Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 18:06
Arc e ciel pris de notre salon, le 28 avril

Arc e ciel pris de notre salon, le 28 avril

Hello !

 
 
Petit billet rapide aujourd'hui.
Je voudrais vous raconter un fait qu'il m'est arrivé il y a quelques mois, qui me semble venir confirmer le fait que nos pensées sont aussi importantes, et donc ont autant d'impact que nos paroles et nos actes.
 
 
Un matin où je revenais tranquillement des courses en voiture, j'ai croisé...
 
3 gros quatre quatre, avec chacun à leur bord...
 
 
Des individus vêtus de gilets fluo. Je suppose que vous voyez de quoi, enfin de qui je veux parler...
 
 
Immédiatement, mon coeur s'est serré en pensant aux pauvres petites et grosses "bêtes", pour qui la lutte pour la survie allait être ou avait été par trop inégale, face à de tels agresseurs...
 
 
Alors une bouffée de colère noire m'a saisie, je crois que ça s'apparentait à de la haine, je l'avoue, même si cela n'a duré que quelques secondes, mes yeux m'ont paru jeter des éclairs...
 
 
Jusqu'à ce qu'un claquement sec, faisant penser à un tir a retenti...
 
et j'ai ressenti un impact sur ma voiture !
 
 
Ce qui m'a fait revenir à la raison illico:
 
"Non ! Pas Poupie ! ai-je prié, craignant qu'elle n'ait subi des dégâts.
 
 
Vérification faite, pas de dégât sur la carrosserie, juste un tout  petit pic sur le pare-brise, Dieu merci sans gravité, mais j'ai bien compris et intégré la leçon (histoire sans parole):
 
Même s'il ne s'agissait bien sûr pas d'un tir, mais plus probablement d'un gravillon soulevé par les véhicules, avec une puissance quand même assez impressionnante, vu le bruit, cette similitude de son m'a démontré la puissance de la pensée, surtout quand on est sur le chemin de la spiritualité, donc que l'on est sensé faire attention à ce que l'on émet, car dans ce cas le retour SUR SOI notamment peut être immédiat.
 
 
Voilà, depuis, quand je croise ces individus (à la campagne c'est fréquent), je m'attache à regarder devant moi, en essayant de fixer mes pensées sur quelque chose de positif...
 
 
Ce qui n'est pas si facile que cela, quand on est sensible à la cause animale...
 
 
Mais:
 
"A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire", répétons-le.
 
 
N'oublions pas que nous ne sommes pas des justiciers.
 
 
Pas de panique, ces chers Anges m'ont remis en mémoire les paroles de cette belle chanson de Jacques Brel (tiens, aujourd'hui est la Saint Philippe Jacques !!!), en SECOURS, pour nous aider à détourner notre attention en cas de grosse colère:
 
 
"Quand on n'a que l'Amour"
 
J'ai relevé cet extrait:
 
"Quand on n'a que l'amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d'y croire toujours
Quand on n'a que l'amour
Pour meubler de merveilles
Et couvrir de soleil
La laideur des faubourgs
Quand on n'a que l'amour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique secours
Quand on n'a que l'amour
Pour habiller matin
Pauvres et malandrins
De manteaux de velours
Quand on n'a que l'amour
À offrir en prière
Pour les maux de la terre
En simple troubadour..."
 
 
Voilà, bonne soirée !***
 
*** Tiens, juste comme je termine, un reportage à la télé, de l'émission "66 minutes", tourné à Toronto (Canada), vante la douceur de vivre, la bonne entente, dans cette ville...
 
A méditer ????
Et n'avoir que l'Amour !!
Partager cet article
Repost0
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 11:11
Ma 1ère inspiration de tableau en 2002: "Au bout du tunnel, la Provence"

Ma 1ère inspiration de tableau en 2002: "Au bout du tunnel, la Provence"

Hello !
 
 
Vous le savez, depuis bien longtemps maintenant, j'ai été amenée à travailler sur les influences de ma vie et vous les ai fait partager, pour peut-être aider.
 
 
Lundi matin, j'ai été amenée à travailler sur...
 
 
Le karma et une vie antérieure, par téléphone bien évidemment, avec une excellente thérapeute, grâce à qui, ainsi qu'à sa collègue thérapeute, tout aussi excellente, j'avais aussi fait 2 constellations familiales.
 
 
Je ne savais pas si je devais le raconter ici, aussi avais-je demandé un signe, hier...
 
Demandez et vous aurez...
 
 
La réponse est arrivée ce matin de bonne heure, en allant sur Facebook...
 
Par l'intermédiaire d'un partage du Dr CHARBONIER, d'un témoignage reçu d'une "TCHiste" (personne ayant fait une TCH avec le Dr Charbonier lors d'un atelier), témoignage tardif mais ô combien impressionnant !
 
 
Même si j'ai l'habitude des surprises de ces chers Anges, je dois dire que j'ai cru avoir la berlue, la sensation d'être dans l'irréalité, et plus encore quand j'ai pris connaissance de ce témoignage dans lequel la Dame témoigne, outre le fait qu'elle ait retrouvé dans cette expérience UN LAPIN* qui avait "appartenu" à son FRÈRE, d'un événement vécu par elle en 1984 si je ne me trompe, qui fut un véritable 
 
MIRACLE !!!
 
 
* J'ai déjà eu un signe avec un témoignage d'une autre TCHiste  en rapport avec un lapin, signe qui répondait à une interrogation que je m'étais faite, et le premier gif de mon récent billet intitulé:
 
 
"Allez, y est, on y est", du 19 avril, est...
 
