et sur la route (1/2 h environ), le "hasard" m'a permis d'entendre

"A toi" de Joe, ("A la vie à l'Amour, à nos nuits à nos jours, à l'éternel retour de la chance"...)

puis peu après la chanson de l'inoubliable "Dirty Dancing", toutes 2 faisant partie de mes chansons fétiches ! 


J'étais "aux Anges", promettant de me "reconnecter" et écrire.


Mais le temps a passé, de temps en temps, je réitérais ma promesse d'écrire...


Alors hier matin, le coup de pouce: en l'espace d'une heure de trajet aller/retour, interrompu par quelques arrêts pour mes courses, ces 3 chansons ont été diffusées, au gré de mon "zapping" sur Nostalgie ou "Chérie" (!!!!), mais à chaque fois à des moments précis, ce qui est bien sûr significatif:


"A toi", quand j'ai démarré de la maison, puis "Dirty Dancing" tandis que je repartais du centre commercial, et pour finir "Aimer est plus fort que d'être aimé" en arrivant à mon domicile. Pour l'écouter entièrement, j'ai d'ailleurs dû attendre la fin, moteur arrêté, ce qui m'a permis de souffler un peu !!


Malgré tout, ce matin encore, j'ai donné la priorité au repassage. Afin de m'accompagner, j'ai mis la radio peu après 10 heures, et ai cherché "Nostalgie"...


Pour tomber sur Daniel Balavoine, toujours, chantant:


"C'est moi qui lui contruis sa vie lentement" (comme le travail intérieur ??) de "Mon fils ma bataille", sur Chérie.

J'ai poussé la recherche, pour arriver sur "Nostalgie" et, je n'en croyais pas mes oreilles:


"Sauver l'Amour", toujours de Balavoine !


Voilà, j'ai donc repris l'écriture!


A bientôt !

Partager cet article
Repost0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 16:16

Hello !


Non je ne suis pas partie en vacances me dorer la pilule !


Ces dernières semaines ont été assez mouvementées, du coup gros coup de fatigue et grosse grippe, et pas trop envie d'écrire.


Il faut dire aussi que j'ai déniché un vieux fauteuil bergère, il y a quelques semaines, et me suis mis en tête de le relooker, ce qui fut assez rude car j'ai dû enlever des tas de clous mais surtout d'agrafes qui étaient en place depuis des décennies et semblaient fermement décidés à y rester. 


Il est presque fini, et ça c'est bon pour l'estime de soi !


Je suppose que mes "bergers" du Ciel attendaient avec impatience de me voir reprendre le collier, vu les petits "clins d'oeil". Une bergère relookée, je suppose que ce n'est pas le but de leur vie ! 


Voici les derniers petits signes:


Hier, un Monsieur m'a dit se prénommer Georges (prénom de mon père), mais "on m'appelle Jo" a-t-il rajouté.


Ce matin, tandis que je lisais un mail de quelqu'un qui se reconnaîtra, (qui me racontait les derniers instants d'un être cher qu'elle a "perdu" la semaine dernière, et les signes qu'elle a eus), Joe chantait à la radio (Nostalgie): 


"La fleur aux dents", dont le refrain: "La femme qu'on attendait". 


Je suppose que c'est un clin d'oeil pour mon amie aussi.


Avant de commencer l'écriture de ce billet, j'ai regardé mes messages. Il n'y en avait qu'un de nouveau, venant d'un contact lié à ma boutique internet, qui me disait ceci:


"Juste... Merci chère petite souris... 
Belle journée"

Elle a signé de son prénom, qui est très symbolique pour moi. Son avatar représente 3 jolies mésanges (mes anges ?).

* Pour ceux qui ne me lisent pas depuis le début, mes chers inspirateurs célestes me comparent souvent gentiment à une petite souris !

 

Pour beaucoup, la période est difficile, au moins moralement, mais aussi parce qu'on apprend pas mal de mauvaises nouvelles. 


Mon compagnon a "perdu" son cousin d'un cancer la semaine dernière, et j'ai appris hier qu'un couple de nos amis de Provence a un cancer, et c'est grave pour l'amie.


Les vibrations semblent très lourdes. Heureusement Pâques, et le renouveau qui va avec, approche.

 


Tout cela devrait nous inciter, me semble-t-il, à profiter de la vie au maximum.
Voici un message que j'ai reçu au matin du 21 février 2016, pour nous aider à patienter:


"Je suis dans la plénitude de ma vie.
J'en profite pleinement.
J'irradie cette plénitude autour de moi.
Je l'accepte avec joie, satisfaction et reconnaissance.
Ma vie est une merveille parce que la vie est merveilleuse."

 


J'ai relevé aussi, ces derniers temps, des citations qui me semblent justes et intéressantes à méditer... et appliquer:


Une attribuée à Steve Jobs:


"Si vous ne travaillez pas pour vos rêves, quelqu'un vous embauchera pour travailler pour les siens."


Et une autre, qui avait été citée par une de mes contacts de Facebook, le 28 janvier 2016, dans "La pensée du jour":


"Si tu t'aimes toi-même, 
Tu n'as besoin de l'amour de personne d'autre.
S'aimer soi-même
Renforce l'envie d'aimer
Pas celle d'être aimé.
Ne pas s'aimer soi-même
Renforce l'envie d'être aimé,
Pas celle d'aimer.
L'un rend libre
L'autre prisonnier.
Mais on a tous les clés des prisons que l'on construit."

Citation d'André Boutin, libre penseur (Québec).


Je vous mets la photo d'un tableau que j'ai peint en 2008 (si je me souviens bien), à la suite d'un dessin qui m'avait été inspiré pour un jeune homme, et que je lui avais offert.
Je l'ai ressorti dernièrement, car ne le trouvant pas réussi, je l'avais laissé dans un carton.
Je ne sais pas si vous arriverez à voir sur la photo, mais dans la lueur qui précède le jeune homme, j'ai l'impression de distinguer une silhouette. Ce que je n'avais pas remarqué à l'époque.


Voilà pour aujourd'hui, excellente fin de journée à vous. 

En attendant le réveil
Partager cet article
Repost0
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 12:00
Croquette juste après l'intervention de la 1ère guérisseuse

Croquette juste après l'intervention de la 1ère guérisseuse

Hello !


Petite pause, malgré les encouragements de mes chers Anges à écrire.


Pour 2 raisons principalement.