Le lapin blanc d'Alice disant qu'il est à la bourre !!!
 
 
Note: j'avais hésité à mettre ce titre inspiré bien sûr par mes chers Anges, craignant que cela n'inquiète des personnes sensibles, mais ils avaient insisté.
 
 
Voilà le titre de ce témoignage et le lien vers le Facebook du Dr Charbonier:
 
Note importante: je pense, (suivant mon expérience de ces 18 dernières années) et ne suis apparemment pas la seule, au vu des commentaires, que les images montrées à la dame sont des SYMBOLIQUES, et pas forcément à prendre dans le sens littéral, au pied de la lettre donc.
 
 
Pas de peurs donc, juste une Guidance afin de choisir son camp pour le futur, et surtout confirmation, incitation à croire aux Miracles !
 
 
"L'au-delà est parfois de l'autre côté du tunnel"
 

https://www.facebook.com/JJ.Charbonier/?__tn__=%2Cd%2CP-R&eid=ARAgjCzw6FHrQYUiv8l5C5lm2KAu3Iia1luqKVRXrkqKUBVFQQ8IMNtUp8lW85SWLJEJJzpqxo1dTyVH  

 
 
 
 
Pourquoi ai-je parlé de "berlue" ???
 
 
Parce que lors du travail que nous avons fait avec ma thérapeute lundi, elle a capté une de mes vies antérieures. J'avais fait appel à elle car je ressentais toujours en moi des blocages, des craintes, malgré l'augmentation de mes capacités et tout mon désir de "passer à la vitesse supérieure" avec mes chers inspirateurs célestes.
 
 
Sa "canalisation" lui a fait voir un jeune homme (21 ans)...
DANS UN TUNNEL !!
 
 
C'était pendant la guerre de 14/18. Ce TUNNEL était très long, le jeune soldat y rampait depuis longtemps. Elle ressentait une impression d'oppression, de suffocation, de peur. Il lui a été donné l'info que ce jeune homme avait participé à creuser ce tunnel. 
 
C'était en vue d'aller surprendre l'ennemi. 
 
 
Le jeune homme était le premier dans le TUNNEL, d'autres suivaient A LA QUEUE LEU LEU (à rapprocher du "train de satellites" que nous avons vu dans le ciel étoilé le matin de Pâques ? voir billet du 14 04 20 "Petite interruption mais bons augures pour la suite").
 
Quand enfin ce pauvre soldat est arrivé au bout du tunnel, à l'air libre, qu'il a pu respirer à pleins poumons et cru être délivré...
 
 
IL S'EST FAIT CUEILLIR PAR L'ENNEMI QUI AVAIT ÉTÉ PRÉVENU ET ATTENDAIT...
 
 
Il n'a pas réalisé, sur le moment. 
Comme il était en tête, l'ennemi l'a pris pour le CHEF et l'a "malmené" euphémisme !) pour lui faire dire CE QU'IL NE POUVAIT PAS DIRE, PUISQU'IL NE LE SAVAIT PAS, n'étant pas le chef !
 
Ils ont même FUSILLE devant lui ses collègues pour l'obliger à parler...
Pour finir par le FUSILLER lui aussi !
 
Note pour ceux qui me lisent depuis peu: le premier mari de ma mère et un de ses frères ont été FUSILLES en tant que Résistants en 1944 (2e guerre mondiale) et ma mère, qui était allée supplier à genoux le CHEF "occupant" de laisser la vie sauve à son mari, s'était entendu donner une fin de non recevoir au motif que les "Français tuaient des occupants, donc son mari mourrait".
 
 
Note: ces pauvres Résistants avaient dû CREUSER leur tombe avant d'être fusillés.
 
 
A méditer pour ceux et celles qui pensent que la guerre, le conflit, la haine et la violence sont les seules voies possibles ?????
 
 
En tous cas je comprends de mieux en mieux, au fur et à mesure de mes recherches, mon dégoût et ma révulsion pour toute forme de guerre, qui menace non seulement la personne, mais aussi parfois les générations suivantes.
 
 
Cette "canalisation" de ma thérapeute m'a "parlé" dès le début, car j'ai la phobie des tunnels, d'ailleurs plus elle parlait, plus je partageais ses sensations. 
 
 
Je ressens de l'admiration pour les spéléologues, parce que rien que de les voir à la télé, j'ai une impression d'étouffement, de révulsion, de danger. Et quand je traverse un tunnel en voiture, j'ai toujours une angoisse, j'appelle d'ailleurs parfois mes chers Anges pour conjurer la peur
 
 
J'avais imaginé que cela pouvait être que j'avais été enterrée vivante dans une autre vie.
 
 
Le travail de ma thérapeute m'a donné une impression de délivrance, quelque part. 
 
Un peu plus tard dans la journée, j'ai réalisé que c'était peut-être à rapprocher de 2002 (année du départ de la réception de mes messages), et plus particulièrement de ma première inspiration de tableau, peu après notre arrivée en Provence (berceau de ma famille maternelle, où vivent encore plusieurs membres de la famille).
 
 
C'était à Pertuis (Vaucluse), non loin de Cadenet (où Geneviève Delpech a vécu ce qu'elle appelle "L'expérience du Tout"). 
 
 
"Coïncidence", mes excellents amis Claude et Colette (alias parfois Coco !) habitent à Cadenet, et nous sommes allés les voir les 11 (Sainte Notre Dame de Lourdes !!) et 12 Février (Saint Félix !!). 
 