La première, c'est que ces derniers temps, je voyais bien que "ma" petite Croquette (un de mes chats, pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire) déclinait, malgré sa formidable envie de vivre. Elle a bien profité de ce mois de décembre si clément, sortant tous les jours pour aller s'installer dans la haie, au contact de la Nature, qui lui rappelait sûrement sa naissance de petite chatte "libre", il y a près de 15 ans.


Je vous en ai parlé plusieurs fois: grâce à l'intervention et aux soins dispensés par 2 personnes ayant des capacités de guérisseuses (dont l'une au moins se reconnaîtra), grâce à elles donc, nous avons eu un sursis inespéré de 9 mois, puisqu'elle était mourante au début avril 2015, car elle ne tenait plus debout, à cause des effets de sa tumeur au cerveau.


Et ces effets là (pertes d'équilibre, malaises) ONT CESSE DEFINITIVEMENT AVEC L'INERVENTION DES 2 GUERISSEUSES.


Par contre, les poumons étaient atteints aussi déjà, j'avais bien noté une augmentation de volume de sa cage thoracique, et la maladie a donc continué, lentement, son évolution. 


Mais il s'est quand même passé des choses bizarres, autour du départ de ma petite "bête".


D'abord, durant ses derniers jours, AVANT donc sa fin, il m'est arrivé à plusieurs reprises de croire la voir passer, se dirigeant vers la cuisine, et évidemment à un moment où je ne pensais pas à elle. Vérification faite, elle était toujours dans son lit, et mes autres chats aussi.


Bien sûr, je me suis doutée que cela avait probablement une signification, et avec le recul de la suite des événement, je pense que c'était peut-être pour me faire comprendre qu'où qu'elle soit, sa présence nous accompagnera quand même.


Même si son appêtit déclinait aussi, elle a mangé jusqu'à 24 heures avant sa fin, son envie de vivre était évidente et l'a peut-être aussi aidée à passer cette période du mieux possible... ainsi que mes prières pour qu'il soit fait au mieux pour elle (je n'ai jamais rien demandé d'autre).


Ce délai de grâce qui nous a été accordé nous a permis de profiter au maximum de notre "bébête" que j'ai toujours comparée, et elle surtout, plus que mes 3 autres, à un petit Ange.


Mais samedi 9, ses problèmes respiratoires se sont beaucoup aggravés et nous avons dû l'amener chez ma véto.  

Malgré la reconnaisance du sursis et du travail d'acceptation qu'il avait permis, j'avais beaucoup de peine. Alors avant la piqûre d'anesthésie, j'ai prié avec beaucoup d'intensité pour que les Anges viennent la chercher et l'aident à passer.


ET ETRANGEMENT, alors que mes pensées étaient complètement tournées vers ma petite "bête", MA PEINE S'EST COMME ENVOLEE, les larmes ont cessé de couler, je me suis sentie rassurée d'un coup, CERTAINE QUE TOUT ETAIT POUR LE MIEUX. Pourtant je ne peux pas dire que j'ai senti la présence des Anges, (ce qui aurait pu expliquer cela), ma peine m'en empêchant probablement.


Et nous sommes repartis avec la caisse de transport vide, mais étonnamment je me sentais le coeur léger ! Alors que pourtant j'avais beaucoup appréhendé ce retour sans "ma" Croquette !


Depuis, même si j'ai un pincement au coeur parfois, je me sens sereine. Surtout parce que je sais avoir fait au mieux pour elle, et surtout qu'elle a été heureuse.


Souvent, quand j'entends des personnes en deuil dire qu'elles ont l'impression qu'on leur a enlevé une partie d'elles-mêmes, j'ai mal, car cela me semble "condamner" l'être disparu au néant...


Tout au contraire, il me semble important (mais ce n'est que mon avis) de bien prendre conscience que l'Amour ne meurt jamais, et donc ne peut pas nous être enlevé, même si l'image disparait comme le soleil parfois derrière les nuages...


Essayer d'intégrer le fait que cet Amour, justement, fait plus encore partie de nous, puisque nous ne sommes plus séparés que de par le sens de la vue, (contrairement quand même à l'impression de la vie terrestre), cela me semble la meilleure façon de surmonter une disparition.


Pour les personnes qui n'y arriveraient pas, elle peuvent demander de l'aide "Là-Haut", et je suis sûre qu'elles l'auront.


Les Anges ne demandent qu'à nous aider à surmonter une épreuve.


La suite bientôt, mais en attendant, et c'est peut-être aussi une réponse à mes prières pour que le sujet des Anges soit abordé par les media afin de peut-être aider ceux qui sont dans la peine ou "perdus" en ces temps particuliers, et peut-être ouvrir des perspectives à d'autres, 


La revue de l'INREES (Institut de recherche sur les expériences étranges): 


"INEXPLORE", est consacrée plus particulièrement à:


"L'Au-delà - Anges - Mediums - Autres mondes".


C'est le n° spécial 5 ans n° 29.


Je citerai le dossier: 


"Qui sont les Anges Gardiens" ? pages 74 et 77.


"Coïncidence", mon fils aîné m'a offert pour Noël le livre de Samuel Soquet, justement (Editions La Martinière), que je lis en ce moment:


"Qui sont les Anges Gardiens ? - Une enquête aux frontières de l'Amour" !!!


Etrangement, le dessin qui illustre l'article laisse apercevoir deux mains, une venant du "Ciel", en direction d'une main tendue vers elle. Au centre, une lumière. 


Cela me rappelle le dessin qui m'a été inspiré en août, dont je vous ai mis la photo récemment.


Tout comme l'illustration d'un autre article, toujours dans "Inexplore" n° 29:


"L'invisible est-il peuplé ?", par Samuel Socquet, p. 64 à 67.


A côté de l'illustration, il est cité une affirmation d'un guérisseur (Tiens !) - (Rodolphe Arnassalon): 


"En choisissant une certaine fréquence vibratoire, on a la possibilité de choisir le type d'êtres avec lesquels on veut entrer en relation."


J'adhère totalement bien sûr à cette affirmation.


Et cela nous ramène indirectement à l'autre raison de mon besoin de recul et de silence, ces derniers temps...


Je vous en parle dès que possible.
Excellente journée à vous !

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 11:35
Papa Noël était attendu !

Papa Noël était attendu !

Hello !


Je vous ai un peu abandonnés ces derniers temps prise par les préparatifs de Noël.

J'avoue aussi que je n'avais pas trop envie d'écrire.