 
Cela faisait des années que nous ne nous étions vus.
 
 
Le 11, nous avons grimpé, avec mon compagnon...
 
 
La colline qui surplombe leur maison ("quelqu'un"  il y a plus de 40 ans, chantait 
 
"Elle m'a dit d'aller siffler "là-haut" sur la colline", je n'ai pu m'empêcher d'y penser et d'en sourire, à ce moment là !).
 
 
Bon, revenons aux inspirations de tableaux reçues début 2002. J'avais intitulé le tout 1e...
 
"AU BOUT DU TUNNEL LA PROVENCE" !!!!
 
 
Voir photo en haut du billet. Dans mon esprit, il me faisait penser aux expériences "d'EMI" ou "NDE". Mais je l'avais appelé ainsi car la Provence, après 3 ans et demi passés en région parisienne, me semblait le Paradis. 
C'était le rêve de ma vie qui s'était réalisé !
 
 
Et le 2ème tableau, exécuté peu après, s'appelait...
 
"L'ANGE GARDIEN"...
 
 
A peine l'avais-je terminé que tout a commencé pour moi. 
 
Je vous en dis plus dès que possible !
"Au bout du tunnel, la Provence"
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 13:22
Suite de mon expérience de la TCH

Hello !

 
 
Je n'attendais rien de particulier en allant à la TCH (et c'est la recommandation du Dr Charbonier), ce d'autant plus que j'avais eu ce cadeau magnifique de VOIR mon frère, rêve éveillé ou pas.
 
 
J'avais "seulement" le souhait de m'ouvrir d'avantage à l'Amour...
 
 
 
Mes premières impressions me donnent à penser que la TCH peut être une bonne approche, un bon outil, au moins, et pour certains plus, pour la guérison des blessures, et pas seulement celles liées au deuil. Parce qu'il n'est pas facile, loin s'en faut, d'aller "déterrer" ce qui a fait mal. 
Cela demande beaucoup de courage, de persévérance, de moyens aussi, et de temps.
 
 
Le pli le plus souvent prisé est: aller de l'avant, oublier, continuer à survivre, sinon à vivre.
 
 
La TCH me semble permettre de faire un travail en sécurité, en allant peut-être plus vite au nœud d'un problème.
 
 
 
Car, et cela me semble amener une confirmation d'un billet précédent, ce n'est pas nous qui décidons vraiment du déroulement ni du chemin pour aller vers ce dont on a besoin à ce moment là...
 
 
 
Mon témoignage n'a pas pour vocation de culpabiliser, ni de donner des leçons. 
 
La vie est difficile pour tout le monde, et chacun fait ce qu'il peut, comme il peut. 
 
 
"L'art" d'être parent est d'une complexité extrême, et parfois, en ne voulant pas reproduire les erreurs de nos parents, non plus que ce que l'on a vécu (ou subi),...
 
On se retrouve à faire d'autres erreurs qui ne sont pas forcément mieux. 
 
Et notre propre souffrance est tellement lourde, parfois, qu'en s'efforçant de survivre, tout simplement, on ne voit pas les souffrances des autres, 
 
 
On navigue à vue, dirais-je, dans ce bas monde.
 
 
 
Mais ce qu'il me tient à cœur de démontrer ici, c'est qu'il est d'une extrême importance de soigner ses blessures, ses failles, de l'enfance, (et pas seulement d'ailleurs), mais particulièrement les souffrances liées au deuil.
 
 
Et le deuil d'un enfant est tellement destructeur pour un parent, qu'il nécessite de bien intégrer, D'APRÈS MON VÉCU CHÈREMENT PAYE, AINSI QUE CELUI DE MON FRÈRE QUI N'EST PLUS LA POUR EN PARLER, HÉLAS*****, QUE CELA NE PEUT PAS ETRE GUÉRI SEULEMENT AVEC LE TEMPS.
 
 
Surtout si on a enterré l'épreuve.
 
 
***** Tiens, encouragement probable de mes chers inspirateurs célestes, dans cet exercice difficile de témoignage, un prénom composé suivi d'un nom sont donnés à la télé au moment où j'écris ces mots:
 
 
 "ANGE", suivi de la 2è partie du prénom composé et d'un nom de famille... 
 
 
Qui sont mon nom de famille, une partie du prénom de ma mère et du mien (phonétiquement).... lesquels sont aussi le prénom et le nom d'une ancêtre de ma généalogie, dont je portais peut-être une mémoire familiale, (j'en ai parlé dans un billet d'avril 2019). Cette personne a été enfermée pendant 18 ans à cause de ses idées religieuses, et à la place de son frère.
 
 
Titre de l'émission:
 
"Demain nous appartient" !!!!!!!!!!!
 
 
 
Encourageant, apparemment, pour le résultat de notre première mission à chacun: retrouver notre "Etre véritable" 
 
 
Revenons à notre sujet par une remarque importante:
 
 
Que dire aussi quand en plus d'autres drames et pertes viennent alourdir une épreuve ????
 
 
 
NOTE IMPORTANTE: Ces chers Anges ont toujours eu à cœur de préciser:
 
 
"Il n'y a pas de hiérarchie dans la douleur", expliquant que suivant le vécu et le "formatage" de l'enfance de quelqu'un:
 
 
"la perte d'un être cher peut tuer, un rejet, un abandon peuvent tuer, un licenciement peut tuer, du harcèlement peut tuer, une maladie peut tuer, etc., car cela peut ramener à d'intenses souffrances non dépassées mais seulement enfouies... Comme une bombe à retardement.
 
Alors que d'autres personnes pourront survivre à plusieurs de ces épreuves".
 
 
 
Mes "braves" Anges ont développé une énergie qui m'émeut particulièrement, même si le "travail" n'est pas tout à fait fini, apparemment:
 
 
POUR ME PERMETTRE DE SORTIR DU ROLE DE "L'ENFANT PANSEMENT", et M'OCCUPER DE MES BLESSURES.
 
 
Mon frère n'a pas eu cette chance, qui ne croyait pas aux Anges ni à ce que je vivais... sur quoi il ironisait parfois... jusqu'à quelques mois avant sa mort. Mais trop tard pour guérir, l'auto destruction avait fait trop de ravages dans son corps. 
 
 
Par contre CELA LUI A PERMIS DE "TROUVER SA PLACE DANS L'UNIVERS" (paroles d'une amie médium) RAPIDEMENT...
 
ET CELA, C'EST ÉNORME !!!
 
 
Malheureusement notre mère a toujours rejeté la spiritualité, et elle ne supportait pas mes croyances et mon chemin.
 
 
Même si j'ai eu la "vision" de son arrivée dans l'au-delà, attendue et fêtée par plusieurs personnes (dont je n'ai pas vraiment distingué les traits) mais parmi lesquels il y avait sa mère, ses frères, sœurs, ses fils, ses maris, je sais qu'elle n'a pas trouvé véritablement la paix.
 
 
Je le craignais et l'appréhendais, son retour, dans les moments difficiles de ma vie, car lorsqu'on lit les témoignages des "expérienceurs" (personnes ayant vécu une NDE ou Expérience de Mort Provisoire (comme dit le Dr Charbonier), on voit défiler sa vie et on ressent ce que les autres ont ressenti face à nos comportements.
 
 
Je ne veux pas dire par là qu'il faut croire aux Anges... quoi que... mais qu'il est de tout première importance de soigner ses blessures, surtout quand comme ma mère on a vécu l'enfer.
 
 
Rappel pour ceux et celles qui me lisent depuis peu: enfance difficile, confrontée à la violence, ensuite la guerre, puis son 1er mari, qui avait 25 ans et son frère de 18 ans fusillés en tant que Résistants en 1944. 
 
Elle avait 22 ans et avec sa mère,elles ont dû aller chercher les  corps dans un charnier. 
 
 
Et pour couronner le tout, alors qu'elle avait fait la promesse à son mari, la dernière fois qu'elle l'a vu, de ne jamais se séparer du petit (il avait 8 mois environ), elle a consenti, à cause de son travail, à confier son enfant à sa belle-mère, qui était en Corse...
 
Et l'enfant est mort là bas... Il n'avait pas 5 ans.
 
 
Parmi les étapes du deuil, il y a souvent le sentiment de culpabilité qui peut ronger. J'ai eu à le passer pour le "départ" de mon frère.
 
 
Mais quand il s'agit d'un enfant, ce sentiment là est décuplé, surtout quand les circonstances s'y prêtent, et cela peut être catastrophique si on ne le soigne pas. Et mettre le déni sur le fait n'est pas soigner, car le mal continuera à ronger insidieusement, avec parfois le risque de chercher des boucs émissaires.
 
 
Remarque: plusieurs de mes connaissances ont développé un cancer du sein peu après la perte d'un enfant.
 
 
Beaucoup d'ouvrages traitent du sens des maladies.
 
 
 
Même si grâce à mes chers Anges j'étudie la psychologie et la psychogénéalogie depuis bien longtemps, JE NE SUIS PAS PSY, n'ai pas envie de le devenir, et n'ai pas d'actions chez les psy...
 
 
Mais je suis prête à vous signer en 50 exemplaires l'attestation que dans de telles circonstances, sans aide de professionnels, tôt ou tard les effets dévastateurs se feront sentir, y compris pour la personne elle-même.
 
 
J'en ai parlé dans un billet il y a quelque temps, mes chers inspirateurs célestes pointent le danger de la DÉMENCE (Alzheimer, mais pas seulement) lié à des DENIS DE SOUFFRANCE (Dément/ce).
 
 
Mais il est bon de savoir que par la suite, un ou une descendant(e) au moins se chargera de toute souffrance qui a été enfouie et pas soignée, parfois avec des "coïncidences" de dates, d'âge, entre autres,et viendra essayer de "l'exorciser".
 
 
Rappel de ce que disent les psy: 
 
"Tout ce qui n'est pas exprimé s'imprime".
 
 
Et ces chers Anges de rajouter:
 
"Et en prime, ça déprime".
 
 
Même si ce n'est pas vraiment important de le répéter, là encore ce blog touche ceux et celles qui doivent l'être, je précise quand même que je nomme mes chers inspirateurs célestes "Anges" car cela m'est présenté ainsi, COMME UN TERME GLOBAL.
 
 
Allez, la suite bientôt !
Bonne journée !
Suite de mon expérience de la TCH
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 17:18
Ne sous estimons pas "l'effet papillon"

Hello !

 
 
Nous sommes créateurs de notre vie, nous l'avons donc bien compris. 
 
 
Parfois, il nous semble que des choses qui arrivent ne sont pas justes, ou en tous cas elles nous paraissent assez incompréhensibles.
 
 
Il y a pourtant un effet, appelé "effet papillon" dont nous ne prenons pas toujours la juste mesure, tant cela peut nous sembler insignifiant, de notre point de vue.
 
 
Sauf que cet "effet papillon" est dans la droite ligne de "la cause à effet".
 