Mais ces chers Anges avaient tout prévu. Outre les cadeaux de Noël que j'ai reçus, dont 3 portaient sur...


Devinez...


Qui vous savez ! Je vous mettrai les photos dans un prochain billet.


Il y a eu hier, comme cela ne suffisait pas, la surprise de revevoir un colis envoyé par une amie, contenant...


Un joli petit Ange blanc PARFUM D'AMBIANCE.


Et j'ai défait le paquet et installé l'Ange au son de:


"Il était une fois nous 2" ("Souviens-toi") de Joe:


"Souviens-toi c'était un jeudi, 
Souviens-toi on avait suivi
Le chemin des amoureux..."


Joli petit signe, non ?

Et quoi de mieux pour PARFUMER L'AMBIANCE que ces chers Anges ?


Alors, comme nous sommes jeudi, je prends un moment pour vous écrire, et revenir sur la notion de sacrifice parfois érigée en mode (dans le sens d'habitude) de vie.


Pour ces chers Anges, c'est dû, entre autres, à l'interprétation erronée qui a été faite de symboliques, et notamment de la vie de Jésus.

J'ai souvent évoqué le sujet et la version qu'en ont donnée mes chers inspirateurs célestes, mais il est bon de rappeler.


Il m'a été dit que l'interprétation du sens de la vie de Jésus ne devait pas être prise à la lettre, mais comme toujours, à travers les symboliques.


Jésus, selon ces chers Anges, a voulu démontrer qu'en ne perdant pas son temps à guerroyer contre ceux qui l'ont chargé de LEUR croix (c'est-à-dire de ce qu'ils rejettaient en eux-mêmes, consciemment ou pas), mais au contraire en SUIVANT LE CHEMIN QUE LUI MONTRAIT CETTE CROIX, c'est-à-dire en comprenant que la croix n'était que le révélateur de ce sur quoi Il devait "travailler", ce faisant donc, Il a pu "mourir" à ce qu'Il n'était pas vraiment, mais pour renaître à la Vérité de son âme, à la Divinité en lui.


Et ses "ennemis", c'est-à-dire ceux qui l'ont chargé de LEUR croix, se sont punis eux-mêmes, en "tuant" le Sauveur en eux, parce qu'ils n'ont pas compris que ce dont ils chargeaient Jésus, c'était ce qu'ils ne voyaient pas ou ne voulaient pas "corriger" en eux, qui leur aurait pourtant permis, à eux aussi, de renaître à leur Divinité.


Nos "ennemis" ici bas sont là pour nous aider à nous débarrasser de "fardeaux", dont nous avons cru devoir nous charger pour survivre, pour ne pas être rejetés, pour être aimés, "fardeaux" qui nous ont déformés, nous empêchant d'être dans la Vérité de notre âme.


Et sans tout à fait quitter le sujet, je vous donne des nouvelles des 2 petits chats que nous avions recueillis.


Ils ont été adoptés tous les 2 par la dame, ils se portent bien et commencent à s'apprivoiser.


La leçon que j'ai tirée de l'histoire, c'est la confirmation, comme toujours, que moins on se prend la tête, plus on lâche prise et fait confiance, plus on permet que les choses se règlent au mieux.


Confirmation que l'on ne peut et ne doit se charger de tous les malheurs de la Terre.


Pour la précédente portée de la chatte "libre", je m'étais fait beaucoup de soucis, et finalement, les 3 petits chats sont morts ou disparus avant qu'on n'ait pu les attraper.

Et là, que j'ai remis la situation entre les mains de la Force à laquelle je crois, tout s'est mis en place idéalement, terminé au mieux, et les petites "bêtes" ont été adoptées ensemble, par des personnes de confiance.


Excellente fin d'année à vous ! 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 16:46
"Boire à la Source de SA vie"

Hello !

 

"Petit" rappel important:


"L'Amour guérit, la haine détruit."


J'ai oublié de préciser dans mon billet précédent que notre plus jeune fils a trouvé le studio qu'il occupe le jour où j'ai appelé le Monsieur qui devait servir d'intermédiaire pour la remise des dessins et messages qui m'avaient été inspirés, en septembre, plus particulièrement, tout s'est enchaîné, entre la parution de l'annonce et la visite, dans les heures qui ont suivi cet entretien.
Preuve s'il en était besoin que lorsqu'on fait ce qui nous est dit de l'intérieur, tout s'arrange au mieux, sans avoir à s'inquiéter.


Hier matin, mes chers inspirateurs célestes m'ont fait remarquer ceci:


"L'eau, est une énergie. Notre corps en est constitué en majeure partie QUELLE QUE SOIT NOTRE COULEUR DE PEAU, NOTRE NATIONALITE, NOS CROYANCES, NOS ORIGINES... Elle est indispensable à toute vie terrestre, personne ne songerait à le nier.
Les SOURCES en sont infinies (au sens propre et au sens figuré). 


Pourtant, ce mot: "EAU", il varie d'une langue à l'autre et même d'une source à l'autre.
Chacun boit celle qu'il peut boire pour certains, et/ou celle(s) qu'il veulent boire pour d'autres. Certaines sources conviennent mieux à certains, et pas à d'autres.


Il ne viendrait à l'esprit de personne, à moins d'avoir perdu la raison, d'interdire à son prochain de boire une eau sous prétexte que le nom ne lui convient pas, ou D'IMPOSER UN MEME NOM A CETTE EAU DE PROVENANCE SI DIVERSE.


Il en est de même pour "l'Energie Divine", "l'Energie de la Création". 


C'est la même pour tous, même si les noms varient, et l'Esprit en est le même. 
A chacun de boire à la Source qui lui convient le mieux."


Je rajouterai: il n'y a qu'à voir l'effet de l'eau de pluie sur les plantes. Après une averse, les plantes semblent ragaillardies d'une façon qui n'a rien de comparable avec l'arrosage à l'eau du robinet.


Mais si nous buvions l'eau de pluie telle quelle, nous les humains,  sous nos latitudes, elle nous causerait des soucis !


Excellente soirée à vous !

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 10:15
"La liberté de chacun commence où finit celle des autres"

Hello !


"Coïncidence" (ou pas !), le 5 novembre était la journée de mobilisation contre le harcèlement à l'école. C'était aussi le jour anniversaire de la naissance de Joe, ainsi que la fête de ma belle-soeur.


Les media ont abondamment parlé de ce sujet: le harcèlement à l'école. 


On réalise enfin qu'il peut avoir des conséquences très graves, non seulement sur le moment, car il peut pousser au suicide, à la perte d'estime de soi, au repli sur soi et de ce fait risque de rendre agressif, donc potentiellement pousser à la violence et à la rébellion, mais aussi, et de cela on n'en a pas vraiment conscience, pour la suite de la vie, si les blessures émotionnelles ne sont pas reconnues, soignées, mais au contraire "enterrées".
Ces blessures "enterrées" et non soignées vont attirer, même des décennies plus tard, des épreuves du même acabit.


Parce que la victime développe des sentiments de honte, de culpabilité, alors que l'agresseur au contraire, voit son ego gonfler, se croit invincible et tout permis. 


Et les témoins muets se donnent de bonnes raisons de taper eux aussi sur la victime, afin de se dédouaner de ne pas être intervenus !


C'est ce dont m'ont fait prendre conscience mes chers inspirateurs célestes, quand ils m'ont aidée à dépasser les répercussions de l'horrible expérience que j'ai vécue dans cette association, en juin 2010 (heureusement soutenue par les 2 amis qui m'accompagnaient), qui venaient "réveiller" tant de souffrances. 


Grâce à cela et à mes chers Anges, j'ai pu dénouer l'écheveau, peu à peu. 


Cette horrible expérience disais-je, était une répercussion, entre bien d'autres, en droite ligne, du harcèlement que nous avons vécu, ma meilleure amie de l'époque et moi-même, au lycée, et ce dans l'indifférence générale, pour ne pas dire plus.


A l'appui de leurs dires, ces chers Anges m'ont aidée à relever les "coïncidences" marquantes: 2 de nos 3 agresseurs de l'époque portaient le même prénom, que l'on retrouvait chez 2 de mes principaux agresseurs de ce jour de juin 2010, mais sous forme de nom !


Mais il y avait aussi, parmi les participants, le nom de famille de mon amie d'enfance agressée aussi, le prénom d'une autre de mes amies, en toile de fond le prénom d'une camarade de classe proche qui, "coïncidence" de comportement, semblait non plus ne rien voir.


Les "pionnes" et "pions" de l'époque de ces faits d'agession au lycée, non seulement ne voulaient rien faire ni rien savoir, mais en plus laissaient entendre que c'était notre faute, à ma copine et moi ! Etrange "coïncidence" de comportement avec les personnes présentes dans ce groupe de juin 2010.


Et autre "coïncidence", en juin 2010, nous nous trouvions, mes amis présents et moi, dans une salle avec des chaises, tableau, bureaux et estrade, comme dans des salles de classe, où l'on est sensé apprendre aux enfants et non les détruire !


Comment s'étonner que ce 5 novembre ait été désigné comme journée de sensibilisation sur le harcèlement ???


 Ces chers Anges sont tellement attentifs au respect dû à chacun, enfant, adulte, y compris faune, flore, Terre, etc., mais aussi à la nécessité de guérir les blessures de l'enfance !
Comment se sentir libre et confiant quand dès l'enfance on s'est senti jalousé, perdu, et qui plus est pas défendu ??


Alors justement, quand on a l'impression que sa liberté est menacée: que ce soit au sens propre ou au sens figuré (ne pas pouvoir vivre comme tout le monde, dans la paix, la confiance et la sérénité), c'est qu'on a oublié sa liberté intérieure, qu'on l'a étouffée. On n'est plus dans la Vérité de son âme, mais prisonnier de ce que l'on a cru devoir être.


Il y a une citation qui n'est pas de mes "Guides", que j'ai lue je ne sais plus où, mais qu'ils approuvent et me conseillent de dire, et que je trouve assez efficace, c'est, dans toute circonstance porteuse d'angoisse, de menace, d'incertitude ou de peur:


"Dieu* est en moi, personne ne peut rien contre Dieu".


* Ils me demandent de rajouter: "Dieu ou le nom qu'on veut bien lui donner."


C'est encore plus efficace quand on se le dit à soi-même, face à une glace, en se regardant droit dans les yeux. 


"A dire sans forfanterie, bien sûr, simplement avec l'assurance tranquille et l'évidence de la force à laquelle on croit."


Afin de retrouver sa liberté intérieure, la Vérité de son âme, sa "divinité intérieure" (ou une autre appellation, à chacun de choisir l'expression qui lui convient le mieux), il est bon aussi, toujours devant sa glace, toujours les yeux fixés droit dans le reflet de ses yeux, de déclarer (à voix haute ou pas, comme on le ressent, l'essentiel étant que ce soit avec une assurance tranquille et une volonté affirmée):


"Je réintègre enfin ma liberté intérieure (ou la Vérité de mon âme, ou ma "divinité intérieure", etc.).
Et on visualise cette liberté intérieure reprenant possession de notre être.
On peut par exemple visualiser une lumière douce, étincelante, tiède et parfumée reprenant possession de notre être, de la moindre cellule de notre corps physique, de nos corps subtils, de notre âme et de notre esprit...
Ou un nuage de poussières dorées et parfumées, pourquoi pas ?
A chacun de faire suivant ses ressentis, ses intuitions. Ce qui sera ressenti de l'intérieur, venant de sa "Petite Voix" sera à n'en pas douter le plus efficace.
A faire régulièrement bien sûr, tous les jours si possible, voire plus souvent, suivant le besoin ressenti.
Ainsi, peu à peu, cette réintégration se fera sentir dans sa vie. Il est évident qu'on ne peut changer des plis vieux de dizaines d'années en quelques jours. Il convient dêtre persévérant.
Il est bien évident encore qu'il faut aussi prendre garde aux "peaux de banane", qui viennent tester nos progrès, et ne surtout pas baisser les bras si on glisse. Ce n'est pas grave de redescendre une marche ou deux, c'est même normal. Mais bien penser qu'au contraire, cela va permettre de prendre de l'élan pour en remonter plusieurs d'un coup !
Quel bonheur au bout, de se retrouver soi-même, de se sentir libre, heureux, car se retrouver soi-même, c'est retrouver sa joie profonde, c'est retrouver le goût de la vie !
Et la vie nous le rendra bien !
Cela vaut bien la peine, non ? 

 

Allez, on y va ???

Bonne journée, en cette veille de commémoration de l'Armistice !!!

Symbolique non ?

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 13:11
Cygnes du Parc animalier de Gramat dans le Lot

Cygnes du Parc animalier de Gramat dans le Lot

 

Hello !