 
Il y a quelque temps, j'ai lu sur un réseau social un appel/mise en garde d'une dame désespérée, car son chien avait englouti du liquide contenu dans une cigarette électronique, qui avait été jetée dans la Nature. 
 
 
La pauvre "bête" en était morte. 
 
 
Voilà bien un exemple de ce fameux "effet papillon".
 
 
Se débarrasser de ce qui gêne ou semble inutile n'importe où, n'importe comment, cela peut sembler sans véritable importance à certaines personnes non conscientes.
 
 
Mais on voit bien, tant dans l'exemple ci-dessus que dans l'état de la planète actuellement (notamment les incendies catastrophiques en Australie), que parfois, nos  actes "de tous les jours", effectués sans conscience, peuvent entraîner des torts et dégâts absolument inimaginables...
 
 
Pour ce qui concerne cet exemple: la souffrance et la mort d'un animal, et le désespoir de sa "gardienne", mais peut-être encore d'autres, notamment  s'il y avait des enfants. 
 
 
Que dire d'ailleurs si cet objet avait été avalé par un enfant ???
 
 
Le problème dont n'ont pas conscience ces personnes "étourdies" ou indifférentes, c'est que tout revient tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre à "l'expéditeur", DANS LES MÊMES PROPORTIONS. 
 
 
Certes si ces actes ont été faits par "étourderie", donc sans désir de faire du tort, les effets en seront moindres, mais ils y seront quand même.
 
 
Je raconte souvent, quand ces chers Anges me demandent de délivrer un message et que j'hésite, ne sachant pas si  c'est judicieux ou pas (oui, même en étant consciente que je ne sais rien ou si peu !), ou par peur de me faire envoyer balader, mon signal pour obtempérer...
 
C'est quand j'attends de mon côté un courrier ou autre objet important, et qu'il n'arrive pas: quand le facteur ne fait pas son travail (comme moi !!) !
 
 
Et du coup, quand je me suis exécutée, ce que j'attendais arrive dans la foulée. 
 
Mais si je m'obstinais à ne pas faire ce qui m'est demandé, je risquerais d'avoir le "retour de bâton" de "l'effet papillon" ! 
 
Ce message étant fait pour aider (que la personne l'accepte ou pas d'ailleurs), le résultat en serait que j'aurais fait du tort à au moins cette personne, et peut-être à d'autres dans la foulée en les privant de cette info, (en faisant de la "rétention d'information" comme ils m'ont dit), avec tous les risques que cela comporte pour le ou les destinataires, y compris pour moi-même, par retour !!
 
 
Peut-être au minimum, si j'ai besoin d'une aide ou d'une info, à un moment important, cela ne me sera pas délivré. Non pas par punition, mais par la relation de cause à effet.
 
 
Evidemment, quand les actes sont faits par malveillance, bêtise, voire pire, le retour est à la hauteur de l'intention.
 
 
Evidemment encore,  il en va de même pour quiconque.
 
 
Voilà pourquoi il est important d'être dans le moment présent, afin de bien faire attention à la portée de nos actes et paroles.
 
 
Note importante: il ne s'agit pas de faire peur, mais d'alerter sur le fait, car il porte sur tous les niveaux.
 
 
Les meilleures armes (même si je n'aime pas ce mot) ???
 
L’HUMILITÉ,
 
LE RESPECT,
 
LA BIENVEILLANCE,
 
LE DÉSIR D'AIDER SANS DÉTOUR ET SANS ARRIÈRE PENSÉE,
 
LE DISCERNEMENT.
 
 
Voilà, billet qui peut sembler un peu moralisateur en ce dernier jour de l'année, mais il semble qu'il tienne au cœur de mes "braves petits" Anges.
 
 
Plein de bonnes ondes vers chacun de vous, avec une pensée particulière pour les personnes qui sont seules... MEME SI NOUS NE SOMMES JAMAIS SEULS !!!!!
 
 
Je souhaite de tout coeur que vous receviez un gentil et joli signe !!!!
Ne sous estimons pas "l'effet papillon"
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 11:31
fresque dans un café à Pont de Salars

fresque dans un café à Pont de Salars

Hello !
 
Ces jours derniers j'avais un peu lâché mes chers Anges car nous sommes allés voir les enfants et petits enfants...
 
 
Mais Eux ne m'ont pas lâchée pour autant, me concoctant quelques jolies surprises.
 
 
Car voilà, c'est ainsi pour chacun de nous, comme me l'a confirmé tout émue il y a quelques jours une personne de mon entourage, dès que l'on se "connecte" et fait un travail intérieur en demandant de l'aide à nos Guides, chacun de nous peut recevoir des signes forts et/ou encourageants.
 
 
Mardi 22 au matin, sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés pour boire un café, après avoir dormi au bord du lac de Pareloup.
 
 
Dès l'entrée, j'avais bien vu une grande fresque sur les murs mais n'y avais pas vraiment porté attention. 
 
Au contraire, je  m'étais installée dos au mur, quand j'ai avisé que mon compagnon, s'il s'asseyait face à moi, allait être juste sous la lumière, ce qui risquait de lui faire mal à cause de son électrosensibilité. 
 
 
J'ai donc pris sa place... face à la fresque, du coup, mais sans la voir pour autant...
 
 
Au bout d'un petit moment, j'ai levé le nez du journal de mon compagnon que je lisais à l'envers, pour porter un regard machinal sur le mur...
 
 
Et c'est alors que j'ai vu...
 