Je ne sais pas ce que vous avez pensé, si vous l'avez vue, de l'émission sur les N.D.E. (ou Expériences de Mort Imminente) diffusée dans l'émission "Toute une histoire" sur France2 le 29 octobre.


Mon avis (qui n'engage que moi bien sûr): elle a été, sur le fond, très bien traîtée... Mais de façon trop formelle, frileuse dirais-je, qui donnait l'impression de survoler sans vraiment approfondir.


Rien à redire sur les témoignages et avis autorisés, bien sûr...


Mais j'avoue avoir été beaucoup déçue et avoir décroché au fil de l'émission. 


Même mon compagnon n'a pas non plus vraiment réussi à accrocher, pour les mêmes raisons que moi. Eh oui, depuis ces dernières années, il s'intéresse au sujet, il a d'ailleurs lu plusieurs ouvrages, (de préférence écrits par des scientifiques, bien sûr, gages pour lui de sérieux, mais bon !!!), ainsi que les articles qui y sont consacrés dans les revues que je lis habituellement.


Même si c'est une bonne chose de parler des N.D.E., de contribuer à faire connaître le "phénomène" si j'ose dire, afin de ne plus être à la traîne par rapport à d'autres pays plus ouverts, c'est bien dommage qu'on n'en décolle pas et qu'on tourne toujours en rond: la mort n'est pas une fin. Soyez rassuré et contentez-vous en.


Les témoins ont expliqué avoir vu des "êtres de Lumière", des parents décédés (dont certains inconnus pour eux). Mais c'est tout. Cela n'a pas vraiment été développé. 


Quand on assiste à des conférences données par ces témoins, on en apprend tellement plus, car ils expliquent justement leurs contacts avec ces "Etres de Lumière", ce qui leur est expliqué, et le pourquoi de la transformation totale que cela les a amenés à opérer sur eux-mêmes.


J'espérais qu'il serait au moins amené le sujet des aides susceptibles d'être apportées par ces "Etres de Lumière" ou parents défunts, mais rien...


Il m'arrive souvent, et de plus en plus, devant cette omerta française, de me demander si ce n'est pas volontaire: tant de corporations vivent sur la maladie, le mal être, la détresse, l'incertitude, les peurs, les épreuves, ainsi que tous ces domaines plus ou moins "pailletés", qui poussent à consommer tout et n'importe quoi, du moment que ça passe à la télé... et que ça laisse croire à la simplification de la vie et tant pis si c'est la politique de la terre brûlée, de la course dératée, tant pis si cela peut être dangereux, (pas grave, on n'en voit pas les effets immédiats), voilà pourquoi j'en viens à penser que peut-être (probablement ?) cela n'intéresse pas d'amener ce sujet sur le tapis. 


Rendez vous compte: si chacun arrivait à trouver ses solutions (ou au moins une partie), à surmonter ses peurs qui n'ont pas lieu d'être, à comprendre le langage de son corps, des signes, à se tourner vers la spiritualité et ainsi se libérer de diktats, contraintes et besoins surtout créés plus ou moins artificiellement, et autres conditionnements, bref, à se préserver de la manipulation, de la mise sous dépendance, cela peut faire beaucoup peur à beaucoup de corporations qui peuvent se sentir en danger, enfin sentir leurs intérêts en danger...


ON NE PEUT MANIPULER NI FORCER CEUX QUI SONT CLAIRVOYANTS ET QUI ONT CONFIANCE DANS LEURS RESSENTIS, CAR CEUX LA SONT LIBRES ET INDEPENDANTS.


Mais c'est un calcul à très court terme, c'est ne voir que la mouche sur le bout de son nez. Car tout le monde vivrait mieux pourtant: 


Avec les conseils et avis de nos inspirateurs célestes, plus de haines et guerres: Eux prônent la communication non violente, la tolérance, la compréhension, la sagesse, le pardon, LE RESPECT DE TOUT ET DE TOUS...


Grâce à Eux, on arrive à mieux se comprendre soi-même, et par ricochet mieux comprendre les autres.


Grâce à Eux et aux signes envoyés, on peut mieux prendre soin de soi, de sa santé, la sécurité sociale s'en porterait mieux, notre porte-monnaie et  nous avec.


La terre, la flore et la faune aussi diraient un immense merci, et par ricochet les êtres "humains", grâce au respect qu'on serait amenés à observer, car terre, flore, faune et humains seraient protégés des désordres climatiques notamment, chacun s'épanouirait sans chercher à faire de l'ombre et encore moins écraser ou virer qui ou quoi que ce soit.


On ne tuerait pas les animaux sous le fallacieux prétexte qu'ils présentent un danger potentiel, voire qu'ils seraient des prédateurs...


CAR ON SAURAIT QUE LE SEUL VRAI PREDATEUR C'EST L'ETRE "HUMAIN", et on tenterait d'y remédier.


Ce faisant, on ne recevrait pas et plus le boomerang dans la figure.


J'ai encore en travers tous ces volatiles qui ont été sacrifiés POUR RIEN du temps de l'hystérie sur la grippe aviaire, et pire encore, DES CHATS qui ont été abandonnés voire tués par certains DE PEUR QU'ILS NE BOUFFENT UN OISEAU ATTEINT DE GRIPPE AVIAIRE ET LA TRANSMETTENT !


Bon, et là je censure, car j'ai trop de noms d'oiseaux qui me viennet à l'esprit !


Encore plus important: les extrémistes de tout poil ne trouveraient pas de proies à pousser à détruire voire tuer au nom d'un dieu ou d'une supposée cause. PERSONNE N'ECOUTERAIT CE GENRE DE DISCOURS ET EN SERAIT MEME HORRIFIE !


Personne ne laisserait son prochain ni même un animal mourir de faim sous ses fenêtres, car on partagerait, ces faits nous étant insupportables.


ON NE VERRAIT DONC PLUS CES SITUATIONS GROTESQUES QUI VOIENT CERTAINS DEPENSER EN UNE HEURE OU QUELQUES HEURES CE QUI PERMETTRAIT A CEUX QUI N'ONT PAS LA MEME CHANCE DE MANGER A LEUR FAIM, DE SE LOGER, DE VIVRE TOUT SIMPLEMENT !


Donc moins de révoltes, de violence, de haine, de vols et agressions.

La violence naît de la peur et de l'insécurité.


Chacun ferait attention à ce qu'il dit et fait, en veillant à ne pas faire de tort par des jugements qui les concernent eux et non ceux sur qui ils les déversent.


Certes, je reconnais que certains journalistes trouveraient cela "mortel", mais bon, qu'ils n'aient crainte, la Providence mettrait sur leur chemin ce qu'il faut pour se reconvertir, et ils ne s'en porteraient que mieux.


Voilà, c'est sympa non ? 


D'un coup de colère, on termine sur de beaux rêves et une vision merveilleuse de la nouvelle vie qui nous attend si nous nous prenons en main, enfin plus exactement si nous saisissons les inspirations de nos braves "Etres de Lumière" qui ne doutent pas que cette merveilleuse vision devienne un jour réalité...


En n'attendant pas que d'autres le fassent, et surtout pas ceux qui n'y ont pas intérêt.


Excellente journée à vous, douce et ensoleillée j'espère.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 18:08

Hello !


Avant de continuer sur les signes, petit message qui m'a été délivré récemment:


"Nous sommes tous nés de la fusion de la différence: celle du sexe masculin et du sexe féminin."


Poursuivons sur les signes.


Le 16 octobre, nous sommes partis à Agen pour la journée. Nous n'avions pas mis la radio.

Soudain, peu après 10 h, j'ai senti une impulsion et l'ai allumée en demandant Joe...


Et Bingo !


Joe chantait sur Nostalgie, au grand dam de mon compagnon, et c'était:


"Il n'a pas vu que tu pleurais..."


Ma joie a été de courte durée car la voix a disparu aussi sec !


Pour revenir peu après, juste pour:


"Souviens-toi"


Bien sûr j'ai rouspété, exaspérée, le regard fixé sur la radio qui affichait un désespérant:


"Search"


Puis plus rien jusqu'à la chanson suivante !


C'est alors que j'ai ressenti de relier tout cela:


"Il n'a pas vu que tu pleurais..." 
????
"Souviens-toi"
????
et "Search" qui veut dire: "CHERCHE" ????


"Il n'a pas vu que tu pleurais" ? Bon, mais moi je n'ai pas vu de quoi il s'agissait !!!

Peut-être aurai-je la réponse lors de la prochaine constellation familiale que je dois faire ?
On va bien voir. Je vous raconterai le moment venu.


Le lendemain, 17 octobre, je n'avais pas trop le moral, en partant au marché.


Mais ces chers Anges veillaient, je suppose, car dès que j'ai allumé le moteur de ma voiture, la radio diffusait ceci:


"Moi j'avais le soleil nuit et jour dans les yeux d'Emilie" (encore de Joe bien sûr !).


Dans le même temps, mes phares se sont allumés tout seuls, pourtant il était aux alentours de 10 heures du matin et il faisait très beau, justement le soleil brillait. Ils ont mis plusieurs longues minutes à s'éteindre.


Note: habituellement mes phares s'allument seuls mais seulement quand il fait sombre, et d'ailleurs, le lendemain, à la même heure, ils ne se sont même pas allumés, pourtant le temps était gris et pluvieux.


Je suppose que le sens était clair: penser Lumière, visualiser Lumière, "allumer la Lumière" et ne pas se laisser prendre par le cafard !


Quelques jours après: le 20 octobre, l'amie avec laquelle je dois aller faire la constellation familiale m'a appelée. Elle n'avait pas trop le moral non plus. Ce jour là était, m'a-t-elle rappelé, jour anniversaire du "départ" de sa Maman avec qui elle était très proche. 


Puis nous avons enchaîné sur un autre sujet qui la chagrinait quand elle s'est aperçue que les nuages, dans le ciel face à elle...


Faisaient comme un coeur !


Elle n'a bien sûr pas douté qu'il s'agissait d'un signe d'encouragement de sa Maman.

 

Autre sujet, même si on ne quitte pas tout à fait le domaine des signes: hier, l'émission "Toute une histoire" sur France2 a traité du sujet des enfants dits "surdoués", avec la participation de Jeanne Siaud-Facchin, qui a écrit plusieurs livres, dont:


"Trop intelligent pour être heureux ?" 


Je n'ai pas eu la possibilité de la regarder au delà d'une demi-heure, mais j'essaierai de la regarder en replay, car j'aime beaucoup Jeanne Siaud-Facchin.


Mais cette émission tombait "à pic" pour une personne qui m'a rendu visite A CE MOMENT LA, et me ramenait le livre que je lui avais prêté, de Cécile Bost, sur ce même thème:


"Différence et souffrance de l'adulte surdoué" 


Ah ce "hasard" !!!

Et toujours dans l'émission "Toute une histoire", à partir de 14 heures sur France2, prochainement (demain ou après-demain, je suppose), sera traité le sujet...


Des N.D.E. (ou E.M.I.), expériences de mort imminente. 


La bande annonce semble intéressante. De toute façon, cette émission traite tous les sujets avec intelligence et respect...
Même si les sujets sur l'au-delà sont trop rares à mon goût.

Allez, bonne soirée à vous, et n'oubliez pas:

Cherche !
Cherche !
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 17:10
Mémère... à toutes pompes !!

Mémère... à toutes pompes !!

Hello !


Croire ou ne pas croire aux signes ?


Voir ou ne pas voir les signes ?


Depuis toujours, et même enfant, lorsque pourtant je refusais mes capacités dîtes "médiumniques", j'ai toujours ressenti des signes dans ma vie, et j'ai parfois essayé de les interpréter et d'en tenir compte.


Cela m'a souvent évité des problèmes. 


Depuis que les messages ont commencé, en 2002, et les explications de mes chers inspirateurs célestes sur le sujet, non seulement j'essaie de les interpréter, mais cela me guide, un peu comme dans un jeu interactif, grâce à des faits qui se déroulent de façon concomittante.


Il leur a été donné le nom de "synchronicités".


Oui mais bon parfois aussi je n'en tiens pas compte...


Et m'en mords les doigts, le plus souvent.


Je vais vous en raconter un qui date de l'achat de notre précédente maison.


Nous avions eu un "coup de coeur", avec mon compagnon, surtout pour l'extérieur, qui était magnifique. L'intérieur quant à lui présentait de nombreux travaux à effectuer: rafraîchissement total, travaux d'isolation, salle de bains à refaire, etc.


Nous nous étions toujours dit que... 
Nous ne voulions pas de maison avec travaux !


Première erreur: nous aurions dû dire et penser que nous voulions une maison prête à habiter.