Qui vous savez, sur la gauche !!
 
 
Oui, bon, ce sont des caricatures et il n'est pas très avantagé, mais c'était tellement inattendu !!! J'étais aux Anges...
 
 
Quand j'ai eu l'impression "qu'on" attirait mon attention sur la chanson qui passait à ce moment là en fond sonore:
 
 
"Oh belle, on IRA"
 
"On partira toi et moi, où ?, je sais pas
Y’a que des routes qui tremblent
Les destinations se ressemblent

Oh belle, tu verras
On suivra les étoiles et les chercheurs d’or (...)*"
 
 
Et à chaque fois que le mot "IRA" était prononcé, j'avais l'impression qu'il était plus accentué que le reste de la phrase...
 
Note: "IRA", c'est le 2ème prénom de Joe !!
 
 
Et le nom du café ? 
 
**"Le VIAUR" (pour Vie or ????).
 
 
Joli signe, oui, mais aussi, et même si cela n'a peut-être pas de rapport, ils ont abordé ces jours-ci le sujet important du...
 
 
KARMA .
 
 
J'ai lu récemment un "best-seller" dans lequel le sujet était largement abordé, pour ne pas dire brandi, et je dois dire que cela m'a assez interpellée.
 
 
Ce souci du Karma, pour utile et légitime qu'il soit, me paraît avoir quand même des côtés négatifs, si l'on veut bien y réfléchir.
 
 
Cette crainte semble partagée par mes chers inspirateurs célestes, car quand ce souci de ne pas générer un karma négatif prend le pas sur la spontanéité, cela fait courir le risque de ne plus vivre dans "l'ICI ET MAINTENANT", mais dans le souci du futur, et surtout
 
DE NE PLUS ETRE "VRAI", CAR ÊTRE DANS UN CONTRÔLE PERMANENT, CONDUIT A NE PAS ETRE VÉRITABLEMENT SOI...
 
 
Cela fait courir aussi le risque de culpabiliser, d'avoir peur, de ne pas arriver à se décider sur la conduite à suivre...
 
 
Et pour finir par ne pas prendre la bonne décision, car dès qu'on a peur, on court ce risque.
 
 
Alors, adieu la joie de vivre, l'acceptation de soi, la sérénité, vous ne pensez pas ???
 
 
"Bien faire et laisser dire" dit l'adage...
 
 
Ces chers Anges confirment et rajoutent:
 
"Faire ce que l'on ressent et se laisser vivre"...
 
 
Et ils rappellent qu'il est bien difficile de savoir ce qui est "bon". Il arrive parfois qu'avec le temps on se rende compte que la décision que l'on croyait bonne s'avère au final ne pas l'être, et vice-versa.
 
 
"Alors, ne nous compliquons pas la vie inutilement ! 
SOYONS TOUT SIMPLEMENT, AVEC LE DÉSIR PROFOND DE BIEN FAIRE, CAR N'OUBLIONS PAS L'ADAGE:
 
 
"Le mieux est l'ennemi du bien".
 
 
Autre remarque qui m'a été faite: 
 
 
"Avoir l'obsession de ne pas s'attirer de mauvais karma par ses pensées, paroles et actions, c'est quelque part faire passer son bien-être propre avant celui des autres, ce qui n'est pas forcément ce qui est attendu de nous. La bonne attitude, c'est le souci de ne pas se nuire à soi-même, au même niveau que le souci de ne pas nuire à son prochain."
 
 
Alors vivons, soyons, amusons-nous, faisons-nous confiance, soyons bons, et qui vivra VERRA !
 
Bonne journée !
Bons vivants et karma
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2019 6 27 /07 /juillet /2019 11:14
Le 17 juillet, dans les Gorges du Tarn, une grenouille s'est approchée et a semblé rester à me regarder, jusqu'à ce qu'on s'en aille. Elle est partie quand mon compagnon s'est levé !!!!

Le 17 juillet, dans les Gorges du Tarn, une grenouille s'est approchée et a semblé rester à me regarder, jusqu'à ce qu'on s'en aille. Elle est partie quand mon compagnon s'est levé !!!!

Hello !

 
Est-il possible qu'un travail de "nettoyage" d'une vie antérieure ait un impact sur la vie actuelle ?
 
 
On va bien voir...
 
 
Les signes, le jour de ma consultation auprès de ma thérapeute du karma semblent encourageants:
 
 
Quand j'ai démarré ma voiture pour me rendre au rendez-vous, la radio "CHERIE FM" (!!) diffusait:
 
 
"DIRTY DANCING"
 
 
J'adore cette chanson, sa musique, le film... les acteurs (oui, bon surtout Patrick Swaize, beaucoup me comprendront !!!), mais aussi le fait qu'au final...
 
l'Amour, la droiture, l'honnêteté et la vérité triomphent. 
 
 
C'est alors que mon regard est tombé machinalement sur l'écran du poste. Il indiquait:
 
 
"LE REVEIL" !!! (émission "Le Réveil" de Chérie FM).
 
 
Quelques secondes plus tard, tandis que j'écoutais religieusement la mélodie, mon regard est à nouveau tombé par "hasard" sur l'écran:
 
 
"OF MY LIFE" (DE MA VIE) était inscrit (paroles de la chanson ci-dessus: "Time of my life") - (heure/temps de ma VIE).
 
 
LE REVEIL DE MA VIE  ??????
 
 
A la suite de cette chanson, celle de Jérémie Frérot, qui a déjà fait l'objet de signes, je l'ai raconté précédemment.:
 
"TU DONNES".
 
 
Et en repartant, ce fut 
 
"AIMER EST PLUS FORT QUE D'ETRE AIME" de Daniel Balavoine, 
 
 
Rappel: que j'ai entendue pour la première fois, lors d'un signe à la suite de la fameuse horrible expérience de 2010, et dont chaque phrase, chaque mot presque, semblaient écrits pour la circonstance, tant il y avait de "clins d'oeil" avec ma vie du moment, m'encourageant dans ma voie et surtout à faire confiance à mes chers Anges.
 
 
Mais un autre fait m'a semblé important et m'a laissée perplexe (j'ai d'ailleurs mis en garde l'agriculteur quand il a cherché à récupérer son engin) : 
 
Le pyracantha, qui m'a protégée de la "vis sans fin" est un arbuste plein d'épines. 
 
Les moineaux adorent ces arbustes de la haie, ils en sont remplis, et les petits volatiles piaillent joyeusement, apparemment sans crainte, car ils les protègent sûrement des prédateurs. 
 
 
Étonnamment ces petits oiseaux ne semblent pas se piquer ni se blesser avec les épines.
 
 
 
Toutes ces épines évoqueraient-elles toutes les piqûres de scorpions qui ont coûté la vie à ce jeune homme ?? 
 
 
 
Et les oiseaux sont le symbole de messages, de la communication entre la Terre et le Ciel.
 
 
 
J'attends****  la suite
 
 
**** Au moment où j'écrivais le mot "attends", à la télé; le mot "ATTENDEZ" a été prononcé.
 
 
Attendons donc !!!
 
 
Bonne journée, sans trop de problèmes climatiques pour vous, j'espère.
Hi ! Hi ! J'entendais dans ma tête la chanson: "Un jour mon prince viendra". J'ai dit à mon compagnon que c'était peut-être le prince charmant QUI M'ATTENDAIT (!!!!), ça nous a fait rire. Bon, mais je préfère les Anges, il n'a pas de soucis à se faire

Hi ! Hi ! J'entendais dans ma tête la chanson: "Un jour mon prince viendra". J'ai dit à mon compagnon que c'était peut-être le prince charmant QUI M'ATTENDAIT (!!!!), ça nous a fait rire. Bon, mais je préfère les Anges, il n'a pas de soucis à se faire

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2019 4 25 /07 /juillet /2019 20:32
Vis sans fin ou vies antérieures ???

Hello !

 
 
L'accident de VIS SANS FIN auquel j'ai échappé le 4 juillet est le 3è auquel j'échappe, de façon assez incroyable à chaque fois. J'ai parlé des 2 premiers dans mon premier livre, le premier remontant à 2002...
 
 
Peu après ces 2 incidents, une période chargée en messages m'a éclairée et permis de ne pas ou plus me laisser écraser par certaines circonstances. Ce dernier semble donc confirmer qu'une période importante se prépare.
 
 
Serait-ce lié aux vies antérieures et/ou au karma ?
 
"VIS SANS FIN" me fait penser à "VIE SANS FIN" ou "VIES SANS FIN".
 
A rapprocher des VIES ANTÉRIEURES ???
 
 
En même temps que le livre de Stéphane ALLIX:
 
"Lorsque j'étais quelqu'un d'autre", livre qui m'a fait forte impression et assez convaincue qu'il s'agit bien d'un cas de vie antérieure, j'avais acheté sur le vide grenier du village un autre ouvrage sur le sujet:
 
"Vies antérieures, histoires d'aujourd'hui" de Judith Marshall, sous titre: "Guérison et sagesse par les existences passées".
 
 
Contrairement à la précédente, je n'ai pas accroché plus que cela à cette dernière lecture, que j'ai mis longtemps à finir, et n'ai pas été vraiment convaincue. 
 
 
Au contraire d'ailleurs, ça m'a assez freinée sur le sujet. Pas vraiment envie de savoir mes vies antérieures, si tant est que cela soit possible. Manquerait plus que j'apprenne avoir fait du mal, ou avoir vécu une vie de malheurs.
 
 
Voilà, donc je traînais les pieds, même si j'avais bien ressenti devoir prendre rendez-vous avec une thérapeute karma/vies antérieures, et le "hasard" faisant bien les choses, c'est exactement le travail d'une des 2 thérapeutes du stage effectué en avril.
 
 
Entre autres raisons, ce scorpion le jour de notre visite de maison m'a laissé penser qu'il y avait encore des influences familiales à mettre au jour.
 
 
Voilà donc. Lundi 22, jour de la Sainte Marie Madeleine, j'ai pu avoir un éclairage dont j'étais loin de me douter. 
 
Immédiatement, à l'évocation de cette visite de maison, elle a eu la vision très nette d'une vie antérieure marquante pour moi, et je dois dire que cela me semble effectivement de l'ordre du possible, au vu des ressentis que cela a amenés en moi.
 
 
J'étais un jeune homme, dans cette vie là, dans l'Egypte ancienne. Un jeune homme qui avait des capacités, un peu comme un "initié", travaillant pour et sous les ordres d'un personnage important, pas un pharaon, mais un homme régnant sur un territoire important.
 
 
Et la fin qu'elle a vue lui a fait froid dans le dos !
 
Et à moi aussi d'ailleurs, j'en avais la chair de poule, ce qui a fait écho à mon épisode de chair de poule qui a suivi notre visite de maison, et ce sur plusieurs jours, et qui n'a d'ailleurs pas cessé immédiatement, même après la réponse négative donnée à l'agent.
 