Bon, mais ma raison a pris le dessus, confortée par mes intuitions: c'était non ! 


Je les ai exposées à mon compagnon et à notre agent immobilier qui me mettaient la pression: 
Malgré le coup de coeur, pas possible !


- Travaux: cela veut dire emmerdements: difficultés à trouver un bon maçon, délais d'attente (qui vont de pair avec les qualités dudit maçon), poussières, saletés, plus travaux imprévus, donc dépenses supplémentaires, et nécessité de mettre la main à la pâte si on veut avancer...
Cela veut aussi dire énervements, fatigue, manque de temps à consacrer à mon travail, à la création notamment, au repos, aux loisirs... D'où "re énervements", disputes, soucis de toutes sortes...


Voilà, j'ai tenu bon un moment...


Puis ai fini par céder, comme d'habitude, devant les arguments de mon compagnon, notamment par rapport à sa santé, car le lieu lui semblait bon pour lui...


Même si je lui avais fait remarquer qu'une antenne "Wimax" se trouvait dans le secteur. Ses appareils ne la détectant pas, il a cru que cela ne l'attendrait pas...
Sauf qu'il n'avait pas le bon appareil pour cete fréquence là !


Et puis tout notre entourage était séduit par le site. Alors j'ai douté de mes ressentis...
Comme d'habitude !


Alors nous voilà au jour de la signature...


Sur la route, en nous rendant chez le notaire, il y avait...
UN CHAT NOIR ECRASE !


Je ne crois pas le moins du monde à l'ignoble stupidité qui laisserait croire qu'un chat noir porterait malheur. Mais par contre, je suis particulièrement sensible au fait de voir un animal écrasé, surtout si c'est un chat, quelle que soit sa couleur bien sûr, et surtout dans ces moments particuliers...


Et ce jour là, encore plus. J'ai bien ressenti que cela n'était pas une "coïncidence" banale, et que cela signalait s'être "écrasé" sous la pression.


Bon, mais nous étions engagés, et pour moi c'était impératif de ne pas décevoir les gens impliqués: vendeur, agent, notaire et clerc...


Pourtant, mon compagnon avait eu des doutes, pendant le délai de rétractation. Je n'avais pas apprécié du tout, vu la pression qu'il m'avait mise pour que j'accepte. Alors j'ai refusé de faire marche arrière. Quand je donne ma parole, je la tiens.


Pourtant, c'était quand même un signe dont j'aurais dû tenir compte, et qui aurait dû me pousser à ne plus faire passer les désirs et intérêts des autres avant les miens...


Dès les premiers jours de notre entrée dans les lieux, nous nous sommes rendu compte qu'un passereau: un rouge-queue (à moins que ce ne soit un couple) tentait désespérément de faire son nid sous l'auvent de la porte d'entrée, car tous les jours, il y avait un tas important de brindilles et mousses, dont seulement quelques unes tenaient sur une poutrelle.


Pour ne pas le gêner, nous avons décidé de ne plus nous servir de cette porte, et de passer par les portes-fenêtres.


Le pauvre oiseau dépensait une énergie folle à essayer de faire tenir son nid entre la poutrelle sous l'auvent et le mur. Mais comme il y avait un espace de quelques centimètres, pratiquement tous ses apports finissaient par terre... et mon compagnon n'en finissait pas de balayer tous les jours !


Nous étions catastrophés de voir le mal que se donnait cette petite bête (ou ce couple). 
J'ai bien ressenti que c'était un signe, puisque cela avait commencé dès notre arrivée. J'ai dit à mon compagnon que l'oiseau était comme nous: ce n'était pas le bon endroit pour faire son nid, et il se retrouvait à faire et défaire, comme nous souvent, avec les travaux.


Pris de pitié, mon compagnon lui a fait un support de nid avec un demi cageot. Je pensais que l'oiseau allait fuir mais non,au contraire, il a investi le cageot.


Sauf que le maçon est venu réparer le toit, et pour cela, il a dû auparavant le nettoyer au karcher, puis changer toutes les tuiles abîmées. Ensuite, juché sur son échelle, il a bien vu notre passereau stoïque, dans son nid. La petite bête s'accrochait. Visiblement, c'était là qu'elle voulait nicher, contre vents et marées !


Le temps passait, mais nous ne voyions pas trop de mouvements autour du nid. Vu les semaines, il aurait déjà dû y avoir des petits. Nous en plaisantions en disant qu'il allait nous sortir des éléphants, vu le temps d'incubation.


Puis un jour, mon compagnon a entendu des cris bizarres, venant du nichoir, mais qui ne lui semblaient pas venir d'oisillons. Et dans les jours suivants, il a vu un petit sortir et se percher sur le chêne d'à côté. Il m'a appelée et je l'ai constaté aussi. Apparemment, l'oisillon était tout seul, nous n'en avons pas vu d'autres.


Nous avons attendu quelques jours de plus, mais plus aucun mouvement. Alors, j'ai résolu d'aller voir...


Et j'ai trouvé un nid magnifique, digne d'une oeuvre d'art, mais aussi, dans un coin du demi cageot/nichoir...
Un rouge-queue adulte mort !


Pas de traces de lutte, ni de désordre dans le nid, mais une tache de sang sur le bois du cageot, juste au niveau de la tête de l'oiseau mort !


Bien sûr, j'étais atterrée, tant par ma découverte, qui me laissait imaginer la détresse probable d'un oisillon et peut-être de l'autre oiseau du couple, mais aussi parce que je ressentais très bien que ce n'était pas bon signe du tout.


Certes le nid était magnifique, mais l'un des oiseaux y avait laissé la peau, quelle qu'en soit la raison. 


J'en ai fait part à mon compagnon, lui disant que c'était ce qui nous attendait si nous continuions à nous crever avec ces travaux.


"Coïncidence", à cette même époque, ignorant superbement le conseil de mes chers inspirateurs célestes qui me recommandaient de faire une constellation familiale, j'ai décidé de suivre une formation en psychologie qui m'a chamboulée et au final retardée dans mon évolution.


Je suppose que c'est à rapprocher de l'intervention du maçon qui a retardé la ponte du petit oiseau, d'où le délai important pour sa nichée.


La réparation de notre toit était urgente, certes, mais pour le petit oiseau, cela a dû être traumatisant.


La symbolique de l'oiseau, c'est aussi le messager de "l'au-delà". Et c'est vrai qu'à cette époque là je n'avais ni le temps ni la force de recevoir les messages de mes chers "petits" Anges.