 
Pour ma thérapeute, ma phobie des scorpions a une origine karmique. Elle a vu ce jeune homme condamné à descendre dans une fosse aux scorpions, où il a péri piqué de toutes parts. Je vous fais grâce de la description de ses blessures et de sa fin. Il est mort à l'âge de 25/26 ans, ce qui était quand même jeune pour l'époque.
 

 
C'est vrai qu'en y réfléchissant, en général, on a une phobie quand soi-même on a été touché directement, alors que c'était ma mère qui avait été piquée, pas moi. Et de plus, je n'arrivais même pas à trouver le courage d'aller essayer de de me débarrasser de ça par l'hypnose, qui a pourtant des résultats importants, car impossible d'envisager d'affronter ne serait-ce que la vision de la bestiole.
 
 
Ma thérapeute a pu développer davantage ce qui lui avait été présenté. 
 
Ce jeune homme était passionné par sa "mission", au point d'y avoir consacré sa vie, aux dépens de sa vie privée. 
 
 
Il était sous les ordres d'un homme puissant, dans le sens de haut placé. Il n'a pas été demandé à ce jeune "initié" de faire du mal, apparemment (ouf !), et il réussissait tout ce qui lui était ordonné. Il était passionné, écrivait des livres, étudiait, etc.
 
 
Mais le souci, c'est que, son "chef" était un illuminé qui se prenait pour Dieu et lui demandait toujours plus. 
 
 
Le dernier caprice, peut-être pour faire face à une sécheresse ou une famine, fut d'intimer l'ordre à ce pauvre jeune de faire un croisement de végétaux parfaitement impossible, afin de créer un nouveau légume, un peu comme entre une carotte et une salade.
 
Le jeune homme en question a essayé par 3 fois, sans bien sûr de résultat, car ce n'était pas possible.
 
 
 
L'apprenti sorcier a mal pris la chose et a voulu voir si le jeune homme avait vraiment des pouvoirs ou pas...
 
 
 
Et l'a condamné à descendre dans la fosse aux bestioles. S'il était béni des Dieux, les scorpions n'allaient pas lui faire de mal, sinon...
 
 
Le jeune, affaibli par ses échecs dont il n'avait pas l'habitude est descendu, la mort dans l'âme... et au bout de sa route !
 
 
Pour ma thérapeute, cette vie là a eu beaucoup de poids sur ma vie présente, notamment, outre la phobie, beaucoup de mal avec les chefs et la hiérarchie, et effectivement, quand j'étais salariée, je ne restais pas longtemps au même endroit et collais ma démission dès que les bornes me semblaient dépassées.
 
 
D'où aussi mon rejet de mes capacités dès mon plus jeune âge et ma difficulté, encore, inconsciente, à les accepter et à avoir confiance.
 
 
Mais ce qui m'est apparu comme déterminant, je l'ai réalisé après la fin de la séance...
 
 
J'ai compris le pourquoi de cette impression de tsunami ressenti lors de ma mésaventure en 2010, dans l'association à grave dérive sectaire dont j'ai parlé souvent.
 
Pour rappel, une médium m'a hurlé et vociféré dessus, car pas d'accord avec ce que j'avais ressenti de dire, fruit de mon expérience professionnelle et du travail en psychologie que je faisais. Un doigt pointé vers le ciel et l'autre vers sa poitrine, elle criait, visiblement convaincue d'être la voix de Dieu: 
 
"Nous, nous", insistait-elle, "nous vous disons non !".
 
 
Même si cette mésaventure m'a fait énormément avancer dans la connaissance, éclairée sur plein de choses que je ne voulais pas voir et/ou que j'ignorais, étonnamment, j'en ai toujours gardé un souvenir horrible, qui me serre encore le coeur, et j'ai eu énormément de mal à me défaire de cela et à pardonner vraimentce qui était particulièrement incompréhensible, me semblait-il, car on ne peut que remettre la bêtise et l'ignorance aux oubliettes, sans autre forme de procès.  
 
 
Tout cela je le savais, mais quelque chose en moi n'arrivait pas à lâcher.
 
 
Mes chers Anges me disaient que c'était parce que je n'avais pas soigné toutes les blessures que cela avait réveillées en moi. Pourtant, il y en a eu beaucoup !
 
Voulaient-ils parler de cela ????
 
 
Je réalise de ce fait qu'il n'est pas impossible que cela ait fait écho à la condamnation portée par cet horrible individu, ainsi que la forme de lynchage qui en a découlé et mené à cette fin...
 
 
Et cela me semble expliquer aussi mon horreur des lynchages, qu'ils concernent un animal ou un président, et ce  même si je n'apprécie pas le personnage, mon horreur de l'injustice et de la bêtise qui condamnent aveuglément, ma méfiance viscérale envers ceux qui se prennent pour des Dieux et/ou qui haranguent les foules, ma peur de la foule aussi, justement !!!
 
 
Qu'est-ce qui pourrait expliquer un fin si horrible de ce jeune homme ??
 
 
Peut-être le fait d'avoir été dépendant de ce qu'il considérait comme sa "mission", au point de lui sacrifier sa vie ???
 
 
Est-ce que cela expliquerait aussi mon besoin d'avoir plusieurs activités professionnelles ???
 
 
Les effets du "nettoyage" de cette vie antérieure vont se faire sentir d'ici quelque temps m'a dit ma thérapeute.
 
On va bien voir la suite.
 
Excellente soirée à tous et toutes.
Vis sans fin ou vies antérieures ???
Partager cet article
Repost0