Peu de temps après, j'ai eu mon burn out, avec les problèmes d'yeux dont je vous ai parlé.


Tout cela a fait que j'ai décidé de ne plus m'accrocher et ai accepté de remettre la maison en vente, comme me le demandait mon compagnon, que l'antenne Wimax faisait souffrir...


Et la maison s'est vendue aux premiers visiteurs. C'était un couple à peu près de notre âge, qui l'achetait pour y vivre avec leur fille et sa famille. 


J'avais prévenu mon compagnon: cette fois-ci je n'accepterais pas de partir rapidement, comme les deux précédents déménagements, pour arranger ceux qui emménageaient à notre suite...


Oui mais voilà... Le Monsieur était très malade, alors nos acheteurs étaient pressés d'emménager. 


Et comme d'habitude, j'ai cédé ! Nous avons dû déménager à toute pompe, mais heureusement, la location de la maison que nous occupons actuellement, trouvée le jour où passait l'hommage à Joe à la télé, s'est libérée juste à temps.


Encore une fois: ne pas dire NE... PAS !


Il faudrait bien que j'arrive à intégrer cela: toujours des affirmations positives.


Etrange "coïncidence", ou suite du signe ? 
Notre acheteur est décédé quelques mois après leur achat... 
La petite famille avait continué les travaux d'amélioration, à peine arrivée dans la maison.


Voilà, à chacun de voir...
Bonne soirée !

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 10:54
Des Montgolfières, dans le ciel !!!!

Des Montgolfières, dans le ciel !!!!

Hello !


Dommage qu'il faille des épreuves pour prendre conscience de certaines choses. Tiens, je remarque pour la première fois la similitude du nom commun "Faille" avec le subjonctif présent du verbe "Falloir".


Bon, mais pour les Anges, cela n'a rien d'étonnant. J'ai souvent rapporté leur constatation:


"C'est la nuit qu'on voit le mieux les étoiles".


Dernièrement, je n'ai pu m'empêhcer de leur faire remarquer:


"Oui, sauf qu'on voit aussi 36 chandelles...
Sauf votre respect !"


Leur réponse:


"Effectivement, quand on regarde en bas, ou que l'on a la tête dans le guidon, on voit plutôt 36 chandelles, comme tu dis, ou alors de simples reflets d'étoiles projetés sur des parois vitrées. 
Mais si l'on veut bien lever la tête, regarder vers le "Ciel", alors on est sûr  de non seulement voir les étoiles, mais aussi la splendeur du ciel étoilé !"
Remarque: il y a bien un petit risque, celui de confondre les lumières d'avions avec des étoiles, mais ce risque est limité. En observant bien la situation, on arrive à faire la différence.
A méditer ?!"

 

Revenons à l'intervention qui m'a été demandée dernièrement, et aux dessins à remettre à des personnes en souffrance. 


Beaucoup, beaucoup de "coïncidences", j'en ai déjà parlé, même si je ne peux tout raconter par souci de confidentialité.

Une des plus incroyables, c'est que ma fille connaît cette famille ! Le premier moment de stupeur passé, j'ai demandé à mes chers inspirateurs célestes pourquoi il ne m'avait pas été demandé de prendre contact par son intermédiaire. Cela aurait été plus facile... enfin, pour moi.


Leur réponse:


"Oui, mais cela n'aurait pa eu la même valeur formative pour toi, et d'autre part, cela pouvait laisser penser aux destinataires que tu avais été influencée, donc pas neutre dans la réception."


A la demande de la personne à qui je me suis adressée, j'ai recherché dans mon agenda pour essayer de retrouver à peu près la période où j'ai commencé à être contactée à leur sujet, afin de voir si cela correspondait à la période la plus difficile, dernièrement.


Première constatation: j'ai oublié de noter le jour exact où je suis tombée sur l'avis de "décès". Cela prouve au moins que bien qu'ayant ressenti de la compassion, je n'en avais pas non plus été obnubilée, vu que je ne les connaissais pas beaucoup. Cela écarte donc le fait que mon émotion ait provoqué les messages.


Je n'ai donc pu faire que des recoupements, et des approximations, qui semblent confirmer la période.


Mais ce fut très instructif de remonter dans mes notes.

Un jour, plus particulièrement, a été riche en signes "bizarres". Cela a commencé dès le matin très tôt, tandis que je partais en voiture, descendant la route juste après notre maison...


J'ai aperçu un peu plus bas:


UN PETIT LAPIN QUI REMONTAIT LA PENTE EN COURANT, venant vers moi...


Quand, dans le même temps...


UN CHIEN, sur le côté gauche de la route, L'A VU AUSSI ET A ENTREPRIS D'ALLER A SA RENCONTRE !


POUR LUI COUPER LA ROUTE, JE ME SUIS MISE EN TRAVERS AVEC MA VOITURE, mais j'ai dû m'arrêter à cause de la haie de clôture de la propriété, ce qui a permis au chien de passer quand même et de continuer à suivre sa proie. 


Mais je pense, j'espère du moins, que cela a permis au petit lapin de prendre de l'avance et de s'en sortir. Je ne le saurai jamais car ils ont disparu tous les 2 derrière la haie. J'ai prié les Anges d'aider le petit lapin, je ne pouvais rien faire de plus...


Ce même jour, la grosse lampe à leds (celle qui est particulièrement difficile à allumer)...
S'est allumée toute seule !


Et pour couronner le tout, en regardant le nom de la fête à souhaiter ce jour là, j'ai constaté, incrédule, que le prénom était presque le même que celui d'une des personnes à qui étaient destinés les messages et dessins ! Je ne peux en dire plus, mais la différence est assez significative !


Mais il y a eu aussi un autre signe: j'ai cru entendre une sonnerie de téléphone, et ce même fait s'est reproduit le lendemain. 


Quand cela arrive, c'est généralement parce que j'ai "zappé" un message, et qu'il m'est demandé de me "connecter".


Cela a été aussi confirmé par le fait que j'ai eu de forts maux de tête les jours suivants: là encore, c'est quand un message est "bloqué".


Et en en discutant avec la personne concernée, j'ai appris que ce même  jour,  un fait laissait présager que quelqu'un de cette petite famille éprouvée semblait "remonter la pente".


Voilà pour ce que je peux vous raconter !


Excellente journée !

Partager cet article
Repost0